Comment les changements saisonniers de la SERP affectent le SEO

2 février 2021 - 21  min de lecture - par Elizabeth Baggan
Accueil > SEO Technique > Saisonnalité des SERPs : quel impact pour le SEO ?

Les pages de résultats des moteurs de recherche (SERPs) sont des supports par lesquels tous les SEO évaluent leurs stratégies, mais que faites-vous lorsque cela ne cesse de changer ? En tant que SEO, nous comprenons que notre industrie est en perpétuel changement. Tout notre travail est basé sur les algorithmes en constante évolution et les mises en page des SERPs des différents moteurs de recherche comme Google, Bing, Yahoo, etc. C’est à nous de nous assurer que nous restons au top de ce paysage en constante évolution (au sens figuré et au sens propre quand il s’agit de SERPs).

Pour bien comprendre pourquoi il est impératif d’intégrer les changements de SERPs pour une stratégie SEO réussie, comparons brièvement la première SERP de Google en 1998 à celle d’aujourd’hui :

Source : Towermarketing.net
Les différences sont assez frappantes. La SERP de 1998 ne présente que des résultats naturels et des liens vers des sites, tandis que la SERP de 2020 présente des résultats naturels et des liens vers des sites, ainsi que des résultats alternatifs tels que des livres, des nouvelles, des vidéos, des images, etc. Ce sont là de nombreux changements, et nous n’avons fait qu’effleurer la surface.

Google a fait évoluer ses SERPs pour augmenter le montant dépensé par les annonceurs sur leur plateforme publicitaire. Afin de prouver le retour sur investissement, Google doit également avoir un fort engagement des utilisateurs. La meilleure façon d’obtenir un engagement fort des utilisateurs est de leur offrir la meilleure expérience possible.

Qu’est-ce qu’une SERP ?

Si vous lisez cet article, vous savez probablement déjà ce qu’est une SERP, mais pour ceux qui sont moins familiers avec le SEO, une SERP est une page de résultats de moteur de recherche ou la page qu’un moteur de recherche montre aux utilisateurs lorsqu’ils recherchent quelque chose en ligne en utilisant un moteur de recherche comme Google, Yahoo, Bing, et d’autres.

Les SERPs sont incroyablement importantes car finalement c’est là que les batailles SEO sont gagnées ou perdues. Comme je l’ai mentionné au début de l’article, c’est un indicateur constant du bon fonctionnement de votre stratégie SEO.

Les SERPs comportent de nombreuses composantes, dont certaines sont décrites ci-dessous, mais pour plus d’informations sur les SERPs en général, voici un excellent guide du Search Engine Journal.

Des SERPs en constante évolution

Aujourd’hui, il n’y a pas deux SERPs identiques, même si vous cherchez le même mot-clé. Au contraire, elles sont personnalisées pour chaque utilisateur. Cela explique pourquoi vous obtenez parfois des résultats de recherche différents lorsque vous effectuez une recherche sur des appareils différents ou à partir de nouveaux endroits, mais il existe un certain nombre d’autres raisons pour lesquelles les SERPs sont constamment différentes. Avant de nous y plonger, voici les deux principales catégories de modification des SERPs :

    1. L’évolution de Google
      Google évolue constamment pour mieux répondre aux besoins des utilisateurs, tant au niveau du contenu (via leur algorithme → meilleurs résultats renvoyés) que de la forme (via leur SERP → meilleure expérience utilisateur basée sur la mise en page SERP).
    2. Intention de l’utilisateur
      Pour offrir la meilleure expérience utilisateur, Google doit d’abord améliorer le discernement de l’intention d’un utilisateur. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans l’intention de l’utilisateur, comme la localisation, le trajet de l’utilisateur, etc. L’une des façons dont Google a essayé de répondre à l’intention de l’utilisateur est d’ajouter des fonctionnalités à la SERP pour améliorer l’expérience de l’utilisateur.
      Par exemple, dans le tableau ci-dessous, les « Featured Snippets », introduits en 2014, apparaissent maintenant dans près de 14% des recherches, fournissant aux utilisateurs une réponse à leur recherche immédiatement dans la SERP sans avoir besoin de choisir et de cliquer jusqu’à un site classé dans la SERP. Pour les utilisateurs, il s’agit d’une étape de moins pour obtenir une réponse à leur question, améliorant ainsi leur expérience d’utilisateur.

