Comment réaliser un audit SEO de contenu ?

10 septembre 2020 - 7  min de lecture - par Evaldas Mockus
Accueil > SEO Technique > Comment réaliser un audit SEO de contenu ?

Le marketing de contenu est un jeu de chiffres. Même si vous obtenez tout ce qu’il faut, il y a toujours une chance pour que cela ne fonctionne pas. Cependant, certaines stratégies minimisent ce risque plus que d’autres, et un contenu de qualité est l’une d’entre elles.

Si vous publiez régulièrement du contenu attrayant et de qualité, vous pouvez vous attendre à une croissance organique du trafic.

Cela semble assez simple, n’est-ce pas ? Mais si certaines personnes trouvent que la création de nouveaux contenus est amusante et se fait assez facilement, d’autres non. Ne vous inquiétez pas ! Il y a déjà une mine d’or de trafic organique cachée dans votre contenu existant.

Comment cela se fait-il ? Eh bien, les SERP sont fréquemment modifiés, de sorte que pendant que vos concurrents travaillent sur du contenu et des liens, l’intention de recherche peut facilement être modifiée et tout ce travail acharné devient soudainement sans intérêt.

Ainsi, plutôt que de produire constamment de nouveaux contenus qui pourraient avoir une courte durée de vie, votre équipe chargée du contenu devrait prendre le contenu existant et simplement l’optimiser.

Utilisez le cadre suivant pour diagnostiquer toute perte ou opportunité importante en matière de performance du contenu.

Examen technique

Il existe de nombreux articles sur l’importance (ou non) de l’excellence technique en matière de classement. Google affirme que la vitesse du site est un facteur de classement. Cependant, certains influenceurs SEO ont entrepris divers tests et ont réussi à obtenir de bons classements avec des sites lents et des erreurs.

Examinons quelques moyens infaillibles d’améliorer les performances techniques de votre site web :

Vitesse du site

Utilisez un outil comme GTmetrix, Pingdom ou encore OnCrawl pour vérifier le temps de chargement.

Bien que vous puissiez mettre en œuvre certaines de ces corrections vous-même, vous devriez envisager d’engager un développeur pour les tâches plus avancées. À moins que vous n’ayez de sérieux problèmes de marge, tous les correctifs peuvent être facilement mis en œuvre par une personne expérimentée en 4 à 6 heures.

Maillage interne

Les liens internes jouent toujours un rôle important dans le classement du contenu. Selon Andrey Lipattsev de Google, les liens sont toujours l’un des trois facteurs de classement les plus importants avec le contenu et Rankbrain.

Alors comment optimiser votre stratégie de liens ? Vous pouvez commencer par OnCrawl, qui est un outil idéal pour évaluer les liens internes existants.

Il n’y a pas de règles concernant les textes d’ancrage à utiliser et le nombre de liens internes dont vous avez besoin. Une bonne façon de commencer est de vérifier ce que font vos concurrents. Utilisez OnCrawl pour évaluer ceux qui ont un nombre élevé de trafic organique et prenez des notes sur leurs pratiques en matière de maillage internes. Pourriez-vous faire quelque chose de similaire ? Essayez et vous verrez si cela vous permet d’améliorer votre classement.

Le guide du maillage interne d’OnCrawl peut être utile.

Liens cassés

La meilleure pratique pour les liens cassés consiste à créer de nouveaux liens à partir de vos ressources de contenu ou de vos recherches. Cela permet de s’assurer plus facilement qu’ils restent actifs et pertinents. Vérifiez périodiquement votre contenu pour vous assurer que tous les liens fonctionnent et sont à jour et, le cas échéant, réparez-les.

Structure de l’URL

Vérifiez la structure des URLs des pages les plus importantes et comparez-la avec la structure de votre URL. Celle-ci est peut-être trop longue ou comporte trop de chiffres et de symboles. Avant de modifier une URL, assurez-vous qu’elle ne comporte pas trop de backlinks. Il se peut que vous ayez déjà un bon trafic vers un blog spécifique, mais l’URL ne contient pas le mot-clé principal et aucun backlink. Essayez d’ajouter un mot-clé dans l’URL, cela peut faire une grande différence.

Audit des concurrents sur les SERP

Une fois que vous avez corrigé les éléments de base énumérés ci-dessus, il est temps de passer d’analyser la concurrence des mots-clés de contenu existants.

Moyenne des domaines référents pour le classement du contenu

Regardez le nombre moyen de liens sur la première page de résultats des résultats de recherche. Pour cela, j’utilise MOZ, mais vous pouvez aussi le faire avec Ahrefs.

Si tout le contenu que vous trouvez comporte plus de liens que votre article actuel, vous voudrez continuer à le diffuser. Si vous avez un nombre de domaines référents inférieur à celui de vos concurrents, mais que vous êtes toujours classé dans le TOP 10, il est temps de tester différentes balises titre et meta description.

