Récemment, Google a annoncé l’ajout d’une nouvelle spécificité de schema.org appelée “Speakable”. Ce nouveau balisage a été conçu pour être utilisé pour les articles d’actualité et par Google Assistant.

Si Google Assistant détermine que vos articles sont pertinents pour les besoins de ses utilisateurs, les internautes qui demandent les dernières actualités à propos d’une marque ou d’un sujet particulier se verront lire votre texte speakable.

Speakable a pour objectif de fournir un résumé des points clés d’une actualité mais la documentation indique qu’il est destiné à n’importe quel texte qui est particulièrement “speakable” dans le sens où il est adapté pour les conversions “text-to-speech”. Si le balisage est particulièrement efficace, il peut être adopté en dehors des articles d’actualité.

La création d’un nouveau balisage implique de nombreux points importants pour le futur de l’écosystème du search.

Examinons de plus près comment le balisage “Speakable” fonctionne et ce qu’il signifie pour le SEO.

Google Assistant révolutionne doucement mais surement le SEO

Pour comprendre à quel point le balisage “speakable” schema.org est un atout précieux, nous devons d’abord regarder comment Google Assistant transforme le fonctionnement des moteurs de recherche.

Dévoilé en mai 2016, Google Assistant a rapidement été ignoré par la communauté SEO mais il prend de plus en plus d’importance dans la manière dont les internautes interagissent avec Google.

Remplaçant de Google Now, Google Assistant est capable de maintenir un dialogue en plus des fonctionnalités déjà existantes comme les recherches internet, la programmation d’événements et le paramétrage de profils et de matériels informatiques. Il permet également d’interagir avec des appareils ménagers connectés à internet comme les fours, les machines à café, les réfrigérateurs et les climatisations.

Plus important encore, il inclut la fonctionnalité Google Express qui permet aux utilisateurs d’acheter via Whole Foods, Costco, Walgreens, PetSmart, Bed Bath & Beyond et d’autres magasins en ligne à venir. Google voit clairement Google Assistant comme une source majeure de monétisation et une manière de concurrencer Amazon sur son empire du commerce online.

Et si Google Duplex tient ses promesses, il sera capable d’appeler et de réaliser des réservations avec une voix humaine. Il pourra même gérer les conflits d’agenda et renvoyer l’appel vers un centre d’appel s’il ne comprend pas la conversation.

Nous ne pouvons pas être sûrs de la manière dont la technologie va évoluer mais il est clair que Google attend de son assistant qu’il gère plus et que ses utilisateurs en fassent moins. Nous pourrions bientôt voir des utilisateurs simplement demander à Google de réserver une table dans le restaurant italien le plus proche plutôt que de réaliser une recherche pour “restaurants italiens à proximité”.

Les interactions de ce type ne peuvent pas entièrement remplacer les recherches web traditionnelles. Certaines tâches demanderont toujours l’utilisation d’un écran et l’accès aux sites web classiques. Mais au fur et à mesure que cette technologie va évoluer, le besoin de ce type de recherches deviendra moins pertinent.

En attendant, Gartner estime que 30 % de l’ensemble des recherches seront faites sans écran d’ici à 2020 et ComScore prédit que 50 % des recherches seront basées sur la voix. Inutile de dire que cela va avoir un impact dramatique sur le SEO. Quand sera-t-il utile d’optimiser vos sites pour les recherches traditionnelles ? Et quelles optimisations faudra-t-il mener pour Google Assistant et ses descendants ?

Il est possible que Google (et les assistants digitaux similaires) tentent de construire un “jardin fortifié” autour de ces technologies. Si Google Assistant devient la méthode d’interaction privilégiée des utilisateurs avec les moteurs de recherche, certaines entreprises pourraient se retrouver complètement coupées de l’écosystème du search.

C’est encourageant que Google propose des schémas “Speakable” : cela montre qu’il attend des sites web qu’ils soient optimisés pour Google Assistant. Les sites qui saisissent cette opportunité

pourraient prendre une longueur d’avance sur leurs concurrents. Il est donc important de garder un oeil sur les prochaines mises à jour de ce type à venir.

Obtenir l’approbation pour apparaître dans les résultats actualités de Google

Pour que Google insère les actualités de votre balisage speakable dans les conversations Google Assistant, vous devez d’abord être accepté dans Google News. Vous pouvez probablement inclure le balisage speakable sans avoir à faire cela. Mais il est peu probable que d’autres assistants digitaux adoptent le balisage ou que Google finisse par utiliser votre balise en dehors des résultats liés à l’actualité. Votre balise ne sera pas très efficace si elle n’est pas éligible et approuvée pour les résultats de Google News.