      Les fonctionnalités de la SERP sont devenues si importantes que Google utilise parfois plusieurs fonctionnalités. Voici un exemple du même mot-clé recherché en 2014 et 2019, avec deux SERPs totalement différentes. 2014 n’a qu’une seule fonction SERP – une section pour les résultats d’images sous le 2e résultat naturel. 2019, par contre, a au moins deux fonctions SERPs, une section « Featured Snippet », ainsi qu’une section « People Also Ask ».

      Source: Torquemag.io
      Les autres facteurs ci-dessous peuvent être regroupés dans l’un des principaux facteurs ci-dessus, mais sont suffisamment importants pour être cités individuellement :
    3. L’expansion immobilière du PPC (sous-facteur de l’évolution de Google)
      Google continue d’augmenter l’espace au-dessus de la ligne de flottaison de la SERP (avant qu’un utilisateur n’ait besoin de faire défiler la page) pour les annonces du PPC afin d’augmenter ses revenus publicitaires. Voyez ci-dessous comment les annonces PPC de 2013 par rapport à 2019 ont non seulement augmenté en nombre (de 3 à 4) mais ont également pris beaucoup plus de place sur la SERP, faisant passer les résultats naturels en dessous de la ligne de flottaison.

      Source: Torquemag.io
    4. Localisation (sous-facteur de l’intention de l’utilisateur)
      Les SERPs varient en fonction du lieu où vous vous trouvez. Comme vous pouvez l’imaginer, un utilisateur cherchant de la « nourriture près de chez moi » à New York verra une SERP très différente que s’il cherchait à San Francisco.
    5. Parcours de l’utilisateur (sous-facteur de l’intention de l’utilisateur)
      Le parcours de l’utilisateur fait référence à l’endroit où se trouve le chercheur dans l’entonnoir de vente. Par exemple, se trouve-t-il en haut de l’entonnoir au stade de la prise de conscience de son parcours d’achat ou en bas de l’entonnoir au stade de la conversion à la fin de son parcours d’achat ? La détermination de la réponse à cette question aura une incidence sur votre stratégie SEO pour capturer les mots-clés cibles qui appartiennent à l’une ou l’autre de ces catégories.
      Un utilisateur en haut de l’entonnoir de vente, au stade de la prise de conscience de son parcours d’achat, verra très probablement une SERP avec des caractéristiques et des résultats basés sur l’information. Voici un exemple de quelqu’un au début de son parcours d’achat, qui cherche à comprendre « ce qu’est un hvac » :

      Comme vous pouvez le voir ci-dessus, les annonces payantes sont visibles, mais prennent peu de place en haut de la SERP, les résultats naturels sont toujours au-dessus de la ligne de flottaison, et il y a une section « People Also Ask » qui répond aux questions courantes sur ce sujet.
      D’autre part, un utilisateur au bas de l’entonnoir, au stade de la conversion, verra une SERP dont les caractéristiques et les résultats sont davantage orientés vers l’action, par exemple des annonces prenant place en haut de la ligne de flottaison, un pack local pour montrer les entreprises qui offrent le service que les utilisateurs recherchent, etc. C’est ce que nous obtenons lorsque nous recherchons un mot-clé avec une intention de conversion comme « réparation hvac » :
    6. Même mot-clé, différentes intentions (sous-facteur de l’intention de l’utilisateur)
      Si un utilisateur recherche un ou plusieurs « jaguar(s) », Google fera sa meilleure estimation de ce que le chercheur recherche. Qu’il s’agisse d’une marque de voiture, de l’équipe de football américaine ou de l’animal, la SERP de Google reflètera ce qu’il croit être l’intention de l’utilisateur.

