Infographie : 10 mythes SEO à bannir

La sphère SEO est un monde captivant où différents points de vue se côtoient et où il est possible de s’enrichir des diverses expériences de nombreux experts. Malgré tout, comme vous vous en doutez sûrement, certaines informations trouvées sur le web peuvent s’avérer fausses. Il est donc important de bien prendre le temps d’évaluer le contenu trouvé pour ne pas relayer de mauvaises informations. Quelques mythes SEO circulent sur le web depuis un certain temps et il est grand temps de les bannir. Notre infographie se concentre sur 10 mythes en particulier.

Les 10 mythes SEO à bannir

infographie-myths-to-bannish

N’hésitez pas à partager sur votre site !

Retranscription de l’infographie

Plusieurs mythes SEO continuent de persister sur le web en 2017. Pour mieux orienter sa stratégie SEO, il est préférable de les rayer de la carte pour s’assurer de prendre la bonne direction en ce début d’année.

#1 Ne pas faire de liens externes peut vous pénaliser

Faux
Voici un mythe qui circule depuis un bon moment… Selon John Muelle, il n’y a pas de telle pénalité.

#2 Les images n’ont pas d’impact sur le SEO

Faux
Les images et les vidéos peuvent générer un trafic qualifié à partir des résultats de recherche. Google peut ainsi les interpréter grâce aux balises et ensuite les classer.

#3 Rankbrain est un algorithme de Google

Faux
RankBrain est un système d’apprentissage automatique qui analyse les différentes langues sur le web pour aider Google à mieux comprendre ce que signifient les mots, les phrases et les blocs de contenu.

#4 Le filtre contenu dupliqué est un critère Panda

Faux
Même s’ils sont apparus en même temps, John Muelle a confirmé qu’ils étaient deux entités distinctes et indépendantes. Cependant, cela ne signifie pas que Google ne pénalise pas le contenu dupliqué.

#5 Le marketing des réseaux sociaux n’est pas pertinent pour les efforts SEO

Faux
Les réseaux sociaux sont devenus des portes d’entrée pour s’enrichir en contenu/information. Si vous impressionnez vos abonnés sur les différents réseaux sociaux avec du contenu interactif et engageant, vous pourrez recevoir de nouveaux liens pointant vers votre site.

#6 Les EMDs (exact match domains) se classent mieux

Faux
Les EMDs ont déjà été bien classés dans les résultats organiques, mais sont maintenant souvent considérés comme des sites de faible qualité soutenus par des liens spam.

#7 Les quick answers remplacent les liens des sites web

Faux
Le quick answer box ne compte que pour 30% de tous les résultats de recherche. Même si une quick answer est affichée, les utilisateurs ont toujours la possibilité de visiter le site en question.

#8 Le balisage schéma est un facteur de classement

Faux
Il aide les moteurs de recherche à comprendre votre contenu, augmenter votre taux de clics et votre trafic, mais n’influence pas directement votre classement.

#9 Les pénalités Google ne transfèrent pas avec les redirections 301

Faux
Si vous êtes pénalisé par Google, le fait de déplacer votre site vers un nouveau domaine ne vous épargnera pas. Google peut également transférer la pénalité même sans rediriger vos URLs.

#10 Les balises H1 sont indispensables pour votre SEO

Faux
L’importance des balises H1 sur le SEO est faible. Searchmetrics a montré peu de corrélation entre les balises H1 et les classements. Gardez-les uniques et qualitatifs, mais ne les surestimez pas.

Ne vous laissez pas duper par ces mythes, prenez dès à présent les bonnes décisions pour votre stratégie SEO !

Sarah

About Sarah

Sarah est chargée de communication à Cogniteev

Entries by Sarah