Disclosure : préparez-vous et prenez une profonde respiration parce qu’il n’y a aucune raison de paniquer.

L’algorithme de Google reçoit des mises à jour environ 500 ou 600 fois CHAQUE année. Bien que la plupart d’entre elles soient vraiment légères et n’aient aucun impact ou n’obtiennent aucune couverture au sein de la communauté SEO, certaines mises à jour majeures peuvent positivement ou négativement influencer le classement d’un site web et secouer l’industrie du search. Chaque fois, il y a de nombreuses spéculations autour de ces mises à jour et de soi-disant experts partagent leurs recommandations pour faire face à ces chutes de classement. Très souvent, celles-ci sont complètement absurdes.
Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de réagir de manière excessive. Alors détendez-vous, installez-vous confortablement et suivez notre guide pour prendre les bonnes décisions.

Bref rappel : Qu’est ce qu’un algorithme Google?

Pour résumer, le moteur de recherche Google s’appuie sur un système d’algorithme complexe/ Son travail consiste à exploiter les données de son index de recherche afin de fournir les meilleurs résultats pour une requête spécifique. Google combine différents algorithmes et facteurs de classement pour classer les pages des sites web en fonction de leur pertinence dans les pages de résultats des moteurs de recherche. En revanche, expliquer en détails comment fonctionnent les algorithmes de Google est un sujet complètement différent et si vous voulez consulter sur des articles techniques, je vous recommande vivement le blog de Bill Slawski, SEO by the sea. Moz a également compilé une chronologie détaillée des principales mises à jour de Google depuis 2000 (et ils ne sont pas les seuls à le faire) et vous remarquerez que le moteur de recherche n’a pas été inactif. Parmi ces mises à jour, le dernier March update, le Mobile-First et le Medic update ont été les plus importantes au cours des derniers mois.

Une mise à jour est en cours. Que dois-je faire ?

La nouvelle vient de sortir : Google a publié une mise à jour majeure de son algorithme et tout le monde en parle. Que devez-vous faire?

Etape 1 – Ne paniquez pas et observez !

Facile à dire mais pas de panique ! Google ne partage jamais la liste exhaustive des changements ou ne donne que quelques indices sur ce qui se passe réellement. Le dernier exemple à ce jour est la mise à jour de mars. Lorsque Barry Schwartz a demandé si cette mise à jour était un retour en arrière par rapport à celle d’août, un porte-parole Google a déclaré “Nous améliorons constamment nos algorithmes et continuons à les perfectionner”. Les données de Glenn Gabe ont montré que certains sites pénalisés par la précédente mise à jour avaient constaté des améliorations avec celle de mars. Cependant, tous les sites n’ont pas été affectés de la même manière et certains, qui ont été pénalisé en août ont aussi été pénalisés par celle de mars. La clé est peut-être dans l’un des derniers commentaires du moteur de recherche : “Mais c’est loin d’être la plus grande mise à jour que Google n’ait jamais faite”.

Cela dit, comme Google ne divulgue que des bribes d’informations chaque fois, la meilleure posture doit être de prendre le temps de vraiment comprendre ce qui se passe et de surveiller les changements potentiels sur votre site. Dans la plupart des cas, si votre site respecte le directives SEO, vous ne verrez aucun changement (ou la plupart des changements seront positifs).

Alors, attendez quelques jours pour voir l’impact sur vos sites ou sur les sites de votre secteur. Prenez en note le statut actuel de votre site et faites une comparaison quelques jours ou semaines plus tard. Vous serez alors en mesure de prendre une décision.

Etape 2 – Lire et suivre les références SEO légitimes

Je ne dis pas que le secteur du search n’est fait que d’escroqueries, mais il y a beaucoup de ressources qui partagent des guides inexacts lorsqu’une mise à jour Google est en cours. Mais, heureusement, la communauté SEO est bienveillante et il y a des professionnels et blogs qui valent la peine d’être suivis.
Blogs : Search Engine Roundtable, Search Engine Land, Google Official Webmaster Blog
Personnes : Bill Slawski, Cyrus Shepard, Gary Illyes, Marie Haynes, Glenn Gabe, Aleyda Solis, Alexis Sanders (il y en a beaucoup d’autres mais cela deviendrait indigeste).
Ces ressources partagent souvent des expériences pertinentes réalisées sur leurs propres sites, des études ou des conseils fiables.

Etape 3 – Vérifier votre trafic et vos positions

Analyser votre trafic organique et vos positions est le seul moyen de voir si vous avez été impacté. Utilisez vos outils d’analytics ou de classement favoris pour identifier les pics et les baisses. Google Search Console est également un bon début pour savoir si la position moyenne de vos mots-clés a évolué de manière suspecte. Les fluctuations de positions peuvent aussi montrer que cette mise à jour a favorisé certains de vos concurrents. Alors, encore une fois, prenez le temps d’analyser toutes les possibilités et de regarder votre trafic et vos positions au fil du temps.
La pire idée serait de commencer à mettre en oeuvre des optimisations basées sur ce que vous avez lu, même si votre trafic et vos positions n’ont pas changé.

