Obtenir plus de trafic en provenance des moteurs de recherche est et restera toujours l’un des principaux objectifs de n’importe quel propriétaire de site web. Le trafic organique répond à des règles SEO spécifiques qui nécessitent d’être suivies avec attention. Même s’il existe plusieurs optimisations SEO qui peuvent faire progresser le trafic organique, quelques astuces techniques peuvent aussi aider.
Dans cet article, nous allons lister 5 manoeuvres SEO techniques pour améliorer le trafic organique, les classements et les revenus.

1.Créez une sitemap pour le nouveau contenu

Le contenu est l’un des 3 principaux facteurs de classement de Google. En effet, avoir un blog peut vous aider à faire indexer votre contenu plus rapidement. Un blog actif – qui s’appuie sur du contenu qualitatif et instructif, et soutenu par des liens autoritaires – vous aidera à améliorer vos classements et donc votre trafic organique. De plus, les documents longs (plus de 1200 mots) ont tendance à être classés plus haut et à être crawlés plus souvent.

5 astuces SEO techniques
L’impact du nombre de mots sur la fréquence de crawl

Pour résumer, un contenu récent est synonyme d’une meilleure indexation. Mais une question en entraînant une autre, si vous publiez beaucoup de contenu, vous devez penser à créer une sitemap optimisée.
Construisez un sitemap XML standard en utilisant le code ci-dessous :

<url>

<lox>http://www.exemple.fr/mapage</loc>
<lastmod>2017-10-10</lastmod>

<changefreq>monthly</changefreq>
<priority>1</priority>
</url>

Puis, soumettez-le à la Google Search Console. Une fois que le sitemap est téléchargé, recherchez des erreurs supplémentaires et suggestions fournies par Google. Réparez-les et mettez régulièrement à jour votre sitemap afin d’inclure les nouvelles pages.

2. Utilisez des vidéos et des données structurées pour améliorer l’expérience utilisateur et le CTR

En 2014, Cisco a déclaré que la vidéo représentait 64 % de l’ensemble du trafic internet. En 2015, Searchmetrics a sorti un livre blanc révélant que 55 % de toutes les recherches de mot-clés renvoyaient à au moins une vidéo dans les résultats de recherche Google et que 8 vidéos sur 10 appartenaient à YouTube. Et en 2016, Cisco a aussi démontré que les vidéos online allaient compter pour plus de 80 % de tout le trafic internet consommé d’ici à 2020.
Cette année, Google a commencé à tester des vidéos en auto-play directement dans les résultats de recherche. Ces tendances montrent un fort intérêt de la part de Google pour les contenus comme les vidéos.
Il semble que Google prenne en compte ce type de métriques lorsqu’il classe les sites web dans les résultats de recherche. Tout ce que l’utilisateur final préfère obtiendra sûrement un boost, et les vidéos sont préférées par l’utilisateur par rapport au contenu écrit. En effet, 500 millions d’heures de vidéos sont regardées sur Youtube chaque jour.
Une stratégie efficace serait d’avoir un mélange optimisé de texte et de vidéos basées sur le contenu des pages web afin de les classer dans les résultats de recherche. Voici quelques bonnes pratiques pour les vidéos basées sur le contenu :

  • Utiliser des vidéos pédagogiques “how-to”
  • Laisser les moteurs de recherche indexer votre vidéo
  • Utiliser des mots-clés descriptifs
  • Créer un sitemap vidéo
  • Insérer une transcription de la vidéo

D’autre part, les données structurées sont aussi un véritable atout pour augmenter votre trafic organique et améliorer votre CTR. Elles désignent les données qui aident les moteurs de recherche à catégoriser et indexer votre contenu de manière créative pour l’utilisateur. Alors qu’il n’y a pas de corrélation directe entre ces données et l’amélioration SEO, les données structurées peuvent vraiment vous aider à booster votre visibilité dans les SERPs.
Ces codages aident les moteurs de recherche à comprendre le sens de votre contenu. Par exemple, si vous vous occupez d’une organisation de notation, vous pourriez obtenir un bon extrait détaillé dans les résultats de recherche en utilisant les balises “Organisation” ou “Notation”.

5 astuces SEO techniques
Une fois que vous avez ajouté les données structurées, testez-les à l’aide de l’outil Structured Data Testing pour vérifier qu’il n’y ai pas d’erreurs dans le code de marquage.

