Impact des pages catégories sur le SEO (et comment les optimiser)

23 mars 2021 - 9  min de lecture - par Devin Partida
Accueil > SEO Technique > Impact des pages catégories sur le SEO

Une stratégie SEO performante repose sur une approche multidimensionnelle pour aider votre site à se positionner de manière cohérente dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERPs). Les pages catégories représentent une partie souvent négligée d’un plan SEO. Voici comment elles peuvent affecter votre positionnement et ce que vous pouvez faire pour les améliorer.

Qu’est ce qu’une page de catégorie ?

Les pages catégories sont des éléments essentiels de la structure ou de la taxonomie d’un site. Elles utilisent des mots-clés pour organiser le contenu, aider les utilisateurs à s’y retrouver et aider les robots d’exploration des moteurs de recherche à détecter l’objectif de votre site.

Prenons l’exemple d’un service de livraison de repas en kit. Les pages catégories peuvent être les suivantes : « Options à base de plantes », « Favoris de la famille », « Repas pour une personne », « Plats sans gluten » et « Choix hyperprotéinés ». Vous pouvez utiliser des mots-clés dans les titres des pages et les URLs pour favoriser les meilleures pratiques SEO.

Les pages catégories comportent souvent des hiérarchies parents-enfants ou des pages de premier niveau et des sous-catégories. Si « Options à base de plantes » est la catégorie principale, il peut y avoir des catégories secondaires telles que « Prêt en moins de 30 minutes », « Plats à faible teneur en sodium » et « Entrées à teneur réduite en matières grasses ».

Comment les pages catégories affectent-elles les positions SEO ?

Les spécialistes du marketing et du SEO considèrent, à juste titre, que Google fait autorité en matière de bonnes pratiques de positionnement. John Mueller est Senior Webmaster Analyste des Tendances chez Google. Lors d’une discussion approfondie en 2020, il a évoqué la structure du site à plusieurs reprises en répondant aux questions des participants. Voici comment lui et d’autres font le lien entre les pages catégories et le succès SEO.

Les structures de site plates posent des problèmes évitables

M. Mueller a précisé que les structures de site idéales permettent aux robots d’exploration de se déplacer d’une page à l’autre grâce à des URLs sur la page. Si toutes les pages du site ne sont qu’à un clic de la page d’accueil, on obtient une structure de site plate qui nuit à la crawlabilité.

À l’inverse, les pages catégories permettent de créer des structures de site profondes qui aident les robots d’exploration des moteurs de recherche à classer correctement le contenu des pages.

Les pages catégories fournissent un contexte utile

M. Mueller a également indiqué que si les robots d’exploration de Google ne voient que les URLs par le biais d’un fichier sitemap, ils perdent une grande partie du contexte qui, autrement, montrerait comment les pages sont liées les unes aux autres. C’est logique, car les classements de Google récompensent la pertinence. S’il est difficile de confirmer la pertinence d’une page par rapport à l’ensemble de votre site, elle risque de ne pas être aussi bien positionnée qu’elle le pourrait.

Des pages catégories bien organisées augmentent le temps de visite

Si vous prenez le temps d’organiser vos pages catégories de manière réfléchie et de créer des titres descriptifs pour chacune d’entre elles, cela peut augmenter le temps de visite de votre site. Cette mesure représente le temps que les internautes passent sur votre site avant de retourner aux SERPs. Le temps de visite augmente lorsque les visiteurs trouvent des informations utiles. Les experts en SEO ont des avis partagés sur la question de savoir si Google considère le temps de visite comme un signal de positionnement officiel.

Toutefois, Google récompense le contenu de qualité et faisant autorité. Si vous en avez sur votre site, le temps de visite devrait naturellement augmenter. Les internautes se rendront compte qu’il vaut mieux rester là où ils se trouvent pour trouver des informations plutôt que de chercher ailleurs. De plus, les pages de catégories guident la manière dont ils utilisent votre site, ce qui leur permet de trouver plus facilement les informations qui leur importent.

