Une liste des meilleurs outils pour diagnostiquer les chutes de trafic

21 novembre 2019 - 10  min de lecture - par Helen Pollitt
Accueil > SEO Technique > Les outils pour diagnostiquer les chutes de trafic

La clé pour diagnostiquer une baisse de trafic organique est d’examiner le problème sous différents angles. Concrètement, cela signifie qu’il ne faut pas faire d’hypothèses sur les raisons qui ont engendré une perte de trafic et se baser sur les faits. Utilisez plutôt une variété d’outils pour recueillir les données qui vous donneront une image claire de la santé de votre site, des résultats de recherche et du comportement de vos concurrents.

Cet article mettra en évidence les principaux outils qui peuvent vous aider à diagnostiquer ces chutes de trafic et comment y remédier.

Google Analytics

La première chose à faire est de commencer par regarder dans votre outil d’analytics. Dans cet exemple, nous utiliserons l’outil gratuit et largement utilisé, Google Analytics.

Quelle période ?

Tout d’abord, nous devons comprendre sur quelle période la baisse de trafic s’est produite. S’agit-il d’un déclin récent ou progressif ? En trouvant le début présumé de la baisse, nous avons une meilleure chance d’en identifier la cause. Par exemple, était-ce le résultat d’une migration ? Est-ce simplement parce que le site web fonctionne dans une industrie très saisonnière et que cela résulte d’une diminution de l’intérêt des internautes ?

En utilisant Google Analytics, nous pouvons choisir une période plus longue afin d’examiner et voir le point exact où le trafic a commencé à baisser. Si vous êtes vraiment chanceux, il peut y avoir un indice que vous avez laissé derrière vous.

Exemple d’un aperçu temporel sur Google Analytics

Quel trafic a chuté ?

L’analyse la plus importante consiste d’abord à déterminer si la baisse du trafic s’est produite dans tous les canaux ou seulement quelques-uns.

Un exemple que j’ai récemment rencontré était une baisse de trafic qui semblait s’être produite uniquement sur le trafic organique. C’est intéressant de noter que pendant cette période, le trafic de recherche payante a augmenté. Il se peut, par exemple, que des campagnes payantes aient été mises en place pour cannibaliser le trafic à partir de listes biologiques, donnant ainsi l’impression d’une baisse de trafic. En réalité, les niveaux de trafic restaient constants, ils étaient simplement fournis par un autre canal.

Quelles sources ?

Il est facile d’oublier que le trafic organique n’équivaut pas à Google. Ce qui est important à savoir c’est si la baisse du trafic organique est due à la diminution du nombre de visites d’un autre moteur de recherche. C’est peut-être là que réside votre problème. En utilisant le rapport Acquisition > All traffic> Channel > Source/Medium dans Google Analytics, vous pouvez voir si la baisse du trafic s’est produite dans un ou plusieurs moteurs de recherche. Par exemple, si c’est seulement Google qui a été affecté, alors vous savez qu’il faut examiner les problèmes en crawlant l’indexation et le classement de votre site par Google. Cependant, si la majorité de votre trafic provient, par exemple, de Yandex et que celui-ci est le moteur dont le trafic a suffisamment chuté pour faire baisser votre trafic organique global, alors c’est par là que vous devez commencer.

Quels endroits ?

Une autre bonne pratique à adopter pour réduire les causes d’une baisse de trafic est de voir si elle a été localisée à des endroits particuliers. En utilisant le rapport Audience > Geo et en sélectionnant le segment « Organique« , vous pouvez rapidement voir si la baisse du trafic organique a été localisée dans le monde entier, ou dans des pays particuliers, voire même des villes.

Quelles pages ?

Le point suivant est probablement le plus important ! Il faut identifier quelles pages ont vu la baisse du trafic. Pour ce faire, nous devons jeter un coup d’œil au rapport Acquisition >All Traffic > Channels > Organic Search et choisir une période de temps comparative pour l’évaluer. La meilleure façon de minimiser toute saisonnalité dans le rapport est de choisir une comparaison d’une année sur l’autre. Si vous avez remarqué que votre baisse de trafic organique a commencé en juin et s’est poursuivie jusqu’en août, choisir la même période l’an dernier vous permettra de voir quelles pages ont reçu moins de visiteurs et lesquelles sont restées stables (ou ont augmenté).

