Lorsqu’il s’agit du reporting de votre performance marketing, il existe beaucoup d’indicateurs à suivre. Et le SEO est l’un des canaux avec un impact direct sur la visibilité de votre marque. Analyser votre performance SEO apporte des réponses rapides et précieuses à vos questions marketing.

En tant que CMO, vous devez vous poser la question : quels sont les indicateurs clés de votre performance et quels résultats doivent être suivis afin de mettre en place un reporting actionnable et d’assurer la durabilité d’un programme SEO ?

Les marketers et les SEOs doivent travailler avec d’autres collaborateurs évoluant sur tout type de postes (décisionnaires, équipes tech, spécialistes de contenu et beaucoup plus) afin de répondre et de gérer des problématiques comme :

  • Avez-vous des métriques et KPIs SEO précis ? Avez-vous constaté de l’amélioration dans le temps ?
  • Avez-vous un suivi et un reporting en place ?
  • Comment allez-vous mesurer la réussite ?
  • Est-ce que vous avez défini des objectifs réalistes pour les timelines de réussite ?

1. Trafic SEO et fréquence de crawl

Même si le trafic organique est un indicateur de base, il est important de ne pas passer à côté ! Avec une solution d’analytics, vous pouvez voir les augmentations ou diminutions du trafic web qualitatif et de l’expérience utilisateur qui construisent la marque et génèrent les revenus. L’une des méthodes les plus communes pour suivre le trafic SEO s’appuie sur Google Analytics. Il s’agit d’un outil efficace pour mesurer les sessions et le temps que les utilisateurs passent sur votre site web. Une augmentation dans le nombre de sessions sur plusieurs mois indique généralement que vos optimisations de référencement font leur effet, ou bien qu’il s’agit de tendances saisonnières dans votre industrie.

Une pratique très utile est de comparer différentes périodes pour voir les modifications SEO qui ont été effectuées et qui ont pu influer la croissance du trafic.

Avec OnCrawl, vous pouvez aller encore plus loin en cartographiant votre site web par groupe de pages. Par exemple, sur un site web ecommerce, vous pouvez décliner le site web dans des groupes par type de produit, d’objectif, voire les deux. Il est intéressant de savoir que votre trafic a augmenté, mais est-ce le cas sur vos pages stratégiques ? Si vous avez des pics saisonniers au moment de Noël, par exemple, vous devez vérifier que les bonnes pages sont vues par vos visiteurs à ce moment-là de l’année.


Distribution des pages actives par groupe dans le temps

Dans l’exemple ci-dessous, nous avons établi des groupes de pages pour chaque type de produit. Ce qui surprend le plus, c’est que la plupart des pages dans ces groupes ne génèrent aucun trafic SEO à partir des moteurs de recherche. Il s’agit d’une perte en termes de visibilité et de conversions potentielles. Vous pouvez vous demander : pourquoi est-ce que ces pages-ci ne sont pas actives ? Regardez les pages sous un autre angle :

  • Est-ce la page se charge assez vite ?
  • La qualité du contenu est-elle suffisante ?
  • Est-ce qu’il y a des erreurs 4xx ou 5xx ?
  • Comment se distribue le jus des liens ?
  • Est-ce que ces pages sont bloquées par le robots.txt ?
  • Et ainsi de suite…

2. Trafic mobile & index mobile-first

Suivre son trafic mobile est un indicateur de valeur pour tout CMO. Il est important de comprendre comment les utilisateurs consultent votre contenu, si vous souhaitez fournir la meilleure expérience utilisateur. Avoir une version de votre site web adaptée aux mobiles est donc essentiel si la plupart de votre trafic provient des résultats de recherche mobiles.

Nous passons de plus en plus de temps sur les smartphones et tablettes, mais beaucoup de sites web ne sont toujours pas conçus pour s’adapter aux différentes tailles d’écran et temps de chargement. Optimisez le design de votre site, son architecture, et sa vitesse pour être certain que vous ne repoussez pas des visiteurs et clients potentiels.
Et depuis le 1er de juillet dernier, tous les nouveaux sites sont indexés avec l’indexation mobile-first de Google. Vous devez vérifier la distribution des hits des bots entre desktop et mobile.


