Bienvenue dans cette nouvelle interview OnCrawl. Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’accueillir notre nouvel ambassadeur : Murat Yatagan ! Il a récemment rejoint notre board d’ambassadeurs et nous avons récemment échangé avec lui pour en apprendre d’avantage sur son parcours, ses liens avec le SEO et son activité.

Peux-tu nous en dire plus sur toi et pourquoi et comment tu as commencé dans le secteur du SEO ?

Après avoir terminé mes études en informatique, j’ai travaillé en tant que chercheur sur les réseaux neuronaux tout en achevant un master en ingénierie.

Après cela, j’ai travaillé durant 5 ans en Irlande pour l’équipe Google Search Quality en tant que Senior Product Analyst. L’équipe a depuis été renommée Trust and Safety.

Chez Google, mon travail consistait à détecter des problèmes de sites à l’échelle. Nous essayions d’utiliser les signaux de crawlabilité et d’indexation pour développer des solutions à l’échelle afin de trouver quels sites ne proposaient pas une qualité suffisante ou n’étaient pas pertinents pour des termes de recherche spécifiques.

J’ai ensuite travaillé pour une entreprise allemande à Munich, Global Savings Group. Ils sont leader sur le marché des sites de coupons. J’ai évolué en tant que Senior SEO Manager et j’avais une équipe qui m’aidait à superviser une organisation de plus de 100 plateformes. Ce fût une belle aventure !

Je travaille actuellement pour Brainly à Cracovie en tant que VP of Growth et je gère toutes les activités marketing de l’entreprise.

J’ai également développé ma propre entreprise de consulting en SEO et je collabore avec plus de 65 clients internationaux.

J’ai commencé à travailler dans le secteur du SEO en mettant à profit le savoir que j’ai accumulé pendant 10 ans. J’ai développé une expertise et je voulais mettre en pratique certaines des découvertes que j’ai faites à Google. Je me suis rendu compte que les professionnels de ce secteur se contentaient de mettre en place les actions les plus simples en se basant sur des résultats faciles à découvrir. Mais la manière dont les moteurs de recherche fonctionne est bien plus profonde que cela.

Je suis les conseils de Google en me concentrant sur l’expérience utilisateur globale. J’ai observé beaucoup d’impacts positifs en implémentant ce type d’actions chez mes clients.

Pourquoi avoir décidé de quitter la Google Search Quality ? Si tu pouvais garder une chose de cette expérience, qu’est-ce que ce serait ?

Après 5 années passées à travailler dans l’équipe Search Quality en tant que Senior Product Analyst, je voulais essayer autre chose. Tu connais le concept de sortir de sa zone de confort ? Et bien, c’était mon tour.

Après m’être spécialisé dans le coeur du search de Google, ce qui était incroyable, j’ai retenu de nombreuses leçons. L’une des plus grandes a été de comprendre comment approcher un problème complexe, le découper en plusieurs parties et travailler sur chacune d’elles une par une.

À une époque, j’étais quelque peu perfectionniste : je voulais me comporter exactement comme un chercheur dans ses recherches. Mais Google a changé ma vision des choses en me montrant que le progrès passe avant la perfection. Il faut essayer de nouvelles choses, échouer et échouer encore mais continuer d’apprendre. Google m’a appris cette leçon qui a complètement changé la manière dont j’aborde des problèmes complexes.

J’ai également eu la chance de travailler avec des esprits brillants et des personnes très intelligentes, ce qui m’a appris l’importance du travail en équipe. Échanger sur ses opinions avec vos partenaires de travail peut s’avérer très bénéfique. Même lorsque vous êtes à 100 % sûr de vous grâce à une intuition ou des insights, discuter avec des personnes que vous savez intelligentes et concernées par votre activité vous procure toujours une perspective différente.

Tu travailles donc maintenant pour Brainly. C’est l’un des plus grands réseaux d’apprentissage collaboratif. Peux-tu m’en dire plus sur tes plus grands challenges SEO là-bas ?