Pour être accepté dans Google News, il y a différents critères que vous devez respecter :

  • Pas d’erreurs grammaticales
  • Un auteur renseigné et des informations sur le contact
  • Des dates de publication
  • Les publicités ne doivent pas excéder le contenu
  • Pas de contenus explicites, illustrés, haineux, dangereux et illégaux
  • Pas de contenus sponsorisés dissimulés
  • Pas de harcèlement, tromperie, spam ou virus

 

Même si ce n’est pas explicitement écrit dans leur documentation, nous recommandons fortement de respecter les points suivants si vous voulez être approuvés :

  • Publier du contenu à date et dont les faits sont vérifiés
  • Google News n’est pas conçu pour le contenu intemporel
  • Les standards en journalisme doivent être publiés et respectés
  • Dans les cas d’un avis sur un sujet précis, l’expertise de journalistes est une véritable plus-value

 

Google requiert également que vous disposiez de ces critères techniques :

  • Chaque article doit avoir une URL unique et permanente
  • Les articles doivent pouvoir être atteints depuis des liens HTML
  • Les articles doivent être en format HTML
  • Les robots.txt et les balises meta ne doivent pas bloquer le Googlebot
  • Le contenu multimédia ne peut pas être inclus dans Google News
  • Utilisez un sitemap Google News pour vous assurer que Google est à jour avec les actualités lorsque vous publiez un article

 

Si vous correspondez aux critères précédents, vous pouvez suivre les instructions de Google pour soumettre votre site à Google News via le Publisher Center ou paramétrer une édition dans Google News Producer.

Implémenter le schéma Speakable

Lorsque les internautes demandent des actualités au Google Assistant, celui-ci lit un extrait d’une actualité. Le balisage Speakable a le même rôle qu’une méta description pour Google Assistant. Il lui permet de lire l’extrait et de dire à l’utilisateur la source du contenu en plus d’envoyer le lien de l’article sur son téléphone.

Au-delà des directives de Google News citées ci-dessus, Google mentionne les techniques et règles de contenu suivantes :

  • N’utilisez pas le balisage Speakable pour le contenu qui n’a pas de sens sans un écran, comme les photos ou l’attribution des sources.
  • N’utilisez pas Speakable sur l’intégralité de l’article. Faites-en usage uniquement sur les points clés. Il ne semble pas y avoir une limite de caractères comme dans le cas des méta descriptions, mais l’idée est de résumer les points clés de l’article.
  • Google recommande que le texte speakable prennent entre 20 et 30 secondes à lire, ce qui correspond à 2 ou 3 phrases.
  • L’actualité doit être divisée en courtes phrases pour que Google Assistant n’ait pas à lire de longues phrases.

 

Le meilleur moyen de comprendre comment fonctionne le balisage est d’observer un exemple. Voici celui fourni par Google :

La magie se produit entre ces balises. La première chose que vous devez changer est le “@type” :

À la place de WebPage, nous aurions également pu mettre Article. Il y a simplement deux différents objets de schéma avec des propriétés différentes. Les deux sont compatibles avec Speakable.

Ensuite, nous nous intéressons au “name” :

Il s’agit juste du nom de l’objet, que ce soit un Article ou une page Web. C’est un endroit stratégique pour inscrire les mots-clés les plus pertinents, mais attention à ne pas en abuser.

Nous entrons désormais dans le réel balisage Speakable :

Le “@type” sera toujours SpeakableSpecification, mais la propriété suivante peut aussi bien être cssSelector que xpath. Les valeurs que vous intégrez ici déterminent le texte qui sera sélectionné pour être utilisé par Google Assistant ou n’importe quel autre assistant vocal capable d’interpréter le balisage.

Dans ce cas précis, le xpath utilise le titre et la meta description de la page. Si vous utilisez ce balisage, vous devez faire la même chose mais uniquement si votre page est structurée correctement.

Je vous conseille de vérifier cela avec l’outil de test des données structurées de Google.

L’URL, bien sûr, doit pointer vers l’URL de la page web ou de l’article.

Implications pour le futur du Search

Ce que le balisage Speakable signifie pour le futur du search va dépendre en partie de la manière dont il est reçu. S’il est largement adopté et prouve son utilité pour Google Assistant, nous pourrions le voir s’étendre au-delà des résultats d’actualités, surtout qu’il est déjà listé en tant que propriété des objets WebPage et pas seulement des Articles.

Cela dépend également de comment ce balisage sera mis à disposition, il pourrait y avoir encore plus à venir. La recherche vocale et les interactions sans écran prenant une part de plus en plus importante dans l’activité des utilisateurs, nous pourrions voir Google soutenir les balisages et metadata. Nous pourrions également voir apparaître des exigences d’approbation plus officielles dans les écosystèmes émergents de Google, en contraste avec les crawls ouverts plus traditionnels.

Que vous voyez ces changements comme une menace ou une opportunité, il est clair que la manière dont les utilisateurs et les moteurs de recherche approchent l’idée du search est en train de changer. Google rêve de devenir un ordinateur à la Start Trek et voit son futur en tant qu’assistant personnel des utilisateurs, pas seulement comme une liste de résultats web. Cela signifie que le SEO est destiné à évoluer, mais aussi qu’il peut devenir encore plus vital.