    7. La saisonnalité (sous-facteur de l’intention de l’utilisateur), que nous aborderons plus en détail ci-dessous.
      Quel que soit l’aspect de la SERP, ses caractéristiques et le résultat qu’elle produit, elle donne aux spécialistes du marketing un aperçu de l’expérience utilisateur que Google tente de créer. Les changements de présentation de la SERP nous en disent également long sur ce sur quoi Google se concentre et donc sur ce sur quoi nous devrions nous concentrer en tant que SEO. En fin de compte, les changements de présentation de la SERP aident les spécialistes du marketing à comprendre l’objectif de Google et à prévoir l’avenir du SEO.

    Qu’est-ce que la saisonnalité ?

    Une définition large de la saisonnalité est le cas où les données connaissent des changements réguliers et prévisibles qui se reproduisent chaque année civile. Toute fluctuation ou tendance prévisible qui se reproduit ou se répète sur une période d’un an est appelée saisonnière. En d’autres termes, lorsque vous observez dans vos données un schéma récurrent qui se produit chaque année à la même période. Maintenant, appliquez cette logique à vos données SEO.

    Comment repérer ce schéma ? Il y a plusieurs façons, mais les deux plus courantes sont d’examiner votre trafic ou vos mots-clés cibles.

    Saisonnalité du trafic :

    C’est un excellent exemple de site tirant parti de leur caractère saisonnier. Chaque année consécutive, le trafic autour de la semaine de la Saint-Valentin augmente d’année en année. Il est clair que ce site a compris l’opportunité que représente la saisonnalité et s’est assuré que son site était bien optimisé pour capter cette augmentation de l’intérêt et a vu les résultats en termes d’augmentation du trafic d’une année sur l’autre.

    Mot-clé saisonnalité :

    Google Trends
    L’utilisation d’outils comme Google Trends (ci-dessus) pour comprendre la saisonnalité des mots-clés est essentielle pour découvrir les principales possibilités SEO. De ce qui précède, trois idées se dégagent :

    1. Il y a des pics importants de saisonnalité pour le mot-clé « olympiques », indépendamment du fait qu’il s’agisse des Jeux olympiques d’hiver ou d’été
    2. Les « jeux olympiques d’hiver » et les « jeux olympiques d’été » présentent également un intérêt saisonnier, mais beaucoup moins que le mot-clé « olympiques » au sens large et seulement pendant leurs saisons respectives.
    3. Les trois mots-clés sont saisonniers, mais l’intérêt varie beaucoup, le mot-clé général « olympiques » dominant les deux autres mots-clés

    On peut en conclure que, malgré la saison, la plupart des utilisateurs recherchent les « Jeux olympiques » et comptent sur Google pour leur fournir les résultats les plus pertinents en fonction de la période de l’année où ils effectuent leur recherche. Ceci est lié à l’intention des utilisateurs de modifier la SERP, car Google comprend qu’un utilisateur cherchant des « jeux olympiques » en juillet ou en août cherche des informations sur les jeux olympiques d’été plutôt que sur les jeux olympiques d’hiver. Nous pouvons maintenant mettre en place une stratégie SEO qui prenne en compte ces informations.

    Souvent, vous aurez une idée de la saisonnalité d’un site ou d’une entreprise en faisant preuve de bon sens (par exemple, les Jeux olympiques n’ont lieu qu’une fois tous les deux ans et constituent un événement mondial majeur). Mais si ce n’est pas évident, consultez vos analyses et Google Trends pour voir si vous pouvez découvrir un potentiel de saisonnalité.

    Comment la saisonnalité affecte-t-elle les SERPs ?

    Maintenant que nous avons discuté des nombreuses façons dont les SERPs peuvent changer, plongeons dans la façon dont la saisonnalité affecte les SERPs.

    Tout d’abord, choisissons « manteaux d’hiver » comme mot-clé commercial cible pour nous plonger dans cette question. La logique nous dit que la saisonnalité maximale pour ce mot-clé serait l’hiver, et la saisonnalité creuse serait l’été.