Comme tu l’as mentionné, ce n’est pas juste l’un des plus grands réseaux. C’est la plus grande communauté d’apprentissage en ligne. Nous rassemblons des étudiants, parents et enseignants pour qu’ils règlent ensemble leurs problèmes académiques et partagent leurs connaissances. Nous avons plus de 100 millions d’utilisateurs uniques par mois. Nous répondons à 150K questions chaque jour, notre base de données est gigantesque. Tout est une question de scalabilité.

En tant que VP of Growth, mon rôle est de m’assurer que la santé du domaine est suffisante pour qu’il délivre la meilleure expérience utilisateur possible. Mon équipe travaille sur différents aspects pour fournir cette expérience utilisateur à tous les visiteurs et bien sûr, nous nous concentrons sur l’optimisation pour les moteurs de recherche.

Lorsqu’un site a autant d’URLs, d’utilisateurs et des contenus qui grossissent sans cesse, il faut s’assurer que le taux de crawl est suffisamment élevé pour que toutes les réponses soient crawlées aussi rapidement que possible. C’est pourquoi j’accorde beaucoup d’importance à la relation entre mon équipe et les équipes produit et ingénierie.

De plus, j’essaye d’obtenir des mentions de qualité sur d’autres sites web car notre marque est de plus en plus connue mais la plupart des internautes nous trouvent toujours grâce aux recherches organiques.

Comment analyses-tu l’expérience utilisateur ? Comment l’optimiser sur un site web ?

C’est une bonne question. Ce type d’analyse est toujours délicat et différent selon le secteur pour lequel vous travaillez.

Dans mon secteur, il est particulièrement important que les utilisateurs obtiennent les réponses qu’ils recherchent car ils viennent sur le site pour trouver des connaissances académiques. Nous avons de nombreux modérateurs et des personnes qui s’aident entre elles. Nous avons aussi des enseignants qui aident les étudiants aussi rapidement qu’ils le peuvent.

Nous sommes constamment en train de faire des tests. Il y a beaucoup d’A/B tests en ce moment même. Nous faisons aussi du contrôle qualité et je travaille avec presque tous les départements. L’équipe Growth est au coeur de cette entreprise, notre croissance est très importante. Mais la croissance s’appuie sur bien plus que sur le travail de mon équipe. C’est pourquoi j’ai créé des stratégies et de l’aide pour les équipes ingénierie, produit, contenu ainsi que nos communautés.

Comment faire pour s’assurer que l’UX est toujours correcte ?

Tracker certaines des métriques et les tester aide à comprendre l’UX. Par exemple, si vous vous intéressez aux heatmaps, il est utile de conduire des sondages auprès des utilisateurs pour comprendre leurs potentiels effets.

Nous avons aussi essayé de nouvelles choses : changer le design et ajouter de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, en ce moment nous développons Brainly Plus, un service sur le marché US. Il s’agit de l’un de nos marchés monétisés. Nous avons donc conduit de nombreuses expérimentations pour être sûr que le tunnel monétisé crée toujours de l’engagement pour nos utilisateurs. J’ai échangé avec le responsable monétisation pour m’assurer que ces changements correspondaient aux attentes de nos utilisateurs et vérifier que nos expérimentations ne créeraient pas de grande chute de croissance.

Je vois aussi que tu as écrit quelques articles sur l’importance du schema.org et des données structurées. Penses-tu que les données structurées devraient être au coeur de toutes les stratégies SEO ?

Oui, tu as tout à fait raison. Je suis un grand adepte des données structurées !
Si la bonne structure est utilisé, vous obtiendrez des positions plus apparentes dans les pages des résultats des moteurs de recherche. Et cela permet d’augmenter le CTR. Suite aux augmentations de CTR et si vous avez satisfait vos utilisateurs, vos classements devraient aussi augmenter. Donc, les données structurées peuvent aider à améliorer la croissance d’une entreprise, surtout depuis les deux dernières années.

