Google for Jobs et SEO : 5 checks pour optimiser vos offres d’emplois

23 novembre 2021 - 9  min de lecture - par Jérôme Salomon
Accueil > SEO Technique > Google for Jobs et SEO : optimiser vos offres

D’abord perçu comme une menace pour les job boards lors de son lancement, Google for jobs s’est finalement révélé être une opportunité de trafic SEO qualifié. A condition, bien sûr, de respecter les règles du jeu imposées par Google. Une mise à jour des consignes relatives au contenu éditorial des offres d’emplois est entrée en vigueur le 1er octobre 2021, avec ​​pour objectif d’améliorer la qualité des résultats pour les candidats.
Dans cet article, je vous propose de découvrir comment étudier et optimiser le référencement SEO de vos offres d’emploi sur Google for Jobs, à l’aide du scraping et d’Oncrawl.

Google for jobs et stratégie SEO

Google for jobs – une nouvelle structure de SERP

Déployé en juin 2019 en France, deux après son lancement aux états-unis, Google for jobs propose une nouvelle expérience utilisateur aux candidats à la recherche d’un emploi. Le service prend la forme d’un résultat enrichi dans les SERPs, qui s’affiche lorsque la requête est liée à la recherche d’un emploi. Cet encart assez imposant peut s’afficher avant les premiers liens bleus si la requête est générique et couvre généralement l’écran jusqu’à la ligne de flottaison. En revanche, pour une requête ciblée sur un recruteur en particulier, l’encart apparaît plutôt après le recruteur.


Google for jobs a donc bouleversé les SERPs pour le marché de l’emploi, faisant de sa nouvelle interface un incontournable de toute stratégie SEO pour les pages de recrutement.

Cet encart propose aux candidats une liste d’offres d’emplois correspondant à la requêtes, avec des filtres, par exemple sur le job board souhaité ou le type d’emploi. Et pour une même annonce, il y a possibilité de postuler via le site de recrutement souhaité. Comme pour les SERPs classiques, les jobs boards et les annonceurs sont mis en concurrence, la condition étant d’avoir un site compatible avec Google for jobs.

Les données structurées, nouvel enjeu SEO du recrutement

Encore une fois, qui dit nouvel affichage de SERP dit données structurées. Comme pour les rich snippets, l’optimisation des offres d’emplois pour apparaître dans l’encart Google for jobs passe par un balisage précis et complet de celles-ci.

Point important, seules les pages d’annonces peuvent apparaître dans Google for jobs. Les pages listings d’annonces ne sont pas éligibles et pâtissent de ces nouvelles SERPs sur les requêtes hors marque.

Pour apparaître dans les résultats Google for jobs, il faut commencer par ajouter les données structurées JobPosting sur vos pages d’offres d’emploi. La liste complète des données structurées JobPosting est disponible sur schema.org/JobPosting et Google fournit dans sa documentation les bonnes pratiques à respecter pour chacun des éléments.

La stratégie SEO de base pour bien référencer ses offres d’emplois est donc simple, implémenter l’ensemble de ces données structurées sur vos pages annonces. L’optimisation passe ensuite par des fiches bien complétées. Plus une offre d’emploi aura un markup complet, plus elle aura de chance de se positionner dans l’encart Google for jobs.

La plupart des acteurs et annonceurs ont déjà passé cette première étape. Si c’est votre cas, la suite de l’article vous propose 5 axes pour optimiser votre référencement sur Google for jobs à l’aide du scraping et d’Oncrawl.

Le scraping pour étudier et optimiser vos offres d’emploi avec Oncrawl

Le crawler Oncrawl permet de scrapper les données d’un site, notamment les données structurées. En crawlant vos pages emploi, vous allez pouvoir récupérer ces données et avoir une vue d’ensemble de ce que contiennent vos offres d’emploi, et ainsi identifier les axes d’optimisation.

