Comment utiliser les “quick wins” techniques pour améliorer les performances de votre site (étude de cas)

24 novembre 2020 - 12  min de lecture - par Thomas Bogh
Accueil > SEO Technique > "Quick wins" techniques et boost des performances

Le SEO est un langage universel. Par conséquent, que vous travailliez sur un domaine américain ou danois, les “quick wins” techniques auront exactement la même influence sur les performances du site.

Il s’agit d’éviter les erreurs et d’être aussi user-friendly que possible. Les moteurs de recherche comme Google ne cessent d’accroître leur focus et facteurs de positionnement en faveur du SEO technique et de l’expérience globale de la page.

Par conséquent, lorsque nous (ma société) commençons une nouvelle roadmap pour un client, la première chose que nous faisons est de nous assurer que les parties techniques d’un site web fonctionnent.

Qu’est-ce que le « Health Score » et comment l’améliorer si besoin ?

Le “Health Score” peut montrer d’importantes erreurs. C’était mon cas lorsque j’ai commencé à travailler pour un client danois au début de cette année.

Grâce à une optimisation rapide et efficace, j’ai amélioré les performances de l’ensemble du site, ce qui a permis d’augmenter à la fois le positionnement et le trafic (énormément!).

C’est le sujet de cette étude de cas : augmenter le “Health Score” et le positionnement en se concentrant sur les ‘quick wins’ techniques. Des ‘quick wins’ que vous pouvez réaliser vous-même sans même être un développeur web.

…Et je vais vous dire comment vous pouvez réussir quel que soit votre secteur en suivant certaines étapes.

Je vais vous guider à travers:

  • Le cas client
  • Les résultats
  • Ce que nous avons fait
  • Pourquoi nous avons fait cela
  • Les points clés à retenir

Le cas : les challenges SEO dans le secteur de l’affiliation

Notre client, Mobilabonnement.dk, travaille dans le secteur de l’affiliation en comparant les fournisseurs de téléphonie mobile.

Dans ce secteur, de nombreuses tactiques sont utilisées en permanence – certaines plus « black hat » que d’autres – et cela peut avoir un impact très négatif sur les positions.

C’est pour cette raison que nous avons commencé notre travail : notre client avait perdu beaucoup de positions et de trafic – et le « Health Score » était tombé à 68.

68 n’est pas si mauvais – mais ce n’est certainement pas bon non plus si vous voulez être au sommet de l’industrie. C’est certainement pour cela qu’un outil de référencement comme Ahrefs utilise le terme « fair » (« acceptable ») pour décrire le chiffre.

Le plan était donc clair : nous devions régler ces problèmes avant de penser au contenu et à la création de liens. Sans une base technique solide, il n’y a rien sur quoi se développer.

Les résultats du traitement des questions techniques pour la santé du site

Au cours de cette campagne, nous avons vu de très bons résultats. Parmi les plus importants :

  • Passer de 701 erreurs à seulement 172.
  • Le « Health Score » est passé de 68 à 95.
  • Une augmentation de 366 mots-clés au cours du mois suivant les améliorations techniques.
  • Le trafic organique a globalement augmenté de +209 % – et cela n’aurait pas été possible avec un « Health Score » de 68.

Ce que nous avons fait pour relever les défis techniques

Avant de commencer, il est utile de préciser que tout ce que nous avons fait était basé sur ce site web particulier et ses défis techniques. Néanmoins, ces problèmes sont très courants, c’est pourquoi je souhaite les partager afin d’aider votre site web à l’avenir.

Plus tard, dans cette étude de cas, je vous montrerai des données avec les résultats de l’outil de référencement, Ahrefs. C’est l’outil que j’ai utilisé pour obtenir ces résultats. Vous pouvez utiliser un autre outil, tel que OnCrawl, pour ces étapes, mais quel que soit l’outil choisi, je vous recommande de n’utiliser qu’un seul outil à la fois.

Prêts ? C’est parti.

[Étude de cas] Améliorer la visibilité via une crawabilité optimisée pour Googlebot

Paris Match a fait face à une problématique claire : auditer son site en profondeur, identifier ses forces et faiblesses, déterminer ses priorités et corriger les facteurs bloquants au crawl de Google. Les problématiques SEO du site Paris Match sont celles d’un site média en ligne.

L’audit du site

La toute première chose que nous faisons pour chaque site web que nous optimisons est un audit technique du site. Pour établir un classement, nous devons examiner le « Health Score » et voir les chiffres – avant même que la création de contenus et de liens ne commence.

Lors de l’analyse de Mobilabonnement.dk, nous avons obtenu un score de 68 pour le « Health Score » :

Nous avons donc immédiatement su que quelque chose n’allait pas et qu’il fallait y remédier.

Dans Ahrefs, vous trouverez 3 types de problèmes :

  • Erreurs
  • Avertissements
  • Avis

À ce stade, Mobilabonnement.dk comptait 701 erreurs, 3 448 avertissements et 945 avis.

