Google traite près de quatre milliards de recherches de mots-clés par jour.

C’est un chiffre stupéfiant qui représente un potentiel incroyable pour les entreprises.

Mais trouver des mots-clés qui sont performants, rentables et faciles à classer n’est pas chose facile.

Les mots-clés sont plus compétitifs que jamais. Quatre millions de posts de blog sont publiés quotidiennement, ce qui rend de plus en plus difficile la recherche de mots-clés qui ne sont pas ultra-saturés.

Vous pourriez littéralement passer des heures sur un outil de recherche de mots-clés sans pour autant trouver plus que quelques mots-clés médiocres à cibler.

Et pour tirer profit des mots-clés existants, il faut viser à l’aveugle. Lesquels faut-il prioriser ?

Dans ce guide, je vais vous expliquer comment identifier des mots-clés performants sur le site de votre client en cinq minutes.

Qu’est-ce qu’un mot-clé performant ?

La plupart des entreprises de taille moyenne dépensent entre 5 000 $ et 25 000 $ pour construire leurs sites web, mais ces sites n’auront aucune valeur si personne ne les trouve.

Ce qui constitue la performance est différente pour chaque entreprise. Mais en fin de compte, la haute performance se résume à quelques facteurs clés :

  1. Le chiffre d’affaires
  2. Le ROI
  3. Le développement de marque

Sans ces trois facteurs, vous ne pouvez pas avoir une entreprise durable qui continue de croître.

Sans chiffre d’affaires, il n’y a pas de profit et pas de retour sur investissement.

Sans une notoriété de marque générée grâce aux recherches, vous aurez à l’avenir du mal à faire apparaître votre site sur les recherches pour des mots-clés à haute performance.

En termes de métriques spécifiques, examinons quelques mots-clés et explorons leur performance potentielle.

Un des meilleurs exemples de mots-clés à faible performance que j’ai vu est le suivant :

(Image Source)

Avant d’aller plus loin dans l’analyse, demandez-vous : est-ce un mot-clé performant ? D’un point de vue commercial, ce n’est pas un mot-clé très performant.

Pourquoi ?

Les mesures et les résultats actuels du SERP ne sont pas en votre faveur. Laissez-moi le décomposer :

Volume mensuel : avec seulement 11-50 recherches par mois, il s’agit d’un mot-clé à faible volume, surtout pour un mot-clé qui n’est pas long / très spécifique.

Difficulté / classement SERP existant : avec une difficulté de 51, vous aurez besoin d’une autorité de domaine plutôt élevée pour vous positionner. Même si vous aviez un DA de 80, vous seriez toujours en concurrence avec de gros acteurs comme Moz qui ont déjà une notoriété de marque confirmée pour tous les termes de tête dans le SEO.

CTR organique : à 83 %, c’est un bon début. Plus le CTR organique est élevé, mieux c’est. Mais en comparant le reste des mesures, on constate qu’il n’y a pas beaucoup de valeur ici.

Intention : Ce terme signifie que l’internaute est probablement quelqu’un plutôt novice sur le sujet, à la recherche d’informations de base. Il n’est pas prêt à convertir. S’il le fait, cela ne sera probablement pas encore par le biais d’un tunnel automatisé, vous aurez sûrement besoin de dépenser du budget marketing pour l’attirer. Cela peut être une bonne stratégie lorsqu’il s’agit d’un objectif de notoriété de marque, mais pas pour les ventes directes. Cela exige de jouer sur le long terme. Mais pour si peu de trafic, les avantages potentiels sont très faibles.

Si votre client visait ce mot-clé, il devrait être marqué comme étant peu performant.

Voyons maintenant un mot-clé très utile pour démarrer un podcast :

La difficulté de ce mot-clé est faible, avec une prédominance de sites avec un DA de 50 dans les SERPs. L’autorité n’est pas très haute, et les estimations n’exigent que 15 backlinks vers un article qui cible ce mot-clé pour pouvoir se positionner dans le top 10. C’est un objectif très réaliste qui peut être atteint en moins de 30 jours.

Le volume de recherche est également très élevé, avec 3,3K recherches par mois, dont 97 % de clics depuis un moteur de recherche.

En d’autres termes, ce mot-clé est performant en raison de son volume élevé, de sa faible difficulté et de son potentiel de clics.

Lorsque vous évaluez si un mot-clé est performant ou non, gardez à l’esprit les facteurs suivants :

  • Volume : la quantité de trafic que votre client reçoit actuellement à partir d’un mot-clé et le trafic potentiel s’il se positionne mieux.
  • Difficulté : les SERPs sont-ils déjà dominés par les grands sites ? Si oui, votre client sera obligé de consacrer plus de temps et d’argent à la promotion de cette page par le biais de liens, ce qui pourrait réduire son retour sur investissement et la performance globale des mots-clés en question.
  • CTR organique : les CTR organiques faibles signifient que le trafic est dirigé vers les publicités, et non vers la page de votre client.
  • Intention : s’agit-il d’un mot-clé à haute intention où les gens achèteront sur le site de votre client ? Alignez cela avec leurs objectifs.

Étape 1. Analysez le site de votre client avec OnCrawl

Pour commencer à analyser les mots-clés les plus performants de votre client, lancez un rapport OnCrawl pour son site.