Récemment, je me demandais ce que je pourrais mettre en place au niveau des données structurées chez Brainly. J’ai échangé avec l’équipe technique et nous avons créé un nouveau balisage pour une page Q&A qui a très bien fonctionné. Ces résultats sont principalement dus au fait que nos pages sont constituées d’une question avec des réponses multiples. Nous étions le premier service d’éducation en ligne à implémenter ce balisage et à être en direct dans les SERPs. Au début, il s’agissait d’une expérience seulement destinée au domaine français mais je l’ai ensuite appliquée à tous les domaines.

Je suis toujours en train de rassembler des données parce que cette expérience est complètement nouvelle mais aussi parce que le taux d’indexation de ces questions est plutôt élevé. D’après ce que j’ai observé dans de nombreux secteurs, les CTRs générés par des résultats enrichis utilisant les pages Q&A est 20 % plus haut que sur les autres pages. Donc c’est une très bonne implémentation !

Je pense que l’utilisation des données structurées et le fait de structurer vos pages est extrêmement important. Sans oublier les featured snippets, en position 0. Pour atteindre ces featured snippets, il est important de structurer son contenu afin de le rendre plus lisible en utilisant les bons titres, headers, puces, tableaux…

Je recommande fortement d’utiliser les données structurées et de structurer ses pages web.

Tu es aussi juge aux US, UK, EU & MENA Search Award depuis les trois dernières années. Tu as donc analysé différentes campagnes dans le secteur SEO. Comment vois-tu le SEO technique évoluer ?

J’ai analysé probablement plus de 1000 candidatures au cours de ces trois dernières années et sur ces quatre événements. Parmi elles, il y a des campagnes incroyables, complètement éblouissantes. Certaines misent sur l’outreach, d’autres sur le contenu. Globalement, j’ai pu observé un schéma spécifique, surtout au sein des agences. Ce modèle suit généralement 5 éléments :

  • 1. Définissez vos KPIs, objectifs et résultats clés très clairement.
    Assurez-vous de comprendre clairement le pouvoir des indicateurs que vous utilisez et ce que vous aimeriez réaliser.
  • 2. Puis, expliquez l’implémentation précise de votre campagne sur votre projet.
  • 3. Ensuite, ne laissez jamais de côté les fondamentaux du SEO. Avant d’aller plus loin, concentrez-vous sur les aspects techniques comme les problèmes de crawl, d’indexation, d’implémentation on-page…
    Même si vous ne faites qu’implémenter des backlinks, si Google ne peut pas crawler votre site et ne parvient pas à trouver vos URLs alors il ne pourra pas vous indexer. Il est fort probable que vous ne vous positionnez jamais très haut dans les SERPs car vos URLs ne seront pas correctement analysées par Google.
  • 4. Expliquez clairement les étapes qui vont vous permettre d’atteindre vos objectifs.
  • 5. Au final, il est très important d’opter pour une stratégie simple mais de résoudre des problèmes difficiles et d’aller droit au but.

Si vous êtes une agence SEO, vous avez désormais toutes les clés pour candidater !

En parlant de SEO technique, quelles sont tes étapes clés pour réaliser un audit de site web ?

D’après moi, la définition du SEO est de créer une expérience online convaincante pour les utilisateurs tout en restant logique pour les bots des moteurs de recherche.
Afin de réaliser cela, je propose 4 piliers principaux du SEO dans mes formations et workshops. Voici ces 4 points :

Le 1er pilier est le contenu. Le contenu doit être :

  • Pertinent
  • Le contexte doit être clair et ne pas seulement se limiter à des mots-clés orientés
  • Inclure une fréquence de termes
  • Ne pas spammer
  • Unique

Le 2nd pilier est l’engagement. Vous devez analyser :

  • Les vues de pages par session
  • Le temps sur le site
  • Le taux de rebond
  • Les notes, remerciements, commentaires et les partages par les utilisateurs

Le 3ème pilier est le SEO technique. Vous devez vous poser des questions sur :

