Je ne fais pas partie de ces personnes qui pensent que le contenu est ROI.
Malgré les affirmations des porte-paroles des moteurs de recherche et des pseudo pratiquants du SEO whitehat, le contenu seul n’est pas suffisant.
Ceci étant dit, le contenu reste très important et le sera toujours, mais nous ne parlons pas de n’importe quel contenu. Cet article de 500 mots que vous avez trouvé sur Fiverr ne produira aucun résultat aujourd’hui.
De nos jours, vous avez besoin de contenus exceptionnels, et de beaucoup d’entre eux ! Mais vous avez aussi besoin de générer des backlinks pertinents et d’autorité si vous souhaitez obtenir des classements satisfaisants.
Gagner ces liens requiert du contenu bien rédigé, approfondi et engageant accompagné d’une stratégie de ciblage efficace. Dans cet article, je vais vous présenter 5 techniques pour créer du contenu qui génère des backlinks ainsi que les audiences à toucher dans votre stratégie de ciblage pour obtenir ces liens externes.

Choisissez une position controversée sur un sujet

N’importe qui me suivant sur les réseaux sociaux sait que je ne fais pas partie de ceux qui évitent la controverse. Je suis ce que certaines personnes pourraient dire “campé sur ses positions”. Ainsi, tout le monde connaît mon opinion sur un sujet assez rapidement.
L’idée de prendre un fort parti-pris sur un sujet controversé terrifie beaucoup de personnes car elles sont inquiètent de l’image qu’elles peuvent diffuser. Si vous êtes concerné, j’ai un secret pour vous : des personnes vous détesteront, peu importe ce que vous faites. S’ils vous détestent, autant leur donner une raison.
Les internautes choisissent d’aimer ou de détester quelqu’un en fonction de sa position par rapport à leurs opinions. Si vous ne leur donnez pas une raison de vous aimer, deux choses peuvent se produire :
1.) ils vous détesteront toujours, ce qui n’est pas grave puisqu’ils savent quand même qui vous êtes et seront susceptibles de parler de vous :
ou
2.) Ils ne vont tout simplement pas faire attention à vous, ce qui selon moi, est encore pire.
Lorsque je parle d’adopter une position controversée, je ne pense pas à quelque chose de ridicule et cliché, comme “le SEO est mort”, un non-sens que l’on voit sortir tous les 2 ans.
Ne tentez pas d’être avant-gardiste juste par soucis d’être moderne. La position que vous prenez doit être votre véritable opinion car pendant un long moment, vous devrez mener une bataille digitale pour la défendre. Cependant, si votre stratégie a été exécutée correctement, votre parti-pris pourra générer de l’exposition, de l’engagement et des backlinks sur le long terme.
L’idée est de prendre une position tellement claire et puissante que vos haters vont lier vers votre site pour montrer à quel point ils pensent que vous avez tort. Parallèlement, vos paires et fans vont faire de même mais pour montrer à quel point ils pensent que vous avez raison.
Audiences ciblées : n’importe qui possédant une forte opinion, que ce soit en accord ou en opposition avec votre position, votre secteur, vos publications et bloggers individuels.

Créez une page ressource complète sur votre secteur

Créer une page ressource est une tactique souvent mal interprétée en SEO. Pour comprendre pourquoi, nous devons revenir à ses origines.
Restez bien attentifs, nous nous apprêtons à entrer dans le vif du sujet.
Vers la fin des années 90, lorsque je débutais dans ce secteur, il était commun de trouver des pages “ressources”, qui n’étaient que des listes de liens (généralement) associés. Cela était dû au fait que les moteurs de recherche laissaient encore à désirer.
À ce moment, la plupart du web était invisible aux utilisateurs moyens parce que les moteurs de recherche n’en avaient pas encore connaissance. Cela poussait les propriétaires de sites à ajouter des liens vers d’autres pages web sur leurs propres pages. C’était incroyable car les visiteurs pouvaient trouver des sites web qu’ils n’auraient jamais trouvés autrement. Cela a aussi permis d’alimenter le tout nouveau algorithme d’une entreprise émergente. Vous êtes probablement familiers avec elle aujourd’hui, puisqu’il s’agissait de Google.
L’algorithme s’appelait “BackRub” à ses début puis a été renommé “PageRank”. Personnellement, je pense que c’était un bon changement, parce que l’idée de se faire masser le dos (la traduction de “BackRub” en anglais) par des étrangers sur internet me parait légèrement étrange.
Le résultat prédictible ? Des pages interminables de “ressources” qui n’étaient rien d’autre que des listes de liens, et quelques fois, une courte description. Cela a encouragé le concept de maillage réciproque. Ces liens étaient construits uniquement pour les moteurs de recherche afin de manipuler les classements organiques et d’offrir une très faible valeur ajoutée aux visiteurs humains.
De nombreuses personnes sont encore bloquées dans cet état d’esprit. C’est exactement pourquoi une page ressource complète peut avoir un impact puissant aujourd’hui.
Lorsque je parle d’une page ressource, je ne parle pas simplement d’une liste dépotoir plus longue que celle de vos concurrents. Je parle d’une compilation d’informations complète sur un sujet donné. Cela doit inclure les items suivants sans pour autant s’y limiter nécessairement :