Parcourez les pages qui ont chuté et identifiez leurs points communs. Sont-elles toutes dans la même section du site ou partagent-elles un thème de contenu similaire ?

 

[Étude de cas] Optimiser le trafic organique en utilisant l’analyse de fichiers de log

Le National Business Research Institute ont constaté une chute du trafic naturel après la refonte de leur site web. Ce cas client se concentre sur la manière dont le NBRI a utilisé OnCrawl pour optimiser sa performance SEO suite à la refonte de son site.

 

Google Search Console

Maintenant que vous savez quelles pages ont subit une baisse et quand, vous pouvez vous tourner vers un autre outil : la Google Search Console. Cet outil est particulièrement utile si vous avez identifié la baisse du trafic organique provenant de Google. En revanche, si vous savez que la perte vient d’un autre moteur de recherche, utilisez directement un outil lié. (Bing Webmaster Tools or Yandex Webmaster Tools)

Dans cet exercice, nous allons supposer que la baisse s’est produite sur Google.

Les mots-clés spécifiques pour certaines pages

Nous avons tous déploré la perte des rapports de mots-clés dans Google Analytics, ce fût vraiment une triste nouvelle. Le léger inconvénient pour Google est que, dans une certaine mesure, il y a encore des données de mots-clés disponibles dans la Google Search Console.

Une fois que vous avez identifié les pages qui ont vu la diminution du trafic organique, vous pouvez utiliser la Google Search Console pour voir si la baisse est due à une réduction des visites provoquée par certains mots-clés.

À l’aide de la fonction de comparaison de dates, réglée sur la même période de temps que celle sur laquelle votre analyse Google Analytics s’est concentrée, regardez les pages qui ont vu la baisse. Y a-t-il des mots-clés particuliers qui ont eu moins d’impressions par rapport à l’autre période ? Leur classement moyen est-il en baisse ? Cela peut vous aider à savoir s’il y a eu un changement dans la façon dont Google voit votre page web, ou si moins de personnes utilisent des termes qui conduisent à du trafic sur votre site.

Une chose importante à noter, surtout si vous avez vu à travers vos enquêtes que le trafic de recherche payante a augmenté au cours de la période est : comment évoluent vos marque de performance ? Si vous avez vu une baisse du nombre de clics sur les termes de la marque, mais que les impressions et les classements sont restés cohérents, cela peut être un autre indicateur que les campagnes de recherche payante volent des clics dans les listes biologiques.

Données de localisation

Dans la Google Search Console, vous pouvez utiliser le rapport de performance et le filtre par « Pays ». Si votre analyse dans Google Analytics a identifié le problème dans un pays particulier. L’outil permettra de vous concentrer sur ce domaine spécifique et d’analyser les raisons de cette baisse de trafic.

Contrôles techniques

Dans la Google Search Console, il est prudent d’effectuer quelques vérifications techniques. Par exemple, vos sitemaps XML renvoient-ils des erreurs ? Y a-t-il eu une augmentation d’erreur 404 ou 500 pour votre site ? Cet élément en dira long sur la santé de votre site.

Outils de suivi des mots-clés

Que ce soit AHREFS, SEMrush ou un autre outil de suivi, il est important d’analyser comment la performance de votre mot-clé a été affectée pendant la période de baisse.

Les mots-clés peuvent beaucoup fluctuer, surtout les mots-clés qui ne sont pas bien classés. C’est pourquoi il est important d’examiner plusieurs aspects lors d’une d’une analyse de ce type.

Les données de suivi des mots-clés ne peuvent à elles seules vous donner une image suffisante pour diagnostiquer une baisse de trafic, en revanche, elles peuvent vous aider. Grâce à ces données, vous saurez quelles pages ont souffert de la diminution du trafic, et grâce à la Search Console, vous pourrez connaître les mots-clés qui ont un plus mauvais classement. Les outils de suivi des mots-clés vous permettent d’approfondir votre réflexion et de savoir si votre site web est pertinent ou non.

