Nofollow-sponsored-and-UGC-links-What-you-need-to-know-250px

Les liens nofollow, sponsorisés et UGC : ce que vous devez savoir

22 novembre 2022 - 9  min de lecture - par Nick Brown
Accueil > SEO Thoughts > Les liens nofollow, sponsorisés et UGC

Le monde du SEO est en évolution perpétuelle, ce qui signifie que c’est un travail à plein temps de se tenir au courant des algorithmes et des meilleures pratiques de Google.

Parce que Google a toujours pour mission de diriger les utilisateurs vers un contenu de grande valeur, de haute qualité et super pertinent, ce moteur de recherche cherche constamment des moyens d’aider ses robots d’exploration à comprendre le contenu.

L’un des moyens d’y parvenir est de créer des attributs de liens, en particulier « nofollow », « sponsorisé » et « UGC » (user-generated content). Les sites Web établissent des liens vers du contenu pour un certain nombre de raisons :

  • Informer les utilisateurs d’une ressource précieuse sur un autre site web
  • Identifier un lien d’affiliation pour stimuler les ventes du site Web
  • Donner du crédit aux sites Web qui contiennent des informations originales.
  • Encourager les utilisateurs à cliquer sur un autre article du même site Web.

 

En traitant les liens de votre site Web conformément aux règles de Google, vous serez en meilleure position pour obtenir un meilleur positionnement, avec moins de risques d’être pénalisé.

Examinons de plus près ces attributs de liens.

Qu’est-ce qu’un lien nofollow ?

Un attribut de lien « nofollow » ressemble à ceci :

<a href="http://www.example.com/" rel="nofollow">Link text</a>

Google a créé le lien nofollow dans le but d’informer Google que le lien n’est pas affilié au créateur du contenu et, par conséquent, de ne pas prendre la peine de le crawler.

L’initiative de Google visait à empêcher les spammeurs de profiter de l’utilisation abusive de sites publics tels que les commentaires de blog et les listes de référence. Ce type de lien est couramment utilisé par les contributeurs de contenu pour marquer les liens non approuvés et éviter d’être pénalisé pour les mauvais backlinks.

En 2019, Google a introduit une légère révision du lien « nofollow ». Désormais, Google traite les liens nofollow comme des indices sur les liens à prendre en compte ou à exclure dans le cadre d’une recherche. Google a déclaré à l’époque :

« Nous utiliserons ces indices – avec d’autres signaux – comme un moyen de mieux comprendre comment analyser et utiliser les liens de manière appropriée au sein de nos systèmes. »

Cela signifie qu’au lieu d’être ignorés, ces liens peuvent maintenant être crawlés – et c’est à la discrétion de Google.

L’attribut « nofollow » est devenu une indication à partir de mars 2020, et Google a conseillé :

« Ceux qui dépendent de nofollow uniquement pour bloquer l’indexation d’une page (ce qui n’a jamais été recommandé) devraient utiliser l’un des mécanismes beaucoup plus robustes énumérés sur notre page d’aide ‘Apprendre à bloquer des URL de Google’. »

En plus des liens individuels, « nofollow » peut être ajouté à l’en-tête d’une page comme ceci :

<meta name="robots" content="nofollow" />

Cet attribut signale aux moteurs de recherche que tous les liens de la page en question doivent être traités comme « nofollow ». N’oubliez pas qu’il n’y a aucune garantie que Google ne crawlera pas ou n’indexera pas la page, car Google traite désormais les attributs « nofollow » comme des indications. Si vous souhaitez exclure une page du crawl, il est préférable d’opter pour la balise « noindex ».

Il convient de noter que les principales fonctions des moteurs de recherche impliquent trois processus :

  • Le crawl consiste à suivre des liens pour trouver du contenu numérique nouveau ou mis à jour.
  • L’indexation analyse et stocke les informations découvertes pendant la phase de crawl.
  • Le positionnement examine les informations contenues dans l’index et décide quelles informations répondent le mieux à la question de recherche de l’utilisateur.