Dans le rapport de “SEO visits”, vous pouvez trouver les pages et donc les mots-clés spécifiques qui génèrent le plus de trafic SEO pour vos clients.

Ici, vous devriez vous pencher sur TOUTES LES PARTIES du site de votre client. Cela comprend les posts de blog, les articles de base de connaissances, et toute page orientée SEO qui apporte du trafic.

C’est un excellent point de départ pour commencer à creuser des mots-clés spécifiques qui peuvent s’avérer potentiellement performants :

Compilez une liste des pages et des mots-clés associés qui génèrent beaucoup de trafic pour votre client.

Mais n’oubliez pas non plus les mots-clés un peu moins populaires. Il y a peut-être ici des mots-clés qui sont potentiellement plus performants.

Par exemple, vous pouvez également analyser les visites SEO par nombre de mots comme une métrique indicatrice de mots-clés performants :

Ce graphique vous montre la performance des pages de vos clients en fonction du nombre de mots par page. Par exemple, si votre client est déjà positionné sur la première page des SERPs et génère beaucoup de trafic SEO à partir d’un mot-clé donné, pouvez-vous augmenter le nombre de mots pour améliorer encore le positionnement ?

Si oui, c’est un mot-clé très performant et facile à améliorer.

Ainsi, bien que votre client pourrait ne pas récolter des tonnes de trafic SEO à partir d’un mot-clé donné pour le moment, la valeur du mot-clé se trouve dans le trafic potentiel.

Pour trouver des mots-clés dont la performance est facile à optimiser, regardez également de côté du temps de chargement.

Si la vitesse de chargement des pages est faible, votre client pourrait perdre du trafic, ce qui rendrait le mot-clé en question moins performant qu’il ne devrait l’être.

Une fois que vous avez généré une liste de bons mots-clés basés sur le trafic SEO pour vos clients, il est temps de les vérifier avec des outils comme Ahrefs, SpyFu ou SEMRush.

Étape 2. Vérifiez vos données avec Ahrefs, SpyFu ou SEMRush

En prenant votre liste de pages et de mots-clés performants du rapport OnCrawl, commencez à les rentrer dans Ahrefs :

Examinez les métriques dont nous avons discuté dans la première section. Le but ici est d’analyser les principaux mots-clés qui étaient à l’origine du trafic SEO pour que vos clients puissent les voir :

  • Volume : quel est le potentiel de trafic de ce mot-clé par rapport au trafic SEO dont le client bénéficie actuellement ? Si le trafic actuel ou le trafic actuel et le potentiel sont élevés, il s’agit d’un mot-clé performant.
  • Difficulté : à quoi ressemblent les SERPs ? Sera-t-il facile de mieux se positionner ?
  • CTR : combien de clics vers les pages naturelles ? Si le taux est élevé, c’est donc un mot-clé performant.
  • Intention : Ce mot-clé entraîne-t-il des conversions pour eux ?
  • Positionnement actuel des clients : Votre client se positionne-t-il bien dans les SERPs ? C’est génial et cela peut être un terme performant. Même s’il ne se positionne pas très bien, y a-t-il du potentiel de performances selon la difficulté du mot-clé SEO et son volume ?

Commencez à éliminer les mots-clés qui ne génèrent pas de trafic ni de conversions pour votre client.

Votre liste finale devrait être une combinaison de mots-clés qui fournissent déjà un bon trafic SEO et ceux qui ont un potentiel sérieux !

Vérifiez vos résultats avec SEMRush SEO Content Template pour voir les améliorations que vous pouvez apporter à un article et l’effet que cela produirait sur le positionnement :

Pour terminer, vous aurez sûrement envie de voir les mots-clés pour lesquels les concurrents de vos clients se positionnent. Si votre client se positionne mieux qu’un concurrent, le mot-clé devient plus performant. Inversement, si votre client est loin derrière dans les positions, il pourrait s’agir d’une mission perdue d’avance.

En utilisant SpyFu, entrez le nom de votre client dans la barre de recherche et recherchez ses principaux concurrents :

Cliquez sur chacun d’eux et analysez leurs mots-clés pour repérer des cibles similaires.

Comparez-les aux positions, aux backlinks et à l’autorité du domaine de votre client.

En fin de compte, vous devriez avoir une grande liste de mots-clés performants, chacun de sa façon, qu’il s’agisse du trafic et du retour sur investissement actuels, ou bien de la valeur potentielle sur le long terme.

Conclusion

Avec des milliards de recherches effectuées quotidiennement seulement avec Google, et des millions de personnes qui les ciblent avec des articles de blog, il est plus difficile que jamais de trouver les mots-clés les plus performants.

Vous pouvez passer des heures à faire de la recherche naturelle pour en dresser une liste minuscule. Pire encore, il est difficile d’établir l’ordre de priorité de vos efforts actuels à cause de cela.

En raison de la concurrence, vous devez être plus intelligent que jamais lorsque vous investissez plus d’argent dans des mots-clés spécifiques.

Investissez dans les mauvais mots-clés et vous dépenserez des milliers de dollars pour peu de retour sur investissement.

Mais investir dans les bons permettra à vos revenus de monter en flèche.