Si vous êtes un expert en SEO technique mais que vous n’administrez pas vous-même le site web dont vous êtes responsable alors l’équipe de développement web est essentielle à votre succès. Mais le relation entre développeurs et SEOs n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

Il est courant d’entendre que l’une des principales compétences dont les SEO ont besoin aujourd’hui est la capacité à communiquer et à fédérer différents points de vue. Aucun événement ne se passe sans que des SEOs techniques mentionnent la communication avec les développeurs.

Mais au-delà de la façon de communiquer, vous devez aussi savoir quoi dire. Si votre équipe de développement n’a jamais eu d’expérience en SEO, voici quelques éléments essentiels à connaitre. Évitez quand même d’expliquer ce qu’est une balise <title>. Après tout, les développeurs sont loin d’être des débutants en web !

Revoir les basiques

La plupart des SEOs s’attendent à ce que les développeurs comprennent les éléments de base d’un site jouant un rôle majeur dans le SEO, et comment ils affectent la performance SEO :

  • Le sitemaps XML
  • Le robots.txt
  • Les exigences dans les templates comme le placement des codes analytics, l’utilisation des titres (<H1>…), le balisage schema.org ou le HTML sémantique
  • Les déclarations <head> des pages comme <link rel=”canonical”>
  • Les eléments traditionnellement utilisés dans la création d’un résultat de recherche (<title>, <meta description = “lorem ipsum …”>, URLs)
  • Les redirections 301
  • La vitesse de la page
  • Le HTTPS – et les migrations de sites, si votre site utilise le HTTP
  • L’importance de la page et la structure du site basée sur des liens
  • La robustesse et la sécurité du serveur
  • Le monitoring des serveurs de log à des fins SEO

Si vous avez vous-même besoin d’un cours de perfectionnement, il existe de nombreux guides détaillés. Pour bien commencer, vous pouvez lire le classique Beginners’s Guide to SEO de Moz, ou le SEO Starter Guide de Google ainsi que les différentes ressources disponibles dans la Search Console.

Le SEO ne fonctionne que lorsque les moteurs de recherche peuvent analyser et afficher les URLs

Apparaître dans les résultats des moteurs de recherche signifie que celui-ci a été en mesure de découvrir, crawler, afficher et analyser des pages clés sur un site web. Si cela ne peut pas se produire à cause de problèmes techniques, toute la chaîne du marketing digital s’effondre.

Les robots ont besoin d’accéder aux sites web

Google utilise différents user-agents pour crawler un site web. Ceux-ci doivent avoir accès non seulement aux pages, mais aussi aux ressources (images et autres médias), JavaScript, et autres éléments nécessaires pour rendre le contenu sur une URL.

En même temps, le crawl des URLs est priorisé : nous voulons parfois promouvoir un ensemble de pages plutôt qu’un autre en décourageant le crawl de certaines URLs au profit du crawl des prioritaires. Le statut des URLs (prioritaires ou non) peut changer avec les saisons, de grands événements ou même après des modifications du site ou des algorithmes de Google.

De nombreux outils SEO nécessitent également un accès pour crawler ou scraper des parties d’un site web afin d’analyser la performance ou de préparer une série de corrections.

Si les SEOs n’ont pas accès aux moyens de filtrer l’accès des robots (robots.txt, htaccess, en-têtes HTTP…), ils vont transmettre leurs requêtes à l’équipe développement.

Mise en production et mise en ligne d’un site web

La mise en production d’un site web doit prendre en compte les facteurs SEO, même s’il n’est pas encore indexé par Google et les autres moteurs de recherche. Une équipe SEO pourrait avoir besoin d’autoriser l’accès à un site par certains robots afin d’effectuer des vérifications qui lui permettra de donner le feu vert ou non d’un point de vue SEO. Il est préférable de demander à l’équipe SEO de fournir une adresse IP et un user-agent pour les robots qu’ils doivent autoriser, ainsi que toute information qu’ils ont sur les protocoles de sécurité que leurs outils SEO peuvent ou non prendre en charge.

Lorsque vous mettez en ligne un site, pensez à inclure les vérifications SEO sur la checklist. Si les robots n’ont pas l’autorisation de crawler le site, ces règles doivent être supprimées. Aucun SEO ne veut voir ces seules lignes dans le fichier robots.txt:

User-Agent: *
Disallow: /

La technologie : un choix capital

Il est important de connaître la manière dont les sites web sont construits. Un membre de l’équipe SEO doit être en mesure d’assister aux discussions sur les serveurs, les CDN, le choix d’un CMS, les frameworks JavaScript …

Ces derniers mois, Google a utilisé Chromium M41 lors du crawl. Cela signifie que les fonctionnalités qui étaient prises en charge par tous les navigateurs normaux pendant des années risquent aujourd’hui de poser problème.

Les moyens d’implémentation sont importants

Le SEO technique implique différents critères dans les modèles de page et le balisage. Alors que la plupart du temps les SEOs techniques peuvent et devraient laisser les développeurs décider de cette mise en place, il y a des cas où Google fournit des spécifications ou des exigences.

Il est important pour un développeur de savoir où trouver ces spécifications. Comme il est important de vérifier si les instructions données par un SEO sont une exigence ou juste un souhait.

