La vérification de vos réponses d’en-têtes HTTP peut vous fournir des atouts précieux concernant vos performances en SEO technique. Qu’il s’agisse de vérifier vos URL canoniques non correspondantes ou des chaînes de redirection, avoir une bonne compréhension de chaque en-tête HTTP redirigée est très important. Notre article se concentre sur 5 réponses d’en-têtes HTTP qui peuvent avoir un impact sur votre stratégie SEO.

#1 X-Robots-Tag

Le champ de l’en-tête HTTP X-Robots-Tag indique les directives des robots (à la différence de celles spécifiées dans la balise HTML). Si une page n’est pas indexée et que vous ne parvenez pas à comprendre pourquoi, n’oubliez pas de vérifier le champ du header X-Robots-Tag. Pour plus d’informations sur cette balise, Google a produit un document pratique.

Exemples :
X-Robots-Tag : noindex
X-Robots-Tag : googlebot: nofollow
X-Robots-Tag : unavailable_after: 12 DEC 2017 11:00:00 CET

#2 Serveur

L’en-tête du serveur offre des informations intéressantes sur le nom du serveur à partir duquel la réponse HTTP a été envoyée. Les détails du serveur sont utilisés lorsque vous devez implémenter des redirections côté serveur ou dans un processus d’audit.

En ce qui concerne chaque type de serveur, vous devrez fournir différents types de consignes pour configurer des cartographies de redirection. Un serveur Apache peut appeler des éditions/ajouts .htaccess, alors qu’un serveur IIS peut nécessiter du travail avec le URL Rewrite Module. Dans l’ensemble, il est important de comprendre les types de serveurs que vos clients utilisent.

Exemples :
Serveur : Apache/2.2.22
Serveur : nginx
Serveur : Microsoft-IIS/7.0
autres…

#3 Emplacement

Une fois qu’une ressource demandée a été redirigée vers une nouvelle URL, le champ emplacement est l’information suivante à vérifier. À partir de là, vous pouvez repérer l’URL absolue vers laquelle elle est redirigée et identifier des schémas dans des chaînes de redirections par exemple. Assurez-vous aussi d’identifier les réponses des concurrents causées par les redirections.

#4 Lien

Le lien de l’en-tête HTTP montre que la ressource demandée a une relation avec d’autres ressources. Les types de relation que vous voyez sont la spécification d’une URL canonique dans le lien du header. Bien que cela ne soit pas fréquent, Google a annoncé qu’il appuyait ce procédé depuis 2011.

Exemples :
Lien : <http://www.mywebsite.com/blue-shirt.html>; rel=”canonical”
Lien : ; rel=”alternate”

Moz a écrit un super article en lien avec la mise en oeuvre de rel=”canonical” dans les en-têtes HTTP.

#5 Statut

Les statuts de réponse ne sont pas spécifiquement un champ header, mais ils font partie de la ligne status dans une réponse. Ils sont quand même pertinents à analyser, car ils donnent des informations sur le statut de la ressource demandée. Ils sont mieux connus sous le nom de status codes HTTP.

De 100s à 500s, les status codes sont divisés entre les catégories suivantes :

  • 100s : informationnel : la demande a été reçue et le processus est en cours.
  • 200s : succès : la demande a été reçue et fonctionne bien.
  • 300s : redirection : la demande a été reçue mais nécessite une étape supplémentaire pour être complétée.
  • 400s : erreur client : la demande a été faite par un client mais la page de destination n’est pas correcte.
  • 500s : erreur du serveur : la requête demandée par le client était correcte mais le serveur n’a pas réussi à la livrer.

Nous avons écrit un article détaillé sur les status codes HTTP sur notre blog, n’hésitez pas à le lire.

Pour résumer, les champs de l’en-tête HTTP mentionnés ci-dessus sont juste un extrait de ce que vous pouvez rencontrer lors de vos audits SEO technique. N’hésitez pas à partager les champs de l’en-tête HTTP auxquels vous faites face dans la section commentaire.

Vous pouvez accéder à une liste complète des champs headers HTTP ici