Balise titre et méta description

La balise titre et la meta description sont l’entrée principale de votre site web. De nombreux spécialistes du marketing de contenu passent trop peu de temps sur les méta descriptions. Il est important de vendre des idées si vous voulez que les gens cliquent sur vos résultats Google.

Remarque importante : lorsque je vois mon contenu dans le TOP 10 des résultats, je commence immédiatement à tester la méta-description. Vous devez collecter les anciennes méta descriptions et suivre la date des modifications. Si vous perdez des positions, vous pouvez revenir à la version précédente.

Il faut également analyser les résultats de Google Ads. Les spécialistes paid passent beaucoup de temps à optimiser le CTR. Vous pouvez toujours en tirer de bonnes idées.

Featured snippets

Il n’existe pas de procédure précise pour créer des featured snippets, mais une analyse des résultats de recherche peut vous donner une idée des questions auxquelles il faut répondre et de la structure de contenu la plus appropriée à utiliser.

[Étude de cas] Gérer plusieurs audits SEO de site

En quelques semaines, l’utilisation d’OnCrawl a aidé Evergreen Media a obtenir rapidement des gains SEO sur les Google Featured Snippets, l’optimisation des snippets, l’amélioration des classements pour les pages qui convertissent, la réparation des erreurs 404... Découvrez comment OnCrawl peut faciliter le travail d'une agence SEO pour les audits SEO.

Audit de contenu

La dernière étape pour atteindre le sommet est de vérifier votre contenu. Personne n’aime modifier son ancien contenu, surtout si celui celui reçoit de nombreux commentaires positifs. Néanmoins, la concurrence dans les résultats de Google est très dynamique et en constante évolution, il est donc nécessaire de mettre à jour son contenu régulièrement.

Les indicateurs Google Analytics

L’optimisation de la vitesse, des balises titre et d’autres aspects de votre site web finit par être assez inutile si vous ne faites pas attention aux mesures de qualité du contenu comme le taux de rebond, le taux de sortie et la moyenne du temps passé sur une page.

Il est important d’évaluer si le contenu est réellement intéressant et utile pour vos lecteurs, nous ne voulons pas leur faire perdre leur temps avec des messages non pertinents. Par exemple, si vous remarquez que le taux de rebond de votre dernier guide est de 98 %, il est clair que quelque chose ne va pas dans ce contenu.

Intention de recherche

Étudiez ce qui apparaît déjà dans Google, afin d’avoir une meilleure idée de ce qu’il faut écrire.

Regardez l’exemple ci-dessus. Si vous constatez que tous les résultats du TOP 10 sont des stratégies, alors que votre contenu est totalement différent, il va être très difficile de rivaliser avec cela. Votre meilleure option pourrait être d’opter pour quelque chose de similaire.

Vous devez aider Google à déterminer la requête que vous ciblez. La structure H2, les textes Alt pour les images et les liens internes pertinents sont des signaux importants pour les robots d’indexation.

En fin de compte, votre objectif est de résoudre la requête de l’utilisateur et de compléter son intention de recherche.

Sur-optimisation

Le bourrage de mots-clés, la création de 100 liens internes avec exactement les mêmes textes d’ancrage… ces pratiques existent encore aujourd’hui. Pour vous assurer que votre contenu ne suit pas les meilleures pratiques de 2013, prenez soin de vos textes d’ancrage lorsque vous créez des liens.

Faible qualité

De nos jours, il ne suffit pas d’écrire 2 000 mots simplement parce que vos concurrents le font.

Bien sûr, un contenu long peut augmenter la profondeur de scroll et le temps passé sur une page, mais si vos lecteurs ne voient aucun bénéfice à vos articles inutilement longs, vous n’obtiendrez pas de conversions.

Tout d’abord, vous devez comprendre les points sensibles de vos clients. Cela vous semble trop difficile ? Parlez-en à vos équipes. Lorsque vous aurez de bonnes idées de sujets, allez explorer Reddit et Quora pour trouver un arriéré de questions différentes liées à ce sujet.

Associez ces sujets à votre contenu existant et mettez à jour les articles avec les questions et réponses pertinentes et importantes pour les personnes réelles.

Remarque importante : lorsque vous effectuez des mises à jour plus importantes sur du contenu existant, utilisez les données de la Search Console de Google sur les performances d’articles spécifiques. Vous ne voulez pas supprimer accidentellement certains paragraphes avec des mots clés spécifiques qui génèrent des centaines de clics.

Conclusion

C’est un gaspillage absolu de votre temps et de votre argent si votre contenu ne convertit pas. Avec un peu d’effort, vous pouvez changer la donne et faire en sorte que votre contenu performe !

N’oubliez pas : Optimiser. Analyser. Répéter. Votre contenu n’est jamais mort !

Evaldas Mockus est un spécialiste expérimenté de l'optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) avec une expérience démontrée dans le domaine des technologies de l'information et des entreprises SaaS. Actuellement, il est associé à OmniSend, une plateforme d'automatisation du marketing e-commerce conçue pour les entreprises de e-commerce en pleine croissance.
Sujets en lien :