    Google Trends

    La vérification de notre logique à l’aide de Google Trends montre que nous avons raison. Comparons maintenant les SERPs pour voir à quel point ils sont différents en haute et en basse saison.

    Nous pouvons le faire en comparant les SERPs historiques à l’aide de SEMRush. Dans l’onglet Aperçu des mots-clés, nous pouvons sélectionner le mois et l’année que nous voulons visualiser (encadré rouge ci-dessous), et il y a une section (surlignée en jaune ci-dessous) qui détaille ce à quoi ressemblait la SERP pour ce mot-clé pendant la période sélectionnée.

    Tout d’abord, examinons le pic de saisonnalité de ce mot-clé en novembre :

    SEMRush

    Pendant la haute saison (novembre), la SERP pour les « manteaux d’hiver » comprend :

    • 8 annonces PPC (haut)
    • 10 Annonces de produits
    • Local Map Pack
    • Évaluations / Notes
    • Liens
    • FAQs
    • Top stories
    • Annonces shopping

    En regardant cette liste, vous vous demandez peut-être comment il peut y avoir de la place pour les résultats naturels ! Ce qui est une très bonne question. Examinons la SERP pendant la basse saison avant de répondre à cette question.

    SEMRush

    En basse saison (juillet), la SERP pour les « manteaux d’hiver » comprend :

    • 7 annonces PPC (haut)
    • Liens
    • Pack d’images

    Il n’est peut-être pas surprenant qu’en basse saison, la SERP pour les « manteaux d’hiver » soit presque dénudée par rapport à ce qu’il est en haute saison. Cela indique que la concurrence pendant la haute saison est double : premièrement, une concurrence standard pour les positionnements naturels en page 1 et deuxièmement, la saisie d’autant de caractéristiques pertinentes de la SERP que possible. Ainsi, même si un site est bien positionné naturellement, avec toutes les caractéristiques de la SERP attirant les yeux de l’utilisateur, se démarquer sur la SERP est plus important que jamais.

    Examinons maintenant un exemple lié au style de vie pour voir si nous trouvons le même schéma que pour le e-commerce. Pour « comment perdre du poids », voici les saisons hautes et les saisons creuses :

    Google Trends

    Une différence notable entre cet exemple et celui des « manteaux d’hiver » est que la haute saison pour « comment perdre du poids » est beaucoup plus longue. Il s’agit plus d’un plateau que d’un pic.

    Comme précédemment, nous allons maintenant examiner les SERPs pour comprendre comment ils changent entre la haute et la basse saison afin de pouvoir formuler une stratégie SEO.

    SEMRush

    Pendant la haute saison, le SERP pour « comment perdre du poids » comprend :

    • 8 annonces PPC (haut)
    • Feature snippet
    • Évaluations / Notes
    • Liens
    • Top stories
    • People also ask
    • Carrousel vidéo
    • Annonces PPC (en bas)

    Comme ce que nous avons vu pour la SERP « manteaux d’hiver » pendant sa haute saison, cette SERP est pleine de caractéristiques en plus des résultats naturels.

    Examinons maintenant la SERP « comment perdre du poids » hors saison :

    SEMRush

    En basse saison, la SERP pour « comment perdre du poids » comprend :

    • 8 annonces PPC (haut)
    • Liens
    • Top stories
    • People also ask
    • Pack d’images
    • Panel de connaissances

    Bien que cette SERP hors pic saisonnier soit moins dépouillée que la SERP des « manteaux d’hiver », elle comporte encore moins de caractéristiques. En basse saison, il y a moins de concurrence de la part de la recherche payante (il n’y a plus d’annonces au bas de la SERP). Des extraits de reportages, des évaluations et le carrousel vidéo sont également absents, ce qui signifie qu’il y a plus de place pour les annonces classiques naturelles dans la SERP.