Les pages catégories génèrent plus de trafic sur les sites e-commerce

Une étude présentée à la conférence SMX West 2020 SEO par Jill Kocher Brown a porté sur 30 top sites e-commerce et sur le positionnement de 25 milliards de mots-clés. L’objectif était de voir si les pages de produits ou de catégories étaient plus performantes dans les classements SEO.

Les résultats ont montré que les pages catégories étaient plus performantes sur 27 des 30 sites examinés. Elles ont reçu 413% de trafic en plus et avaient 19% de mots-clés en plus que les pages produits.

Les pages catégories peuvent mettre en valeur un contenu unique

Les experts de Google conseillent également aux internautes d’éviter d’inclure du contenu dupliqué sur leurs sites. Ce type de contenu peut apparaître sur un site pour des raisons malveillantes, par exemple pour améliorer artificiellement le positionnement d’un site. Les sites incriminés peuvent alors recevoir des pénalités.

Une erreur courante des pages catégories consiste à inclure un texte passe-partout sur chacune d’elles. Or, vous devez éviter ce manque d’originalité. Un moyen simple de montrer aux robots d’exploration de Google que votre contenu est unique consiste à rédiger des descriptions de catégories pour chaque page. En plus de contribuer à votre positionnement dans les moteurs de recherche, cette pratique rend votre site plus intéressant pour les utilisateurs.

Comment optimiser les pages catégories ?

Pour que l’optimisation des pages catégories soit rentable, il faut suivre une stratégie réfléchie et prendre conseil auprès d’experts. Voici quelques conseils pratiques pour commencer.

Restez cohérent et envisagez d’utiliser plusieurs rubriques

Après avoir présenté ses recherches à ses pairs, Jill Kocher Brown a donné quelques conseils aux personnes qui souhaitent se concentrer sur l’optimisation des pages catégories. Elle a notamment suggéré d’utiliser des modèles pour assurer la cohérence, mais d’éviter de les sur-optimiser avec trop de liens ou de mots-clés.

Elle a également recommandé de supprimer les mots inutiles dans les en-têtes. Par exemple, au lieu d’avoir une page catégorie disant « Résultats de la recherche : Chaussures pour femmes », remplacez-la par « Chaussures pour femmes » pour bénéficier d’une astuce d’optimisation rapide.

Réfléchissez à des moyens d’optimiser les en-têtes plus bas sur la page, pour qu’ils soutiennent également votre catégorie. Par exemple, vous pouvez afficher des produits complémentaires dans une section intitulée « Les personnes ayant acheté [catégorie de produit] ont également aimé » ou « Produits liés à [catégorie de produit] ». Cette approche permet aux visiteurs du site et aux robots de recherche de voir correctement votre site dans son contexte.

Faites en sorte que le contenu de vos pages catégories soit le plus informatif possible

Vous vous demandez peut-être s’il existe un nombre optimal de catégories pour votre site. Les experts suggèrent de viser environ cinq à sept catégories, et de veiller à leur donner des noms descriptifs.

Il est également utile de s’en tenir à un thème identifiable lorsque cela est possible. Par exemple, vous pouvez créer des catégories pour chaque secteur d’activité de votre entreprise. Ce faisant, vous ferez preuve d’autorité et fournirez rapidement des informations pertinentes. Vous pouvez également avoir une catégorie mère appelée « Industries », avec des catégories enfants pour chaque secteur.

Le choix d’un nombre approprié de catégories aide également les internautes à s’orienter lorsqu’ils arrivent sur votre site. N’oubliez pas de rédiger des descriptions de catégories qui donnent aux visiteurs un aperçu de ce qui les attend. Vous pouvez même insérer un ou deux liens dans une description pour amener les internautes vers des contenus connexes. Cela pourrait les aider à trouver plus rapidement le contenu dont ils ont besoin.

