Pouvoir fournir du contenu est une excellente chose. Mais posséder les clés de son optimisation pour le SEO est encore mieux. Il y a de bonnes pratiques que vous devriez connaître lorsque l’on aborde les stratégies de référencement. A vrai dire, lorsque certains créateurs de contenu essayent d’attirer plus de visiteurs, d’obtenir un meilleur classement et une meilleure conversion pour leur contenu, ils ne pensent pas forcément aux techniques d’optimisation de base.

Voici 8 occasions manquées pour optimisier votre contenu pour votre entreprise.

1# Ne pas prêter attention aux balises titre

Je sais que cela peut paraître absurde mais certains site web ne prêtent pas attention à leurs balises titres. Ils possèdent des titres de faible qualité ou des titres dupliqués. Une mauvaise habitude à prendre serait de juste copier un titre ou mettre un titre par défaut sur toutes les pages. Le résultat serait que ni vos pages, ni votre SEO ne seraient optimisés. Une balise titre faible fait référence aux titres avec des stratégies de surcharge de mots-clés. C’est tout sauf intelligent et qualitatif.
Si vous deviez optimiser un élément en priorité, ce serait vos titres. Ils impactent réellement vos classements et peuvent donner un coup de pouce à votre contenu dans les résultats des moteurs de recherche.

Utilisez toutes les possibilités qui s’offrent à vous en termes de balises titres puisque vous pouvez écrire jusqu’à 50-60 caractères pour les rendre efficaces. Insérez vos mots-clés principaux, au début si possible, ainsi qu’un message attirant pour améliorer votre taux de clic.

2# Négliger les descriptions méta

Lorsque l’on mentionne les balises méta, on pense souvent en premier lieu à la balise titre, mais n’oublions pas son acolyte: la méta description. Même si la méta description ne va pas avoir d’impact direct sur vos classements, elle peut aider à amener plus de trafic sur votre site. La méta description représente une belle opportunité pour attirer une nouvelle audience sur votre site depuis les résultats de recherche, grâce à un discours persuasif. Comme dans votre titre, vous pouvez inclure les principaux mots clés sur lesquels vous voulez que les personnes ayant effectué la recherche cliquent.

La principale erreur à faire est de ne pas personnaliser vos descriptions méta et de laisser Google les sélectionner pour vous. Les plugins comme SEO by Yoast vous offrent la possibilité d’installer vos propres méta descriptions et évitent qu’elles soient tronquées. Vous avez jusqu’à 140 caractères pour les rendre pertinentes et pour qu’elles soient en corrélation avec votre titre. Inutile de vous rappeler qu’elles doivent être uniques.

3# Ignorer schema.org

Schema.org et les rich snippets sont de bon moyens pour mettre en valeur votre contenu dans les résultats de recherche et de le rendre plus visible et plus attirant.
Soyez certains d’utiliser des données structurées pour annoter votre code. Si vous utilisez des modèles dans votre système de management de contenu, vous pouvez simplement annoter certains d’entre eux pour afficher les snippets sur plusieurs de pages. Mais vous pouvez également installer ces données avec l’outil Data Highlighter de Google (mais cela sera seulement visible pour les moteurs de type Google, pas les autres).

Les “ratings” font partie des rich snippets les plus engageants car elles attirent l’attention du lecteur. Un résultat en milieu de position des SERP peut obtenir un meilleur taux de clic qu’un résultat situé plus haut, grâce à ces rich snippets. Pour en savoir plus sur les rich snippets, vous pouvez lire notre article ici.

4# Ne pas vérifier vos sitelinks

Google génère de manière automatique des sitelinks. Ils offrent un accès rapide aux pages de votre site. C’est donc un très bon moyen d’augmenter le trafic vers vos pages les plus profondes. C’est pour cette raison que vous devriez vérifier ce que Google affiche par rapport à votre site. Pour en savoir plus sur les sitelinks, référez vous à notre ancien article.

5# Ne pas optimiser vos vidéos intégrées

En tant que médias le plus engageant, les vidéos représentent un excellent partenaire pour votre stratégie de marketing de contenu. Mais vous devriez avoir toutes les cartes en main. La plupart du temps, les vidéos intégrées sont mal exécutées, et utilisent des pop ups Javascript pour s’afficher. Ce type d’intégration empêche la vidéo d’être classée par Google. Vous manquez l’occasion d’avoir vos balises méta indexées par Google et de classer la page où se trouve la vidéo avec des mots clés spécifiques.

6# Ne pas utiliser votre suivi d’analytics

Ne pas vérifier vos analytiques est clairement une grosse erreur. Le suivi de vos analytiques est votre meilleur ami lorsqu’il s’agit de marketing de contenu. Il vous indique qui est venu sur votre site, qui est parti et quand, d’où ils sont venus, comment ils ont réagi etc..
L’analyse comparative du trafic et le contrôle de vos résultats doivent être effectués avec un bon code. Utilisez le plug-in Google Tag Assistant pour vérifier vos balises Google Analytics et d’autres comme les balises de conversion Adwords pour les erreurs.

7# Ne pas avoir de sitemap XML

Obtenir que votre contenu soit enregistré sur un sitemap XML, et que celui-ci soit inscrit sur Google Search Console, peut augmenter de manière radicale votre vitesse d’indexation. Soyez sûr d’avoir bien installé votre sitemap XML si vous voulez que votre contenu soit visible dès que possible par Google, et donc soit classé. Utilisez par exemple Yoast SEO sur WordPress pour créer votre propre sitemap.

8# Faire baisser le classement de votre page avec des codes inutiles

Posséder trop de code sur votre site peut ralentir vos performances de vitesse générales. Si vous n’avez pas besoin de ce code, débarrassez vous en. De plus, Google fournit une liste de suggestions pour réduire certains types de codes afin d’améliorer votre temps de chargement. Vous pouvez utiliser OnCrawl pour vérifier les performances de vos vitesses de page et détecter les zones d’amélioration.