Nous ne parlerons pas dans cet article de backlinks, de rédaction web, de recherche de mots clés ou encore de duplicate …. Non, aujourd’hui nous allons nous intéresser de plus près au maillage interne.
L’intérêt du maillage interne dans le cadre de l’optimisation du crawl, de la découverte de nouvelles pages ainsi que de leur positionnement est crucial.

Vous constaterez à la fin de cet article, qu’il est facile de gagner des mots clés de longue traîne avec une stratégie de maillage efficace.

La stratégie de maillage interne que nous avons déployé sur le site de l’un de nos clients illustrera de manière concrète l’utilisation des liens internes dans l’optimisation du crawl.
Mais avant cela, rappelons brièvement, ce qu’est le maillage interne ou linking interne.
Le maillage interne est l’organisation des relations (liens) entre les pages. Son rôle est de:

  • Définir votre navigation, votre structure de site (architecture).
  • Simplifier la navigation de l’internaute.
  • Permettre d’amener l’internaute là où vous le souhaitez.
  • Faciliter la découverte de pages par le moteur de recherche.

Profitons-en également pour définir rapidement ce qu’est l’optimisation du crawl :
C’ est l’ensemble des techniques mises en place sur un site internet afin de favoriser le déplacement du robot d’indexation d’un moteur de recherche (google, yahoo, bing, qwant, yandex et bien d’autres…).
Ce déplacement de page en page sur votre site permet au robot de stocker vos urls, de les analyser, de valider si elles « méritent » d’être indexées et par conséquent d’être présentées aux internautes sur une requête particulière.
Si vous souhaitez en savoir plus sur l’optimisation du crawl, vous pouvez consulter cet article.
Il existe de nombreux moyens pour aider le robot à mieux naviguer sur votre site en utilisant au mieux le temps qu’il vous consacre à chaque crawl, par exemple:

  • Le fichier robots.txt, le sitemap, le plan de site ;
  • Élimination des redirections internes, du contenu dupliqué ;
  • Une bonne gestion des balises canoniques, des erreurs 404 ;
  • Le maillage interne, la gestion des navigations à facettes ou des urls à paramètres ;
  • Des temps de réponses rapides.

Cas concret

Les KPI’s avant la mise en place du maillage interne

  • 161 pages positionnées sur un potentiel de 559 urls
  • Positionnement sur 410 mots clés top 100 (dont 6 mots clés en top 10)
  • Volume de recherche de 103 000 sur les mots positionnés en top 100

Stratégie déployée

Avant le déploiement de la stratégie de maillage interne, nous avons travaillé sur l’optimisation SEO des points suivants :

  • Hiérarchisation sur template ;
  • Balises H1 et H2 ;
  • WebPerformances (WPO).

Méthodologie Maillage Interne.

Les constats de l’audit SEO sur le bloc maillage :

  • Faiblesse en liens entrants sur les catégories stratégiques
  • Pages orphelines existantes

maillage interne

Source : Capture d’écran OnCrawl

maillage interne

Source : Capture d’écran OnCrawl

3 applications distinctes du maillage interne

1/ La réduction de liens internes

Nous avons réduit le nombre de liens internes sur les pages “listing”, qui pointaient vers la même URL.
Nous retrouvons cet écueil dans beaucoup de sites e-commerce où les pages listing font à minima 2 à 3 liens sortants vers la fiche produit.

  • Un lien au départ de l’image ;
  • Un lien au départ du nom du produit ;
  • Un lien à partir du bouton « en savoir plus » où « découvrir ».

Sur plusieurs liens identiques, Google prendra en compte uniquement le premier qu’il rencontre dans le code. En fonction de la structure de la page le premier lien n’est pas forcément celui qui est situé sur le nom du produit mais plutôt sur l’image, ce qui créé une perte en pertinence sémantique.
Nous pouvons ajouter à ce constat “lien prioritaire” pour le moteur, la dilution du jus de lien ou linkjuice par une abondance de liens inutiles pour votre SEO.
Même si Google a signé la fin de la PageRank Toolbar, nous restons (ou devons rester) attachés en référencement naturel à la notion de déperdition de puissance entre les pages par un maillage non maîtrisé.

2 / La personnalisation des footers

En accord avec le client nous avons décidé de supprimer du footer tous les liens inutiles au SEO. Ainsi, les liens « mentions légales » ou autres pages similaires ne sont présents aujourd’hui que sur le footer de la page d’accueil. Nous avons généré des footers personnalisés pour les autres templates.
Nous aurions pu utiliser une méthode « Grey Hat », qui consiste à {cacher|brouiller|masquer} des liens au moteur (appelée aussi “obfuscation de liens”). Cela consiste à transformer un lien invisible pour les moteurs en un lien cliquable pour l’internaute lors de sa navigation sur le site.
Cette technique est utilisée depuis de nombreuses années, mais elle ne bénéficie pas d’une bonne réputation car vous risquez d’être pénalisé par la pénalité pour “manipulation des moteurs de recherche”.
Toutefois, cette méthode porte ses fruits lorsqu’elle est intelligemment mise en place. Preuve en est que de grands acteurs du e-commerce l’utilisent depuis très longtemps.
Nous pouvons aussi imaginer que l’obfuscation de liens est peut-être un moyen de concilier SEO et UX (ex. les mégas menu, très prisés des internautes sont une catastrophe pour une approche thématique).

3 / Le Maillage Inter Villes / Inter Quartier

L’objectif de cette opération de maillage interne était que Google découvre un maximum de pages.
Les deux premières opérations nous ont permis de réguler le nombre de liens internes (soient inutiles soit en double ou en triple)
La dernière opération nous a aidé à pousser les pages listing grâce à l’ajout d’un maillage en footer, favorisant le crawl et la découverte.
En fonction de la page listing concernée nous avons soit développé un maillage « inter-ville de proximité», soit « inter-quartier/arrondissement ».

Les progressions obtenues

Une augmentation de 62% du crawl quotidien sur 3 mois.

Les KPI’s après optimisation du maillage interne

  • 454 pages positionnées sur un potentiel de 559 urls (161 avant maillage)
  • Positionnement sur 1900 mots clés Top 100 (454 avant maillage) dont 20 mots clés en top 10 (6 avant maillage)
  • Volume de recherche de 388 190 sur les mots positionnés Top 100 (103 000 avant maillage)

Les plus-values réalisées

Nous avons découvert près de 300 pages au cours des semaines suivant la mise en place du maillage interne ! Grâce à cette découverte, nous avons élargi la réponse mots-clés du Top 100 et gagné près de 1500 mots-clés. Nous avons également ouvert un potentiel de mots-clés à volume à travailler et avons multiplié par 3 la volumétrie.
Cette stratégie a aussi généré des opportunités de mots-clés du Top 100 et nous avons aussi multiplié par 3 les performances sur le Top 20. Enfin, nous avons pu réduire de 20 % le taux de pages orphelines, même si nous n’avons pas réussi à l’éliminer complètement.
Ce travail de maillage interne a été effectué entre mars et mai 2018. Depuis le site a intégré de nouveaux produits et contenus et a également bénéficié de netlinking.