Utilisez des noms de catégorie descriptifs et dédiés

Vous avez probablement entendu dire que l’un des meilleurs moyens d’obtenir un bon positionnement est de fournir un contenu qui aide les utilisateurs. Google donne la priorité à l’excellence de l’expérience utilisateur. Garder votre public à l’esprit améliore donc les résultats du SEO.

L’optimisation de vos pages de catégories peut impliquer de revenir en arrière et de supprimer ou de renommer les catégories qui sont trop similaires aux catégories existantes. Par exemple, de nombreux blogs regroupent leur contenu en catégories. Les internautes peuvent cliquer sur l’une d’elles pour voir tous les articles liés à un sujet spécifique.

Cependant, cela devient confus lorsque vous avez des catégories similaires sur le même site. Votre animalerie a peut-être des catégories « dressage des chiens » et « éducation des chiens ». Les internautes auront du mal à faire la différence entre les deux. De plus, ce problème peut également entraîner un contenu dupliqué si vous présentez les mêmes produits ou informations dans les deux catégories. Prenez le temps de passer en revue toutes vos catégories pour voir si vous devez en renommer ou en supprimer certaines pour plus de clarté.

Comment suivre les performances des pages catégories ?

L’utilisation de pages catégories pour améliorer votre positionnement SEO n’est pas une solution miracle. John Mueller a même recommandé d’utiliser des indicateurs visuels pour montrer aux personnes qui atterrissent sur des pages de produits que vous avez des pages de catégories qui pourraient leur être utiles. Par exemple, vous pourriez avoir un petit graphique ou une bannière sur laquelle ils peuvent cliquer pour voir la page catégorie. Cela permet de s’assurer que la bonne page est positionnée pendant que vous cherchez à l’améliorer.

Commencez par analyser la structure de vos liens internes. Dans la Google Search Console, choisissez Trafic de recherche, puis Liens internes. Avec un peu de chance, les pages situées en haut de la liste sont celles que vous souhaitez voir apparaître dans les SERPs. Vous pouvez également utiliser des outils qui imitent la façon dont les robots parcourent votre site.

Il existe également des statistiques d’exploration accessibles via la Google Search Console. Ces données vous indiquent ce que les robots de Google ont trouvé en parcourant votre site et s’ils ont rencontré des problèmes. Examinez ces détails et corrigez les problèmes identifiés, qu’ils concernent ou non les pages catégories. Vous pouvez ensuite demander à Google de crawler à nouveau votre page. C’est une bonne chose à faire après des modifications importantes, d’autant plus que les bots remarquent les nouveaux éléments.

Il est également judicieux d’examiner les mesures qui permettent de déterminer si les internautes trouvent le site intéressant, comme le temps de visite et le taux de rebond. Plus les internautes passent de temps sur un site, plus ils ont de chances d’avoir trouvé ce dont ils avaient besoin. En outre, comme vous l’avez appris précédemment, les pages catégories peuvent contribuer à influencer la satisfaction d’un utilisateur à l’égard d’un site. Ainsi, ils peuvent s’attarder plus longtemps si vous leur proposez des pages catégories pertinentes à explorer.

Enfin, examinez les pages catégories et le contenu associé des sites qui sont mieux positionnés que le vôtre. Qu’est-ce que ces sites font de mieux et comment pourriez-vous adopter certaines des mêmes techniques ?

Les pages catégories contribuent au succès du SEO

Considérez les pages catégories comme des éléments essentiels pour un meilleur positionnement. Ce ne sont pas les seuls facteurs d’influence, mais ce guide vous aidera à apporter des modifications utiles. Elles aideront un site à apparaître plus haut dans les SERPs, tout en montrant la viabilité du site.

Devin Partida écrit sur les technologies numériques et les stratégies digitales. Elle est également la rédactrice en chef de ReHack.com.
Sujets en lien :