Comme vous le savez probablement, les erreurs sont les plus gros problèmes et donc les plus grandes menaces. C’est pourquoi il était prioritaire de les corriger.

Notre temps à consacrer au SEO étant limité, nous avons bien sûr commencé par ce qui pouvait nous apporter des résultats rapides avec peu d’efforts = les erreurs.

Nous avions donc des erreurs concernant :

À la fin de l’optimisation, j’avais corrigé presque tous les points ci-dessus sans l’aide d’un développeur web.

Voici comment j’ai procédé.

Correction des erreurs 404

404 est également connu sous le nom de « page introuvable ». C’est l’une des erreurs 4xx les plus courantes qui indique qu’une URL n’existe pas.

Par conséquent, si vous avez un lien sur votre site web vers une page 404, le lien sera rompu et cela indique une « impasse » pour vos utilisateurs. C’est quelque chose qui nuit à l’expérience de l’utilisateur, c’est pourquoi Google considère cela comme un facteur de classement technique.

L’objectif est de ne pas avoir d’erreurs 404 sur votre site.


Pour résoudre ce problème, nous avons donc répertorié toutes les URLs 404 sur le site et trouvé tous les liens internes qui y pointent. Pour ce faire, nous pourrions exporter les résultats de l’audit du site.

Nous avons alors analysé tous les liens internes sortants et les avons soit supprimés, soit remplacés par une page existante – une page qui était pertinente et apportait de la valeur pour l’URL vers laquelle nous allions créer un lien.

Si vous ne pouvez faire aucune des choses ci-dessus, vous pouvez alors créer des redirections 301 à partir des pages 404.

Pages HTTPS ayant des liens internes vers HTTP

C’est la question qui comportait le plus d’erreurs. C’était donc une priorité absolue.

Le problème avec les URL HTTP, c’est qu’elles indiquent une page non sécurisée. Nous avions des pages comportant 489 liens internes vers des URL HTTP. C’est quelque chose qui peut nuire à la fois à l’autorité et à la fiabilité d’un site.

La raison de toutes ces erreurs est qu’un grand nombre de contenus n’ont pas été mis à jour depuis des années. Donc, nous avions une quantité énorme de liens HTTP internes.


Pour remédier à ce problème, nous avons répertorié tous les liens internes qui allaient vers des URL HTTP. À partir de là, nous avons corrigé les URL HTTP vers les versions HTTPS. Cela a résolu le problème.

Les pages qui n’ont pas de liens sortants

C’est sûrement un des « quick win » le plus évident.

Si votre page n’a pas de liens sortants, elle sera une « impasse » pour vos utilisateurs et les robots des moteurs de recherche.

Nous avons créé une liste de toutes les pages n’ayant pas de liens sortants et nous nous sommes assurés que les pages avaient au moins un lien sortant qui mène les utilisateurs à une autre page importante du site.

Correction des pages orphelines

Tout comme certaines pages peuvent avoir des « impasses », d’autres n’ont pas de liens internes qui y mènent. C’est un problème car il peut alors être difficile pour les utilisateurs et les crawlers de savoir que ces pages existent.

Nous avons donc révisé la navigation du site et nous sommes assurés que toutes les pages importantes avaient un lien vers elles et qu’elles étaient accessibles aux utilisateurs et aux crawlers.

Correction des chaînes de redirection

Lors de l’audit du site, nous avons trouvé des chaînes de redirection qui pourraient ralentir la vitesse de chargement des pages. Une chaîne de redirection est une série de redirections sur votre site qui vont d’une URL à l’autre. Cela oblige les utilisateurs et les moteurs de recherche tels que Google à attendre jusqu’à ce qu’ils ne trouvent plus de redirections.

Nous avons examiné le nombre total de liens internes pour voir les pages ayant des chaînes de redirection. Si possible, nous avons remplacé les URL de redirection par un lien direct vers l’URL de destination principale. En faisant cela, nous avons fait en sorte que le moteur de recherche et les utilisateurs n’aient pas à attendre. L’expérience de l’utilisateur sur la page a donc été améliorée.

Les méta descriptions manquantes

Les méta descriptions manquantes sont une erreur SEO à réparer. Les méta descriptions ne sont en fait pas un facteur de positionnement direct (ou du moins pas très important) mais elles peuvent influencer indirectement les positions puisqu’elles influencent le taux de clic (CTR) d’un site.

Toutes les pages que nous avons trouvées avec des méta descriptions manquantes n’ont pas rempli leur potentiel SERP (Search Engine Result Pages). Sans méta-description, nous comptions sur la capacité de Google à réécrire le sujet de notre page, et les concurrents auraient plus de chances d’avoir un CTR plus élevé.

En travaillant à partir d’une liste de pages sans méta-description, nous avons fourni des méta-descriptions pour chaque page indexable sur Mobilabonnement.dk. Cela aide les utilisateurs à comprendre le sujet des pages.