  • La crawlabilité : est-ce que le site web est visible pour les Googlebots ou par les autres bots des moteurs de recherche ?
  • L’indexation : qu’en est-il de l’indexation des pages ? Surtout si vous êtes dépendants de Javascript, vous devez vous assurer que votre site est indexé correctement.
  • Est-ce que votre site web est suffisamment structuré ? Il est très important d’expliquer brièvement à Google la thématique de votre page. Vous pouvez faciliter cette tâche en structurant votre site.
  • Les signaux on-page : est-ce que vous utilisez les bons éléments pour vos métas, titres, des balises alt pour vos images ou des balises additionnelles pour d’autres éléments clés ?

Le 4ème pilier concerne les backlinks. Comme tu le sais, Google a été construit sur l’algorithme du PageRank qui est basé sur l’analyse des liens et est toujours très utilisé. Le PageRank a été démocratisé et a bien évidemment évolué au cours des 20 dernières années mais les backlinks sont toujours au coeur de l’algorithme.

Ainsi, il est très important d’analyser vos backlinks. Il y a beaucoup de métriques que vous devriez surveiller comme :

  • La quantité des backlinks
  • La qualité des backlinks
  • La pertinence des backlinks
  • La distribution des ancres de texte
  • La distribution entre les backlinks Follow et NoFollow
  • Assurez-vous que vos backlinks sont suffisamment naturels et ne sont pas des spams
  • L’algorithme PageRank est très complexe, il est inutile d’essayer de le sculpter.

Que contient ta boîte à outils pour analyser ces métriques ?

Je commence par me concentrer sur tous les piliers. J’essaye de comprendre l’ensemble au lieu de me concentrer sur de petits détails.

Il est très important de détecter les actions qui auront le plus grand impact et seront simples à implémenter. C’est une matrice à 4 sens. Facile à implémenter, gros impact ? Appliquez cette action en première ! Difficile à implémenter, faible effet ? N’y touchez même pas.

À ce stade, si vous souhaitez réaliser votre audit avec succès, il est important d’z investir dans des crawlers. J’ai eu la chance d’utiliser beaucoup de crawlers différents et même de coder mon propre crawler. Parmi les facteurs importants, la précision lors d’un crawl,, la rapidité et la qualité des insights. De nombreux crawlers vous fournissent beaucoup de données mais vous devez consacrer du temps à les organiser et à les analyser. Certains crawlers, comme OnCrawl, vous fournissent de nombreux d’insights clairs plutôt que des données en vrac.

La tâche la plus importante dans un audit est de pouvoir montrer ce que vous avez trouvé. Une image vaut des milliers de mots. J’essaye d’utiliser des insights, de créer des graphiques, des tableaux et de montrer aux clients ou à mon équipe ce qui est important et pourquoi.

Une fois que vous avez transformé les données en insights, les recommandations deviennent clairvoyantes. Cela compte plus que 5 heures de conversation ou des centaines de pages d’audit.

C’est pourquoi OnCrawl fait partie des outils que j’utilise régulièrement.

Quel type de données utilises-tu ou intègres-tu dans tes tableaux de bord personnalisés ?

Lorsque j’ai commencé à utiliser OnCrawl, l’équipe a consacré du temps pour m’expliquer et me présenter le produit. Cela m’a aidé à découvrir certaines fonctionnalités, comme la segmentation personnalisée, le data scraping et bien sûr, la création des tableaux de bord personnalisés.

Ces trois étapes, si vous les combinez bien, sont extrêmement puissantes. Vous pouvez jouer avec vos fichiers de log, vos données analytics et vos métriques de crawl. Ces trois dimensions convergent.

Cela vous permet d’analyser le temps entre le premier crawl, la première indexation et le premier clic. Si vous pouvez optimiser la distance entre ces facteurs, vous assisterez à une croissance x10 sur votre site web. Vous ne pouvez pas réaliser une telle croissance grâce à des stratégies standardes comme la création de contenu : ce n’est pas scalable.