  • Organismes de licence, de direction et de régulation ;
  • Meilleures publications du secteur ;
  • Logiciels ;
  • Sources de données ;
  • Lois relatives à votre secteur ;
  • Vidéos éducationnelles ;
  • Statistiques du secteur ;
  • Ressources scolaires / éducationnelles ;
  • Meilleurs podcasts ;
  • Politiciens / législateurs impliqués dans votre secteur ;
  • Meilleures chaines YouTube ;
  • Leaders du secteur ;
  • Livres blancs et études de cas ;
  • Agences de recrutement spécialisées dans votre secteur ;
  • Associations sectorielles et groupe de métiers ;
  • Outils ;
  • Événements du secteur ;
  • Groupes Facebook / LinkedIn ;
  • Meilleurs livres ;
  • Questions fréquemment posées ;

Il est important d’insister sur le fait que je ne suis pas en train de décrire une simple liste de liens et de courtes descriptions. J’ai précédemment expliqué pourquoi cela était une pratique dépassée. De plus, les liens ne sont qu’une toute petite partie d’une page ressource sectorielle efficace aujourd’hui.
Cette page doit rassembler des contenus originaux en plus de liens externes. Bien que le nombre de mots ne signifie pas réellement quelque chose, je conseille tout de même de prévoir 2 500 à 5 000 mots de contenu qualitatif et original. Cela peut sembler beaucoup, mais une fois que vous aurez rédigé votre introduction pour chaque section et les descriptions originales pour chaque lien externe, vous approcherez des 1 000 – 1 500 mots avec peu d’effort. Lorsque vous commencez à répondre aux questions fréquemment posées, expliquez les termes techniques et analysez des données uniques, vous devriez facilement atteindre les 5 000 mots.
Ce chef-d’oeuvre de contenu doit être bien mis en page, classé en catégories et contenir un sommaire avec des liens internes pointant vers les grandes catégories de la page.
Et comme vous avez passé beaucoup de temps et d’effort à écrire une ressource complète pour votre secteur, la plupart des internautes vont simplement créer un lien vers votre page plutôt que d’en créer une. Peu de personnes ont la possibilité d’y consacrer autant de temps et d’effort.
Audiences ciblées : associations sectorielles et groupes de métiers, publications du secteur, concurrents techniques qui se situent en dehors de votre marché géographique et blogueurs individuels.

Publiez des études et des données uniques

Les données uniques, comme les statistiques, sondages, études de cas et livres blancs que vous avez créés peuvent être un moyen puissant de créer du contenu qui génère des backlinks. Cela est dû au fait que ce contenu est unique et aide les lecteurs à obtenir de nouvelles perspectives sur un sujet.
Mais ne vous arrêtez pas aux données en elles-mêmes. Vous êtes un expert de votre secteur : votre opinion sur ces données peut être très utile.
Les données jouent aussi un rôle important dans le link building car d’autres créateurs de contenu sont constamment à la recherche de sources de données pour étayer leurs propos. Si vos données peuvent être utilisées pour les aider, ils vont plus probablement partager et souvent ajouter un lien vers votre page. Par exemple, si j’affirme dans un article que 47 % des sites web dans le secteur de la construction ne sont pas responsive pour mobile, vous allez probablement ignorer cette statistique. Pourtant, si j’insère un lien vers des données issues d’un site web tierce qui prouvent mes affirmations, vous aurez plus tendance à penser que cela est vrai. (Note : Je ne sais pas du tout si cette statistique est juste, je l’ai inventée pour l’article).
La clé pour utiliser cette approche de manière efficace est d’abord de compiler des données difficiles à obtenir et/ou le temps consommé par les autres pour les reproduire. Plus la difficulté des données est élevée, plus votre audience va renvoyer vers votre contenu plutôt que d’essayer de recréer ses propres données.
Par ailleurs, vous devez présenter les données d’une manière qui aide les autres à soutenir leurs positions. La clarté y contribue grandement : pensez à inclure des tableaux, sous-titres et des menus permettant de se rendre directement aux grandes parties de la page. Vous obtiendrez des points bonus si vous pouvez rendre ces données interactives.
À partir de ce point, il s’agit d’analyser les données et de présenter votre propre constat, l’impact sur votre secteur et la procédure à suivre pour les internautes. Idéalement, ce contenu doit être mis à jour aussi fréquemment que nécessaire. Cela peut être annuel ou quotidien, tout dépend des données et de votre secteur.
Audiences ciblées : associations sectorielles et groupes de métiers, publications du secteur, organes de presse et blogueurs individuels.