Duplication de pages sans URL canoniques

Celui-ci concerne les pages dont le contenu est soit double, soit très similaire. Cela peut semer la confusion dans les moteurs de recherche, qui ne peuvent pas savoir quelle page classer pour un mot-clé donné.

Si vous avez des pages très similaires, il peut être utile d’ajouter un attribut « rel=canonical » qui pointe vers la page que vous voulez que les moteurs de recherche classent.

Des outils comme Ahrefs et OnCrawl fournissent un rapport contenant ces informations. Vous obtiendrez un aperçu exact des pages ayant des doublons.

C’est exactement ce que nous avons fait et à partir de là, nous avons créé un attribut « canonical » qui pointe vers les pages les plus importantes. Cela facilite immédiatement le processus de classement.

Fichiers d’images trop volumineux

La dernière erreur concernait des fichiers d’images trop volumineux. C’est quelque chose de très courant dans le monde de l’optimisation des moteurs de recherche et qui devrait être corrigé. Des fichiers d’images trop volumineux peuvent ralentir la vitesse de la page.

Pour résoudre ce problème, nous avons exporté les images et compressé les fichiers à l’aide d’un outil de compression en ligne. Cela a permis de réduire considérablement la taille des fichiers d’images et donc d’améliorer la vitesse globale des pages en réduisant la quantité de contenu qui devait être téléchargée et rendue pour afficher la page.

C’est la dernière erreur que j’ai corrigée dans le cadre de cette campagne.

Finalement, j’ai travaillé sur ces erreurs pendant plusieurs heures. Mais le fait de disposer d’un outil SEO pour l’audit du site m’a aidé à automatiser le processus – un processus qui aurait pu se transformer en journées de travail.

Les résultats parlent d’eux-mêmes: en une semaine, le score de la santé est passé de 68 % à 98 % :

Pourquoi nous avons fait cela : donner la priorité aux problèmes de SEO

Ce processus aurait peut-être pu se faire plus rapidement si nous avions eu accès à un développeur web, mais là n’est pas la question dans ce cas.

Aujourd’hui, nous vivons à une époque où beaucoup d’entreprises ne peuvent pas avoir leurs propres développeurs en raison du budget. Je voulais vous montrer que ces ‘quick wins’ peuvent être un moyen d’améliorer les performances du site pour une jeune entreprise.

Comme toute personne dans le SEO travaille sur un grand nombre de projets différents, il est crucial de gérer au mieux son temps. C’est pourquoi je vous recommanderai toujours de corriger les erreurs en premier – avant les avertissements et les avis. Les erreurs qui peuvent nuire à votre processus de positionnement seront aussi celles qui profiteront le plus aux performances lorsqu’elles seront corrigées.

Les optimisations dont j’ai parlé dans cet article concernent les erreurs auxquelles j’ai été confronté pour notre client. Vous aurez peut-être quelque chose de différent lorsque ce sera votre tour de réparer un site web, mais au moins vous aurez un peu d’inspiration pour résoudre les problèmes.

Suivez mon conseil et corrigez les erreurs. Ce n’est qu’après que vous pourrez vous concentrer sur les autres problèmes.

Pour terminer, n’oubliez pas que si vous avez apporté des modifications importantes à une page, il peut être judicieux de demander l’indexation dans l’outil Google Search Console (hors service pour le moment, mais qui sera bientôt de retour).

Les points clés à retenir

Dans le monde du SEO technique, les enjeux peuvent être différents pour chaque site. Néanmoins, les erreurs indiquées ci-dessus comprennent certains des problèmes les plus courants.

En utilisant un outil de référencement technique qui vous aide à effectuer un audit technique de votre site, vous aurez une meilleure idée des pages exactes qui ont besoin d’une optimisation technique.

Je sais que le SEO technique n’est qu’une partie de vos efforts de référencement, mais il devrait être la première chose que vous optimisez. Car sans une bonne santé technique, vous ne serez pas en mesure de vous positionner sur les moteurs de recherche comme Google.

Si vous voulez faire l’optimisation technique vous-même, je ne peux que vous recommander de ne pas perdre de vue les ‘quick wins’ pour commencer. Vous obtiendrez des résultats rapides sans avoir à faire beaucoup de travail (bien que cela dépende bien sûr du nombre de problèmes que vous rencontrez).

De plus, assurez-vous d’exporter toutes vos conclusions sur une feuille pour chaque projet. Cela vous aidera à avoir une vue d’ensemble et vous permettra d’y accéder, maintenant et à l’avenir.

Thomas est CPO & Partner de l'agence SEO Bonzer. Il est passionné par l'étude des algorithmes des moteurs de recherche et leur utilisation dans le développement du SEO en tant que produit. Son objectif est de trouver un moyen plus efficace et plus automatisé de répondre aux intentions de recherche des utilisateurs dans le monde entier. Ce qui façonne le produit moderne de Bonzer.
Sujets en lien :