Volume de recherche

Si vous avez récemment effectué des modifications sur les pages qui ont subit une baisse, vérifiez si les mots-clés pour lesquels vous les avez optimisés suscitent toujours autant d’intérêt que les mois précédents. Utilisez l’analyse précédente (que vous avez sûrement sauvegardé sur un serveur, n’est-ce pas ?) afin de comparer les volumes de recherche aux estimations actuelles rapportées par ces outils.

Si vous constatez que les volumes de recherche ont changé, il se peut que vous ayez choisi d’optimiser ces pages pour des mots-clés qui connaissent des changements “saisonniers”. Il est peu probable qu’il s’agisse d’une bonne stratégie à long terme. En revanche, elle aurait pu être intentionnelle à l’approche d’une période saisonnière très chargée comme Noël, où les recherches sont souvent liées aux achats. Il est maintenant temps d’évaluer si vous avez besoin de repenser votre stratégie de mots-clés pour surfer sur les termes du moment.

Sacrifier des termes performants

Dans le cadre de vos modifications, il se peut que vous ayez choisi d’optimiser vos pages avec des termes qui n’attirent pas de trafic. Un outil de suivi de classement par mot-clé vous aidera à évaluer si les pages ont chuté dans les classements pour les termes que vous gardez à l’oeil.

Concurrents

Les outils de classement par mots-clés peuvent également vous aider à identifier la performance de vos concurrents. Il se peut que votre baisse de trafic organique soit le résultat de l’amélioration du référencement d’un autre site, cela peut-être un début d’explication.

Utilisez ces outils de suivi pour garder un œil sur vos concurrents principaux. Si l’un d’eux a amélioré son classement sur des termes où la Search console vous affiche que vous devriez être mieux classé, vous êtes tout simplement surclassé par votre concurrent. Dans le cas où vous avez subi une chute de trafic sur vos pages et que cette chute à profiter à vos concurrent, ce n’est surement pas dû à eux.

Oncrawl

Nous serions fous de ne pas parler de la puissance d’un outil de crawling aussi complet qu’Oncrawl. Dans une situation comme celle-ci, où vous avez besoin d’avoir une vue d’ensemble des performances techniques de votre site web afin d’identifier tout problème, Oncrawl est un choix évident.

Near duplicates

La fonction « Near duplicates » d’Oncrawl vous permet de voir s’il y a des pages de votre site web qui pourraient être du contenu dupliqué. Si, par chance, vous trouvez une concordance entre le contenu dupliqué et les pages qui ont subi une chute de trafic, vous tenez probablement la solution.

Les problèmes techniques

Oncrawl vous permet d’identifier les problèmes techniques de votre site web à un niveau granulaire. Si vous avez remarqué que votre site web a subi une diminution du trafic organique sur un certain nombre de pages, et en particulier, celles qui n’ont pas été optimisées récemment, alors il pourrait y avoir un problème technique.

Parcourez votre site web et effectuez un audit de SEO technique. Examinez des aspects tels que les balises canoniques, les codes d’erreur du serveur et les absences d’index. Vous serez en mesure d’identifier tous les problèmes techniques majeurs qui se sont rajoutés au cours des derniers mois et qui ont entraîné une chute du trafic.

Conclusion

Il y a une multitude de raisons pour lesquelles votre site peut avoir vu une baisse du trafic en terme de recherche organique. La clé pour le diagnostiquer est d’utiliser plusieurs sources de données afin d’analyser les différentes facettes de votre site web. Les outils énumérés ci-dessus sont un excellent point de départ pour analyser les raisons de la chute et constituent une étape dans la reconquête de votre trafic, ô combien nécessaire !

Helen est la Managing Director de l’agence Arrows Up. Elle est passionnée par tout ce qui touche au digital. Avec près de 10 ans d’expérience dans le marketing, elle crée des solutions stratégiques pour des clients, construit des équipes et donne des formations et des conférences techniques.
Sujets en lien :