3. Optimisez votre contenu pour RankBrain

RankBrain fait partie des dernières mises à jour de l’algorithme de Google réalisées depuis 1998. Le système d’intelligence artificielle est devenu le troisième facteur de classement et aide à analyser les résultats de recherche. RankBrain est en faite capable d’apprendre le sujet d’une page et comment ce dernier est relié aux mots-clés recherchés par les internautes et il décide ensuite quels résultats sont les plus pertinents.
RankBrain peut avoir un impact sur vos campagnes de mots-clés. Lorsque vous définissez vos mots-clés, vous recherchez des termes pertinents qui répondent à des requêtes personnalisées. C’est comme cela qu’une stratégie SEO fonctionne avec succès. Et logiquement, si vous sélectionnez des mots-clés que votre audience ne recherche pas, votre campagne n’aura aucune chance de réussir. C’est là que RankBrain peut jouer un rôle.
L’algorithme de RankBrain apprend et évolue constamment. Par conséquent, votre campagne SEO doit être plus poussée et adaptable aux changements dans le décor des classements des moteurs de recherche.
Google veut toujours fournir à ses utilisateurs des pages web qui satisfont l’objet de leurs recherches. Si vous optimisez votre présence online en offrant du contenu de qualité et des services pertinents, vous serez classé plus haut dans les résultats de recherche Google. Le bourrage de mots-clés est donc toujours interdit.
Voici quelques directives pour trouver des synonymes pour votre mot-clé principal :

  • Trouvez des mots-clés avec le même sens que le principe du mot-clé, mais avec une orthographe et une structure différentes.
  • Utilisez un moyen naturel. Assurez-vous que les nouveaux mots-clés n’outrepassent pas le mot-clé principal pour lequel vous voulez être classé. Les nouvelles phrases clés sont seulement là pour donner des descriptions additionnelles.
  • Utilisez d’autres mots-clés seulement lorsque cela est nécessaire et assurez-vous que votre contenu se déroule naturellement lorsqu’une personne le lit !

4. Réparez les pages 404 avec des redirections 301 pour éviter de perdre du trafic organique

L’erreur 404 “Page non trouvée” est la page d’erreur qui s’affiche à chaque fois que quelqu’un demande une page qui n’est plus disponible sur votre site.
Utilisez un crawler SEO comme OnCrawl pour repérer toutes les URLs qui répondent en 404 et pour en exporter la liste. Ici, vous pouvez voir que 182 URLs renvoient en 404.

5 astuces SEO techniques

Ensuite, vous pouvez leur ajouter des redirections 301 vers leurs nouvelles versions afin d’éviter de perdre du trafic précieux. De plus, utilisez une balise rel=canonical pour les pages nouvellement créées afin que l’importance du lien se répande efficacement vers la nouvelle page.

5. Optimisez les balises Hreflang

Les balises Hreflang ont pour but de recouper les pages qui ont des similarités dans leur contenu mais en ciblant différentes audiences en fonction de leur langage et/ou pays. Cela garantit que le bon contenu et les bonnes pages sont montrés aux bons utilisateurs lorsqu’ils rechercheront dans la version de recherche Google que vous ciblez.
L’exemple ci-dessous montre deux balises hreflang qui ciblent des conférenciers français en France et au Canada :

  • Chacune de ces balises apparaitraient sur les deux pages. Cela assurerait que que les canadiens qui font des recherches sur google.ca trouvent les pages ciblées pour les canadiens et que les français qui recherchent sur google.fr trouvent les pages ciblées pour les français.
  • Cela fonctionne de manière similaire que les balises canoniques qui interviennent lorsqu’une version dupliquée d’une page existe. Mais dans ce cas, les balises aident Google à indexer le contenu local plus facilement dans les moteurs de recherche locaux. Cela contribue aussi à transmettre de la confiance à travers les sites et à améliorer la manière dont Google crawle ces pages. Pour en savoir plus à propos des erreurs que vous ne devez pas faire lorsqu’il s’agit des balises hreflang, vous pouvez lire notre article à ce sujet.

Nous espérons que ces 5 conseils vont vous donner de nouveaux insights pour renforcer votre trafic organique. N’hésitez pas à partager avec nous vos bonnes pratiques dans la section commentaire.