    En examinant ces deux exemples différents de saisonnalité et la manière dont les SERPs peuvent être affectées, une chose devient claire. Pendant la haute saison, la SERP de Google est chargée de fonctionnalités améliorées ainsi que d’annonces PPC conçues pour aider l’utilisateur à convertir le plus rapidement possible. En basse saison, l’intention de conversion est moins forte (que ce soit en termes monétaires ou de génération de prospects), ce qui se reflète dans les SERPs.

    Comment s’assurer que votre SEO suit le mouvement

    Maintenant que nous 1. savons ce qu’est une SERP 2. comprenons comment et pourquoi les SERPs sont en constante évolution 3. comprenons ce qu’est la saisonnalité et 4. comprenons comment la saisonnalité affecte les SERPs, mettons tout cela ensemble pour comprendre comment nous pouvons capitaliser et optimiser la saisonnalité des SERPs.

    Examinons un autre exemple de e-commerce pour comprendre comment nous pouvons optimiser la saisonnalité des SERPs.

    Comme mentionné ci-dessus, nous devons d’abord comprendre les périodes de saisonnalité à partir de notre analyse de site ou nous utilisons un outil comme Google Trends pour connaître la saisonnalité des mots-clés cibles. Pour cet exemple, nous examinons le mot-clé « maillots de bain » avec une moyenne de 368 000 recherches par mois.

    Vous pouvez obtenir des données plus granulaires sur le volume de recherche avec des outils comme Clearscope, qui ventilent le volume de recherche par mois. Comme vous pouvez le voir, juin est le pic de saisonnalité pour les « maillots de bain », l’intérêt a commencé à monter en février, avec une remontée en mai avant le pic de juin.

    Clearscope.io

    Ces données sont confirmées par Google Trends au cours des cinq dernières années et montrent même des données hebdomadaires :

    Google Trends

    Les informations que nous obtenons de ces deux sources ont un impact considérable. Au lieu de nous contenter d’une seule pépite d’or, nous en avons maintenant deux ! Un mini pic en mars (pour les vacances de printemps, on peut le supposer) et le pic majeur en juin (début de l’été). Maintenant, les spécialistes du marketing savent mieux quand ils doivent commencer à optimiser leur site pour les « maillots de bain » et ce à quoi ils peuvent s’attendre.

    Maintenant que nous avons identifié le caractère saisonnier du mot-clé ciblé, la question est de savoir « comment optimiser pour cela » et, comme nous l’avons vu plus haut, la réponse se trouve dans la SERP « maillots de bain ».

    Tout d’abord, examinons la SERP de la haute saison :

    SEMRush

    Pendant la haute saison (juin), la SERP pour les « maillots de bain » comprend :

    • 8 annonces PPC (haut)
    • 10 Annonces de produits
    • Local Map Pack
    • Évaluations / Notes
    • Liens
    • Top stories
    • Annonces shopping
    • Annonces PPC (en bas)

    Tout comme les SERPs « manteaux d’hiver » et « comment perdre du poids » pendant leur saison de pointe, cette SERP est remplie de caractéristiques qui s’ajoutent aux listes normales de résultats naturels.

    Comparons maintenant ce qui précède aux SERPs « maillots de bain » hors saison :

    SEMRush

    En basse saison (novembre), la SERP pour les « maillots de bain » comprend :

    • 8 annonces PPC (haut)
    • Évaluations / Notes
    • Liens
    • Images
    • Annonces PPC (en bas)

    Tout comme la SERP des « manteaux d’hiver », la SERP des « maillots de bain » en période creuse est vide par rapport à la SERP complète que nous voyons pendant la haute saison des « maillots de bain ».

    La question est maintenant de savoir comment optimiser les caractéristiques améliorées de la SERP disponible pendant la haute saison. Commençons par identifier les caractéristiques améliorées de la SERP pour lesquelles nous avons la possibilité d’optimiser.