Si vous avez un besoin urgent de vérifier combien de pages de votre site Web ont été récemment indexées, vous pouvez consulter les outils pour webmasters de Google.

[Ebook] Comment votre maillage interne influence l’Inrank

Suivez les expériences de Chris Green pour comprendre comment votre écosystème de liens internes affecte l’importance relative de vos pages en utilisant l’Inrank.

Comment vérifier si un lien est un nofollow ?

Il suffit de naviguer vers View page source via un clic droit sur votre navigateur. Vous y verrez du HTML : si vous pouvez voir un rel= »nofollow », le lien est un « nofollow ».

Les liens « nofollow » font partie du profil de lien naturel d’un site Web et, à ce titre, un site devrait contenir un ensemble d’attributs de liens « follow » et « nofollow ».

Qu’est-ce qu’un lien sponsorisé ?

Un lien sponsorisé est exactement ce qu’il semble être : il s’agit d’un lien externe vers un domaine qui a été obtenu en échange d’un paiement. Google souhaite être informé de tout lien sponsorisé afin d’éviter les pénalités éventuelles liées à un schéma de liens. Ces liens doivent être signalés par une balise de lien sponsorisé, comme celle-ci :

<a href="http://www.example.com/" rel="sponsored">Link text</a>

Google souhaite en être informé car la proposition d’un lien vers un site externe pour permettre à vos utilisateurs de se renseigner auprès d’une source de qualité est bien différente de la proposition d’un lien vers un contenu payant. L’attribut de lien sponsorisé permet de distinguer les liens qui sont de nature authentique et ceux qui sont là parce qu’ils ont été payés pour l’être.

Si vous avez beaucoup de contenu sponsorisé sur votre site Web sans avoir un attribut de lien sponsorisé, ne vous inquiétez pas, vous pouvez vous en sortir avec un « nofollow » pour le moment.

Qu’est-ce qu’un lien UGC ?

Le contenu généré par les utilisateurs est partout. Et ce type de contenu est très important pour les entreprises du secteur du e-commerce qui utilisent la preuve sociale comme outil marketing pour accroître la notoriété de leurs marques et leurs ventes.

Le contenu UGC, cependant, n’est pas idéal pour la construction de liens sur les sites Web. Mais Google a indiqué que si un contributeur de confiance crée le contenu généré par l’utilisateur, il n’est pas nécessaire d’ajouter un attribut de lien.

Dans cette optique, il convient d’utiliser un lien « UGC » pour baliser tous les liens publiés dans un forum ou une zone de contenu généré par l’utilisateur en ligne. Ils ressemblent à ceci :

<a href="http://www.example.com/" rel="ugc">Link text</a>

Vous trouverez fréquemment des liens UGC dans les commentaires de blogs, les plateformes de blogs et les forums en ligne, c’est-à-dire partout où la création de contenu est autorisée sans modération. Les systèmes CMS modernes ajoutent souvent automatiquement cet attribut aux commentaires de blog.

Peut-on utiliser les attributs nofollow, sponsorisé et UGC dans le même lien ?

Vous pouvez le faire. Si vous ne savez pas quel attribut utiliser pour un lien, vous pouvez en utiliser plusieurs. Par exemple, un lien sponsorisé contenu dans un forum généré par un utilisateur pourrait être marqué comme « rel=ugc sponsored ». N’oubliez pas que les liens payants doivent être marqués comme « nofollow » ou « sponsorisé » (ou les deux), mais pas comme « UGC ».

Comment améliorer votre positionnement grâce à la création de liens ?

Lorsque votre site Web contient des backlinks réputés vers des sources fiables et un contenu de qualité, l’identité de votre marque s’accroît et vous avez également la possibilité d’augmenter les conversions.