Vous améliorez la manière dont les robots découvrent votre site web. Il faut leur montrer les actions que vous avez mises en place pour rendre votre site accessible non seulement aux robots mais aussi aux utilisateurs.

L’une de mes fonctionnalités favorites dans OnCrawl est “Characteristics of ranking pages in structure info” dans le rapport Ranking. Cette fonctionnalité montre les métriques qui améliorent les positions des pages en mettant en avant la corrélation entre les classements et les différents paramètres. Ainsi, il est extrêmement simple de comprendre les facteurs importants pour votre site. Quelle est sa payload ? Quel est le nombre de mots ? Quels sont les meilleurs titres ? Quel est le nombre de liens internes pointant vers la page ?

J’utilise beaucoup trop de tableaux de bord ! Cependant, lorsque je collabore avec différentes équipes, j’essaye de me concentrer sur des métriques capitales : une seule métrique qui résume les points les plus importants. C’est fondamental lorsque vous échangez d’abord avec le BI Analyst ou un Technical SEO Manager puis avec les collaborateur d’un niveau décisionnel. Pour les premiers, vous avez besoin d’une tonne de données mais pour le plus haut niveau, vous devez créer une seule métrique capitale.

Créer cette métrique prend du temps. Actuellement, je travaille sur une métrique que j’aimerai appeler “révision de la santé du domaine”. Je voudrais prendre tous les avis de mon marché, toutes les pages clés crawlées chaque semaine et essayer de couvrir ces trois points :

  • Le ratio d’apparence de recherche
  • Les taux de crawl (et ne pas regarder que les taux de crawl de la Search Console)
  • La capacité d’indexation

Sur le plan personnel, que fais-tu durant ton temps libre ?

Je continue de travailler !

Blague à part, j’essaye de faire de longues promenades, surtout pendant les weekends. En semaine, au lieu de prendre le tram ou le métro, je marche parfois pour rentrer chez moi ou aller au supermarché le plus loin de mon appartement. C’est juste pour pouvoir faire un peu d’exercice et respirer l’air frais pour aérer mon esprit.

Je joue de la guitare depuis que j’ai 14 ou 15 ans et je prends encore un peu de temps pour jouer régulièrement. J’expérimente aussi la musique électronique avec des claviers.

Et je suis constamment en train de lire. C’est un cliché, mais lire plus fait partie de mes bonnes résolutions. Je viens de m’acheter un Kindle parce que même si j’aime beaucoup tenir et sentir les vrais livres, je n’arrête pas de changer de pays. Au cours des 5 dernières années, j’ai déménagé dans 4 pays différents et je ne peux pas emmener tous mes livres avec moi donc je me suis acheté un Kindle pour pouvoir lire plus.

Dernière question : tu as rejoint le board d’ambassadeurs OnCrawl récemment. Qu’est-ce que cela fait de devenir l’un de nos ambassadeurs ?

OnCrawl est plus qu’un simple crawler. Personnellement, je dirais que j’apprécie tout particulièrement la relation que j’entretiens avec l’équipe, et surtout avec les Customer Success Managers. C’est juste incroyable. À chaque fois que j’ai besoin d’aide, ils sont présents. Il y a toujours un membre de l’équipe pour m’aider lorsque j’ai une question stupide, facile ou complexe. Toutes les personnes que je connais à OnCrawl sont amicales, intelligentes et investies dans leur travail. Et cela contribue à renforcer notre relation de jour en jour.

Nous sommes régulièrement en contact avec les membres de l’équipe OnCrawl. Notre relation n’est pas seulement basée sur “Ils utilisent ton nom, tu utilises leur crawler”. Il s’agit de construire une véritable relation et ça n’a rien à voir avec les autres programmes ambassadeurs. Le programme d’OnCrawl est très bien implémenté. Je peux affirmer honnêtement que je suis très heureux de rejoindre l’équipe en tant qu’ambassadeur.