Évolution dans le temps des visites des bots mobile vs desktop

Google a partagé quelques conseils concernant cette nouvelle manière d’indexer les sites web. Si vous n’avez pas de version mobile de votre site web, le moteur de recherche continuera à crawler la version desktop. Mais si une version mobile existe, assurez-vous que ses contenus et ses liens sont proches de ceux de la version desktop pour que Google puisse continuer à positionner votre site comme il l’a fait lors de l’indexation de la version desktop.

Si vous souhaitez que Google indexe votre contenu mobile, il faut que le contenu soit le même sur les deux versions. Si vous avez besoin d’organiser votre contenu sur la version mobile, Gary Illyes a déclaré que le contenu extensible tel que les onglets, les boîtes ou les accordéons sont des solutions utiles pour l’expérience utilisateur et que leur utilisation n’est pas vue comme une réduction du contenu sur la page.

En fait, une approche responsive paraît être la façon la plus facile de garder la même quantité de contenu, page par page, entre les versions desktop et mobile.

Vérifiez également que le bot mobile de Google ne rencontre pas de codes de statut en erreur lorsqu’il parcourt votre site web.


Répartition des status codes en erreur par page dans le temps

3. Taux de conversion

Le taux de conversion est encore un indicateur qui a de l’importance pour les CMOs. Lorsque vous pensez au taux de conversion, vous devez avoir une vue d’ensemble : Générer, Capturer, Convertir et Optimiser. En ce qui concerne l’étape “générer”, le SEO joue un grand rôle comme les marketers doivent conduire du trafic vers le site de l’entreprise. L’optimisation des moteurs de recherche est une source de trafic efficace si elle est bien exécutée.

Visibilité et repérabilité
Pour comprendre si votre site web est repérable par les moteurs de recherches, analysez vos landing pages et la manière dont se comportent les utilisateurs. Google Analytics fournit des métriques basiques comme :

  • Les sessions
  • Les utilisateurs
  • Les nouveaux utilisateurs
  • Le taux de rebond
  • Les pages / sessions
  • La durée moyenne des sessions

Si vous voulez ajouter une couche d’analyse, vous pouvez utiliser comme OnCrawl Analytics pour analyser :

  • Taux de rebond des moteurs de recherche
  • Pages SEO en erreurs 4xx
  • Taux de rebond SEO moyen par série de nombre de mots
  • Taux de rebond SEO moyen par évaluation de temps de chargement

 

Taux de rebond moyen depuis les résultats organique par nombre de mots et temps de chargement

Combiné à un crawl intégral, cela vous montrera les facteurs de classement qui influencent votre trafic SEO, comme la qualité de contenu, l’architecture, la performance de page et les balises HTML.

Vous serez capables de répondre à ces questions :

  • Est-ce qu’une landing page apport beaucoup de trafic mais dispose d’un ofrt taux de rebond ? Cela pourrait laisser penser que les utilisateurs ne trouvent pas ce qu’ils cherchent.
  • Est-ce qu’une landing page a beaucoup de sessions par pages mais pas de conversions associées ? Cela pourrait suggérer que les utilisateurs explorent mais n’engagent pas avec votre site.

Données structurées et taux de clic
Il n’est pas secret que le fait d’ajouter des données structurées à votre site lorsque cela est pertinent peut vous aider à améliorer votre CTR dans les résultats de recherche.
Par exemple, si vous listez les meilleurs hôtels à Paris, vous devriez vous assurer que votre hôtel est dans la liste ! Si vous êtes un agrégateur (comme Booking.com), vous pouvez ajouter une couche de valeur additionnelle, comme le prix en live. De cette manière, l’utilisateur devra parcourir votre site pour pouvoir compléter sa transaction.
Une autre technique consiste à ajouter trop d’items de données structurées pour que Google ne puisse pas tous les diffuser.
En utilisant OnCrawl, vous pouvez observer comment les données structurées impactent votre CTR.
En d’autres termes, lorsque vous mesurez votre performance marketing, vous devriez toujours inclure des métriques SEO dans vos tableaux. Nous parlons spécifiquement de trafic organique, taux de conversion et trafic mobile mais il existe des tonnes d’autres indicateurs liés au SEO qui peuvent influencer votre performance marketing globale. Assurez-vous de tracker les bons indicateurs avec des analytics efficaces et des outils SEO. Les données sont clés pour comprendre ce qu’il se passe réellement sur votre site et où sont se situent les actions à mettre en place.

Si vous n’avez pas encore essayer OnCrawl, vous pouvez activer votre essai gratuit de 14 jours pour découvrir comment votre SEO performe.