Pour commencer à construire un ensemble de backlinks de qualité, essayez :

  • La création de relations solides avec des entreprises non concurrentes
  • La rédaction de contenus en tant que blogueur invité afin de toucher un public plus large
  • L’inscription de votre site web dans des répertoires en ligne réputés.
  • La mise à jour de votre site Web pour qu’il soit plus adapté aux téléphones portables
  • L’ajout de liens internes à votre contenu en ligne existant.

En suivant ces stratégies, vous contribuerez également à réduire le taux de désabonnement de vos clients.

Que devriez-vous faire des liens nofollow, sponsorisés et UGC ?

Si vous êtes un site Web qui publie régulièrement du contenu, il serait judicieux de procéder à un audit de vos liens attributifs à l’échelle du site. Tout d’abord, utilisez Google Analytics pour trouver les sites et les liens de référence de votre trafic et découvrez les liens qui ont le plus de valeur.

Par la suite :

  1. Vérifiez tous les liens sur votre site qui sont utilisés à des fins publicitaires – puis appliquez-y rel= »sponsorisé ».
  2. Traitez les zones de contenu créées par les utilisateurs de votre site Web comme des rel= »ugc ».
  3. N’oubliez pas que certains moteurs de recherche ne prennent pas en charge les attributs de lien « UGC » ou « sponsorisé ». Si vous les appliquez à des liens, associez-les à un attribut « nofollow ».
  4. Assurez-vous que tout contenu sous-traité (que ce soit à un rédacteur de contenu SEO ou à un rédacteur) respecte ces attributs de lien en les intégrant dans le cahier des charges de votre entreprise.

 

Le conseil primordial sur la façon d’utiliser les liens d’attributs est le suivant :

  • Utilisez rel= »sponsorisé » pour les articles et les publicités payants.
  • Utilisez rel= »ugc » pour les commentaires de blog ou les posts dans les forums.
  • Utilisez rel= »nofollow » lorsque le contenu n’entre pas dans les deux autres catégories.

Y a-t-il des pénalités si l’on n’applique pas les attributs de lien ?

Le conseil général de Google est qu’aucune pénalité ne sera encourue si vous utilisez un attribut « nofollow » au lieu de « UGC ». La seule circonstance où des pénalités sont dues est le fait de ne pas attribuer « sponsorisé » à un lien payant. Les schémas de liens (où un lien est utilisé stratégiquement dans le but d’affecter positivement le PageRank et la position du site dans les SERPs) sont à éviter à tout prix.

La meilleure pratique consiste à vérifier les liens existants sur votre site Web et à vous assurer qu’ils sont compatibles avec les règles de Google en ce qui concerne les liens payants. Vous pouvez le faire manuellement ou avec l’aide de modèles de prévision Excel pour une démarche automatisée. Ainsi, ni vous ni l’annonceur ne seront pénalisés et ne perdront leur visibilité précieuse dans les moteurs de recherche.

Vous suivez ?

Aujourd’hui, les éditeurs de sites Web et les créateurs de contenu doivent être au sommet de leur discipline pour garder une longueur d’avance sur le SEO. Comprendre chaque attribut de lien et les appliquer de manière cohérente à l’ensemble de votre contenu numérique est un élément crucial de toute stratégie de SEO et de marketing digital.

Le respect des attributs de liens de Google vous permet de suivre avec précision les différents types de liens sur votre site Web. Si, en faisant cela, vous facilitez la tâche des robots de Google pour crawler le contenu de votre site, cela pourrait signifier que votre site pourrait grimper dans le rang des positionnements des moteurs de recherche.

Nick Brown est le fondateur et le PDG d'accelerate, une agence de marketing digital qui travaille exclusivement avec des entreprises tech pour développer leur SEO, leur marketing de contenu et réduire leur taux de désabonnement. Nick a lancé avec succès plusieurs entreprises en ligne, a écrit et publié un livre et a fait croître accelerate à partir d'une agence basée au Royaume-Uni qui opère maintenant aux États-Unis, dans la région APAC et dans la région EMEA. Il a écrit pour des sites comme RingCentral et Krisp.
Sujets en lien :