Voici quelques exemples de caractéristiques des stratégies d’implémentation recommandées ou requises pour les moteurs de recherche :

Des solutions alternatives existent

En théorie, l’une des choses que le SEO technique et le développement web ont en commun est un penchant pour les données, la résolution de problèmes et l’utilisation des technologies disponibles pour atteindre un résultat souhaité.

Lorsqu’une demande SEO technique n’est pas réalisable, cherchez des solutions alternatives. De nombreux SEOs techniques, qui sont aussi développeurs, proposent déjà des solutions pour contourner d’anciennes stacks qui ne supportent pas certaines modifications.

Lorsque qu’aucune solution n’existe, l’exécution de tests responsables avec des résultats mesurables est toujours une option en SEO. Google ne partageant pas de détails sur sa manière de fonctionner, le SEO technique peut émettre des hypothèses raisonnables basées sur les brevets de Google, les déclarations officielles du moteur de recherche, et les performances du site observées dans les résultats de recherche. Exécuter vos propres tests peut être risqué en SEO, mais c’est aussi une pratique respectée et acceptée.

Problèmes SEO techniques : changements itératifs vs critiques

Travailler en SEO de manière itérative est une excellente idée et suit en général la procédure suivante :

 

Cela signifie qu’il est plus raisonnable de demander aux SEOs de traiter les demandes par lots, mais de ne pas bloquer des temps réguliers pour implémenter des changements SEO. Cela peut considérablement faire reculer une stratégie SEO. Les requêtes SEO peuvent également inclure des démantèlements ou des extensions de tests antérieurs.

Les SEOs et développeurs ont besoin de travailler ensemble pour trouver un moyen de traiter et de planifier des demandes de développement régulières en groupe.

Cependant, quelques demandes SEO ne peuvent vraiment pas attendre. Par exemple :

  • Les corrections d’erreurs qui suppriment tout ou une partie du site des résultats de recherche
  • Les corrections des pénalités Google, connues comme “actions manuelles”
  • Les modifications requises pour corriger le comportement aberrant d’un outil ou d’un suivi
  • Les modifications visant à prendre en compte les modifications majeures d’algorithme ayant un impact direct sur les performances du site en matière de recherche

Restez à la page des nouvelles fonctionnalités de recherche

Comme nous venons de le suggérer, la recherche n’est pas un champ statique. Elle évolue avec les nouvelles technologies, les nouveaux usages et les nouvelles versions des moteurs de recherche. Google apporte également des modifications quasi constantes (3 234 modifications en 2018) à ses algorithmes d’indexation et de classement, ce qui entraîne souvent des changements dans la manière dont les sites web devraient être optimisés.

 

Même des informations fiables qui ont plus de six à douze mois pourraient ne plus être pertinentes. Par exemple :

  • Le classement utilisé pour s’appuyer sur la déclaration des méta mots-clés pour chaque URL ; tandis que les moteurs de recherche on-site utilisent encore ces mots-clés, le SEO ne le fait plus.
  • Google recommandait d’utiliser des déclarations <link rel=”prev”> et <link rel=”next”> sur les séries d’URLs paginées afin d’empêcher ses robots de signaler ces pages comme identiques.

Cela signifie également qu’il y a fréquemment de nouveaux éléments en SEO. Les éléments nouveaux et à venir en 2019 incluent :

  • Le Googlebot Evergreen: les fonctionnalités du navigateur et le JavaScript, sont devenus accessibles à Google. Cependant, le rendu JavaScript est toujours exécuté séparément et plus tard, donc les recommandations pour indexer vos pages avec JavaScript sont toujours valides.
  • Le balisage de la FAQ, pour les pages avec plusieurs questions et réponses, est maintenant supporté.
  • De nouvelles directives pour l’utilisation des dates.
  • La prise en charge à venir des images haute résolution dans les résultats de recherche.

Google répond également à des questions de SEOs sur Twitter et à travers les Hangouts Webmaster en direct, et fournit des informations sur les changements et les annonces majeures sur le blog Google Webmaster.

Travailler ensemble pour une compréhension mutuelle

L’une des clés pour combler le fossé entre le développement web et le SEO est le respect mutuel et la communication. Bien que les bases SEO soient importantes, il est également crucial de reconnaître que les développeurs peuvent acquérir ces connaissances facilement par eux-mêmes en utilisant l’information qui existe déjà.

Il est plus productif de comprendre comment le SEO fonctionne dans la pratique. Cela inclut la compréhension de l’importance de l’accès des bots aux sites web, l’implication de la technologie dans les recherches, et de la manière dont sont traités les problèmes SEO qui ne peuvent pas être résolus simplement. Cela signifie aussi savoir comment fonctionne le processus SEO et de reconnaître que la recherche évolue de plus en plus rapidement.

Il y a aussi une prise de conscience croissante dans la communauté SEO vis à vis des problèmes auxquels sont confrontés les développeurs web. Par conséquent, des rubriques comme celle de Detlef Johnson dédiée au SEO pour les développeurs peuvent trouver une place dans les publications orientés SEO comme Search Engine Land par exemple. Cette prise de conscience alimente l’espoir des SEOs que les développeurs web fassent également un effort pour comprendre les éléments clés du SEO.