Etape 4 – Analysez votre site

Vous avez des preuves qui montrent que votre site a été impacté négativement ? La prochaine chose à faire est de mener une vérification complète pour déterminer la source. Il y a 4 piliers qui doivent être analysés :

Contenu
Je ne vous apprends rien en disant que le contenu est l’un des facteurs les plus importants pour le classement d’un site web. Analyser votre contenu pour identifier le contenu dupliqué, pauvre ou trop léger ou identifier des balises manquantes est toujours une bonne idée. OnCrawl dispose de rapports détaillés pour vous aider à repérer ces points stratégiques.

Mise à jour Google

 

Obtenez un aperçu rapide de la performance de votre contenu

Mise à jour d'algorithme de Google - contenu dupliqué

 

Comprenez comment vos canoniques se comportent

 

Mise à jour Google

Où localiser les zones les plus critiques en termes de dupliqués

 

Jetez un coup d’œil au contenu et aux positions de vos concurrents sur les mots-clés stratégiques. Y a-t-il un sujet que vous n’avez pas abordé et qui donne de bons résultats sur les SERPs ?

Off-page
Les backlinks peuvent jouer un rôle important lorsqu’ils sont pénalisés. Les liens non naturels sont souvent le point de départ des pénalités et je vous suggère d’utiliser des outils comme Ahrefs ou Majestic pour analyser votre profil backlinks et vous débarrasser de ceux qui sont spammés. Jetez un oeil sur les ancres de texte non pertinentes ou sur-optimisées et aux backlinks provenant de sites web de mauvaise qualité. Notez que si votre site a reçu beaucoup de liens ancrés avec des mots clés, cela peut être positif. Mais si vous les avez créés exprès, alors c’est un problème.

Technique
Chaque fois que Google publie une nouvelle mise à jour, il est possible que votre site soit crawlé à plusieurs reprises pour reconsidérer vos pages. Vérifiez vos fichiers log pour voir si vous pouvez repérer des indices montrant que Google vient plus souvent visiter vos pages.

Mise à jour Google

Assurez-vous de faciliter le crawl de Google avec des chemins clairs. Vérifiez vos canoniques, sitemaps, règles noindex, balises hreflang etc. Votre site est-il assez rapide à charger ? Vous savez que c’est un point délicat, surtout avec la mise à jour mobile-first. Si vous recherchez un guide pratique pour identifier les problèmes techniques du SEO, je vous suggère ce guide de Bill Hartzer sur notre blog.

UX
L’expérience utilisateur a acquis une importance significative depuis l’implémentation de Rankbrain et le comportement des utilisateurs a une influence sur les visites SEO. Assurez-vous donc que l’expérience sur votre site (à la fois sur le bureau et le mobile) ne décourage pas les visiteurs

Etape 5 – Considérez les autres options

Même si Google déploie une mise à jour majeure et que vous être confronté à des baisses de classement, cela ne signifie pas que vous avez été impacté par cette mise à jour spécifique. Vérifiez votre Google Search Console, sous “manual actions”, pour voir s’il ne s’agit pas tout simplement d’une pénalité manuelle et quelles sont les raisons potentielles.
La plupart du temps, vous obtenez des conseils pour résoudre le problème et vous avez juste besoin de soumettre votre site web pour réexamination une fois corrigé. Vérifiez aussi si votre code Google Analytics n’a pas été supprimé, c’est bête mais cela peut arriver.
Les chutes peuvent également être dues à une attaque SEO négative. Dans tous les cas, la meilleure solution est d’analyser les données et d’examiner les preuves.

Etape 6 – Travaillez sur votre plan d’action

Une fois le problème identifié, vous devez commencer à travailler sur une stratégie et prioriser les actions. Certains des problèmes trouvés peuvent ne pas être aussi critiques que d’autres, c’est pourquoi vous devez signaler les plus préoccupants et ceux qui ont vraiment un effet sur les pénalités.
Une stratégie bien construite vous aide également à suivre vos implémentations et à surveiller les résultats. Aussi, assurez-vous de mettre en oeuvre chaque correction une à une pour identifier celles qui ont un impact positif sur la pénalité.
Si vous intégrez toutes les corrections en même temps, vous ne serez pas capable de déterminer ce qui fonctionne et ce qu’il faut éviter à l’avenir.

En d’autres mots

La prochaine fois que Google annonce une mise à jour majeure, suivez ces étapes avant de mettre en oeuvre des corrections. Bien que cela puisse être effrayant, si vous faites du SEO de la bonne façon – en se concentrant sur l’expérience utilisateur avec du contenu de qualité et en obtenant des liens de sources crédibles et fiables — tout devrait bien se passer pour vous. Observez, apprenez et ensuite agissez. Et recommencez.