    Voici la liste des caractéristiques améliorées de la SERP en haute saison (juin pour les « maillots de bain ») :

    • 8 annonces PPC (en haut) – PPC, non applicable
    • 10 Annonces de listes de produits – PPC, non applicable
    • Local Map Pack – à optimiser !
    • Évaluations / Notes – à optimiser !
    • Liens – peut « influencer » !
    • Top stories – à optimiser !
    • Annonces shopping – PPC, non applicable
    • Annonces PPC (en bas) – PPC, non applicable

    Dans la liste ci-dessus, nous pouvons optimiser (ou influencer) les caractéristiques améliorées suivantes de la SERP :

    • Local Map Pack
    • Évaluations / Notes
    • Liens
    • Top stories

    Optimiser pour des caractéristiques améliorées de la SERP

    Tout cela est très bien, mais comment optimiser ces fonctions améliorées de la SERP ? Commençons par le haut avec le Local Map Pack. Comme vous l’avez peut-être deviné, l’optimisation pour les Local Map Packs relève de la compétence du SEO local. Alors plongeons-nous dans le sujet.

    Tout d’abord, qu’est-ce qu’un Local Map Pack ? Lorsqu’un utilisateur recherche une requête que le moteur de recherche estime avoir une intention locale, Google lui fournit des entreprises locales physiques dans sa région via le Google Map Pack dans la SERP (comme indiqué ci-dessous).

    En règle générale, seules trois entreprises obtiendront les positions convoitées dans le Local Map Pack, qui ont tendance à avoir un taux de clics beaucoup plus élevé que les autres résultats de la SERP.

    Maintenant, comment optimiser ces résultats locaux cruciaux ? Il y a deux façons principales de le faire. L’étape la plus importante consiste à créer un profil Google My Business. Cela permet à votre entreprise de communiquer à Google les informations les plus importantes pour les utilisateurs intéressés par votre site, comme le nom de votre entreprise, votre adresse, votre numéro de téléphone (ces trois grands éléments sont appelés PNA – nom, adresse, téléphone), vos heures d’ouverture, vos évaluations et critiques, etc. Comme vous pouvez l’imaginer, ces informations sont très utiles pour aider les utilisateurs à passer rapidement d’un achat à l’autre et à convertir, c’est pourquoi Google adore les utiliser. Pour des informations plus détaillées, consultez les directives de Google sur l’optimisation pour les Local Packs.

    La deuxième étape consiste à créer et à maintenir vos « citations » ailleurs sur le web. Par exemple, sur d’autres moteurs de recherche comme Bing, Yahoo, Apple Maps et sur des sites de médias sociaux comme Facebook, Twitter et LinkedIn, et même sur des sites d’évaluation en ligne comme Yelp ou TripAdvisor. Ces citations supplémentaires d’entreprises dans d’autres endroits réputés indiquent à Google que votre entreprise est légitime et contribuent à asseoir son autorité à ses yeux.

    Passons maintenant à la deuxième fonction améliorée de la SERP, les évaluations et les avis. Bien sûr, c’est très important car les utilisateurs font confiance aux opinions des autres utilisateurs, surtout lorsqu’elles sont nombreuses. Cela peut être mis en œuvre assez facilement une fois que vous vous êtes assuré que les évaluations et les avis sur les produits / services peuvent être explorés par les moteurs de recherche en les ajoutant dans l’HTML des pages des produits / services concernés.

    À partir de là, vous pouvez utiliser le balisage de schéma, c’est-à-dire le code (vocabulaire sémantique) que vous ajoutez à votre site pour aider les moteurs de recherche à mieux comprendre son contexte et renvoyer des résultats plus informatifs pour les utilisateurs des SERP. Google fournit de la documentation sur le balisage des schémas d’examen ainsi que sur le balisage de la notation agrégée (la note moyenne basée sur plusieurs évaluations ou examens). Une fois qu’il est mis en œuvre, assurez-vous de le valider à l’aide de l’outil Rich Results de Google.