Développez des études de cas utiles

Les études de cas sont un excellent moyen de démontrer votre expertise en approfondissant davantage que dans un article de blog typique.
L’audience des études de cas peut être légèrement différente que celle de la plupart de vos autres contenus. Ces lecteurs auront certainement plus de connaissances sur votre secteur et seront plus orientés technique. Cela est dû au fait que les études de cas tendent à couvrir, de manière très détaillée, l’exécution d’un projet, ou l’utilisation d’un produit, service, ou procédé, sous des conditions spécifiques.
Là où la plupart des personnes ont tort avec les études de cas, c’est qu’elles les traitent comme un assemblage stérile de détails. En faisant cela, vous risquez de perdre l’attention de vos lecteurs et vous aurez gaspillé votre temps et votre énergie.
Au lieu de ça, proposez des études de cas engageantes en racontant une histoire à propos des données plutôt que de simplement les présenter. Expliquez les circonstances qui ont mené à cette étude de cas puis détaillez exactement ce que vous avez fait, comment et pourquoi vous l’avez fait, et comment cela a impacté votre entreprise ou client.
Vos lecteurs veulent savoir spécifiquement comment cette étude de cas va les impacter bénéfiquement. Montrez-leur comment vos produits et/où services vont régler leurs problèmes et faites-le dans un style claire, objectif et plausible.
Il est important de ne pas rester vague ou ambiguë ici. Si vous cachez des détails, votre étude de cas va passer pour de l’auto-promotion, et les lecteurs vont décrocher. Partagez autant de détails que possible sans perdre de vue votre avantage compétitif (ou celui de votre client).
Par exemple, si vous utilisez la campagne SEO d’un client pour votre étude de cas, vous allez certainement chercher à omettre toutes les recherches de mot-clés, ou les opportunités de link building que vous avez identifiées. Pourtant, vous devriez inclure le nombre total de pages créées et les liens gagnés. Évidemment, la plupart des experts SEO peuvent trouver par eux-mêmes cette information, mais pourquoi ne pas leur faciliter la tâche ?
Cette étude de cas devra également inclure des informations à propos :

  • Du client ;
  • Leur marché ciblé et leurs avatars clients ;
  • Les principaux défis qu’ils ont rencontrés ;
  • Les stratégies et tactiques utilisées pour surmonter ces challenges ;
  • Les résultat obtenus ;
  • Le retour sur investissement (ROI) si possible

Audiences ciblées : associations sectorielles et groupes de métiers, publications du secteur, fournisseurs, vendeurs et blogueurs individuels.

Utilisez une mise en page / présentation unique

Une information, une page web ou même un site web entier disposant d’une présentation originale attire beaucoup plus l’attention des internautes. La plupart d’entre eux sont conditionnés aux pages web standards remplies de textes qu’ils parcourent du haut vers le bas. Il s’agit d’un standard car dans la plupart des cas, c’est la présentation la plus logique et la plus user-friendly. Mais ce n’est certainement pas la seule représentation possible. Il existe de nombreuses manières différentes de présenter du contenu, qui sont uniques et adaptées pour les moteurs de recherche.
Sortir du cadre peut être une technique efficace pour obtenir des backlinks.
La clé est de s’assurer que votre présentation, bien que suffisamment unique pour motiver les internautes à rediriger vers elle, reste adaptée pour les utilisateurs et les moteurs de recherche. La créativité n’a plus d’importance si les utilisateurs trouvent la page difficile à utiliser et qu’elle ne réalise pas de bonnes performances dans les résultats organiques.
Voici quelques idées :

Les données interactives

backlinks
L’une des techniques pour utiliser une mise en page unique est de publier des données interactives, c’est-à-dire une infographie, en plus moderne. C’est un format attrayant, engageant et informatif qui en fait un outil puissant dans votre boîte à outils du link building. La clé pour réussir cette tactique est de présenter les données de manière créative et adaptée pour les utilisateurs et les moteurs de recherche.
Voici quelques exemples d’utilisation de données interactives :

Présentation en écran partagé

backlinks

Vous pouvez utiliser un écran partagé pour comparer deux choses différentes. Cela peut être presque n’importe quoi : des produits, services, équipes, politiciens, écologistes… etc. Vous devrez faire très attention à la manière dont cette présentation apparaît sur les appareils mobiles. Attention, cette mise en page peut ne pas fonctionner selon la résolution de l’écran.

La navigation 3D

backlinks

Une autre option est d’adopter une présentation atypique pour naviguer parmi une section d’un site web. Là où la plupart des pages web nécessitent simplement de scroller vers le haut et le bas, le web d’aujourd’hui permet un design plus complexe et immersif. Cela fournit une opportunité de créer un design médiatique et qui génère des liens. Surtout si vous pouvez incorporer de la réalité augmentée ou de la réalité virtuelle.

Audiences ciblées : publications design, publications de développement, organismes de récompenses du design, blogueurs individuels, design et développement.