    Passons maintenant à la troisième fonction améliorée de la SERP dans notre liste, les liens vers des sites. Les sitelinks sont des liens vers d’autres pages qui peuvent apparaître sous les résultats de la SERP et contiennent jusqu’à six liens vers d’autres pages sous le résultat de la page principale :

    1. Exemple de mot-clé de la marque

    2.Exemple de mot-clé sans marque

    Malheureusement, il n’est pas possible d’optimiser directement pour les liens de site ; ils sont générés par un algorithme. Il était possible dans le passé de les rétrograder dans Google Search Console, mais cela n’est plus possible. Cependant, les moyens les plus efficaces d’influencer leur apparence résident dans la manière dont votre site est structuré et connecté :

    1. Une structure de site plus profonde (architecture du site)
    2. Liaison interne et utilisation d’un texte d’ancrage optimisé

    En fin de compte, Google affichera les liens de sites s’il pense qu’ils sont pertinents pour la requête de l’utilisateur et accélérera leur conversion.

    Enfin et surtout, l’optimisation pour la fonction SERP améliorée du carrousel Top Stories. Il existe plusieurs conditions préalables à l’affichage dans le carrousel Top Stories. Les principales sont la prise en charge de l’AMP (vitesse de page rapide), la prise en charge de Google News et l’utilisation du balisage de schéma. Google News, bien que non obligatoire, mais fortement recommandé, est un agrégateur de nouvelles qui rassemble des articles d’actualité à partir d’une liste de sites vérifiés et les diffuse aux utilisateurs en fonction de leurs requêtes. Plusieurs qualifications différentes sont requises si vous souhaitez être accepté dans Google News et bénéficier de la fonctionnalité améliorée de la SERP Top Stories. Pour plus d’informations sur la procédure à suivre pour être accepté dans Google News, consultez la documentation de Google.

    En conclusion

    Que pouvez-vous donc faire pour tirer parti de la saisonnalité et vous assurer de vous démarquer de la concurrence lorsque les SERPs changent pour la haute saison ?

    Tout d’abord, vérifiez :

    1. Si votre site présente une saisonnalité du trafic, et si oui, quand ?
      Cela peut vous aider à déterminer quand lancer des campagnes de marketing ou quand vous avez des « temps morts » et pouvez faire du travail de développement / maintenance du site
      Si le trafic est saisonnier, vérifiez quels mots-clés sont à l’origine de la majorité du trafic et déterminez si ces mots-clés sont saisonniers
    2. Vérifiez également la saisonnalité des mots-clés ciblés. Il se peut que vous ne voyiez pas de pics de trafic à partir de ces mots-clés pendant la haute saison s’ils ne sont pas suffisamment bien classés pour générer un trafic important vers votre site
    3. Sur la base des étapes ci-dessus, vous pouvez maintenant élaborer un plan qui permettra à votre site de tirer parti de la saisonnalité pendant la haute saison et de profiter de la basse saison pour tout changement ou mise à jour du site

    Comme tous les spécialistes du marketing, les SEO doivent être conscients de l’évolution constante du paysage marketing pour avoir un avantage sur la concurrence. La saisonnalité n’est qu’un exemple parmi d’autres de la façon dont les entreprises peuvent tirer parti des fluctuations de l’intérêt des consommateurs en développant une stratégie SEO en fonction de la haute saison de leur site et en veillant à ce qu’il soit optimisé pour les mots-clés ciblés. Vérifiez souvent ces SERPs pour garder une longueur d’avance sur la concurrence et pour savoir comment Google va inévitablement les modifier. En effet, que la saison soit la plus active ou non, Google teste, adapte et fait évoluer en permanence ses SERPs pour offrir la meilleure expérience possible aux utilisateurs.

Elizabeth a travaillé dans le marketing digital pendant plus de sept ans, la plupart du temps en SEO pour des agences. Elle s'est spécialisée dans le SEO technique et possède une vaste expérience dans les secteurs du E-commerce et de la finance. Après avoir travaillé pendant quatre ans et demi chez Ayima, une agence technique à New York, elle a quitté l'agence en 2020 pour rejoindre Croud, où elle est aujourd'hui responsable SEO senior aux États-Unis.
Sujets en lien :