Title optimisé

Dos & Donts

La propriété title est l’un des éléments clés pour référencer votre annonce. Mais les recommandations de Google sont claires. Il faut oublier ses réflexes de référenceur et garder en tête qu’elle correspond uniquement à l’intitulé du poste et non à celui de l’offre d’emploi. Le bourrage de mots-clés est donc à proscrire.
Exemple : « title »: « SEO Manager ».

Ce qu’il faut faire :

  • Se limiter strictement à l’intitulé du poste.
  • Utiliser des titres concis et lisibles.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Utiliser des codes de poste, des adresses, des dates, des salaires ou des noms d’entreprise dans la propriété title.
  • Utiliser des caractères spéciaux comme « ! » et « * » de manière abusive. Votre balisage structuré sera considéré comme contenant du spam. Les chiffres et les caractères tels que « / » et « – » sont acceptables.
  • Utiliser la propriété “name” à la place de “title”. Ces propriétés title et name ne sont pas interchangeables.

Exemples :

  • Déconseillé : *** POSTE À POURVOIR IMMÉDIATEMENT !! PROCHE AEROPORT ***
  • Recommandé : Employé d’entrepôt chargé de l’expédition et de la réception
  • Déconseillé : Postulez dès maintenant à un poste ANGLOPHONE dans le SEO à Bordeaux
  • Recommandé : SEO international, anglophone

Scraping : Repérer les titres valides et spammés

La règle de scraping pour récupérer la propriété “title” de vos offres d’emplois est la suivante:

« title »: »([^ »]+) »

Une fois le crawl terminée vous pourrez faire la requêtes suivantes pour identifier les titles spammés:

[A-Z]{6,99}|[\!\*\$\€\£]|[0-9]{4,99}

Il ne vous reste plus qu’à corriger (ou faire corriger 🙂 ) les annonces spammées.

Description optimisée

Dos & Donts
Deux éléments clés de votre annonce d’emploi, la propriété description qui présente le poste en détail. Pour optimiser cette propriété en SEO, rien de plus simple, il faut la compléter la description au maximum, en incluant entre autres :

  • les responsabilités
  • les qualifications
  • les compétences
  • les heures de travail
  • les exigences en matière de formation et d’expérience

Ce qu’il faut faire :

  • Compléter la description au maximum
  • Utiliser le format HTML pour la mise en forme
  • Utiliser à minima les balises br p ou n pour inclure des sauts de paragraphe
  • Les balises suivantes sont également reconnues p, ul, li.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Avoir une description identique au title
  • Utiliser les balises HTML suivantes qui ne sont pas reconnues :
    h1, strong et em

Scraping : Mesurer la longueur de vos descriptions

La règle de scraping pour mesurer la longueur de vos description est la suivante:


Une fois le crawl terminé, vous pourrez classer vos annonces en utilisant ce champ pour repérer les descriptions incomplètes (trop courtes)

Il ne vous reste plus qu’à compléter et enrichir les annonces aux descriptions trop courtes.

Localisation optimisée

Dos & Donts
Élément souvent sous-estimé, la localisation de l’offre d’emploi, propriété jobLocation, peut faire la différence sur votre visibilité et votre taux de conversion. Google cherche à améliorer l’expérience utilisateur et cela passe une définition précise du lieu de travail de l’offre d’emploi. Les annonces proposées au candidat tiennent compte de la localisation du candidat et du poste.
Ce qu’il faut faire :

  • Fournir l’adresse exacte du lieu de travail
  • Utiliser jobLocationType si le poste est en remote à 100%
  • Compléter l’ensemble des propriétés :
    • PostalAddress
    • streetAddress
    • addressLocality
    • addressRegion
    • postalCode
    • addressCountry

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Se contenter de compléter la ville
  • Avoir une localisation incomplète

Exemple :

« jobLocation »: {
« @type »: « Place »,
« address »: {
« @type »: « PostalAddress »,
« streetAddress »: « 555 Clancy St »,
« addressLocality »: « Detroit »,
« addressRegion »: « MI »,
« postalCode »: « 48201 »,
« addressCountry »: « US »
}
}

Scraping : Repérer les “location” incomplètes

Les règles de scraping pour chacun des éléments de la propriété jobLocation:

« addressLocality »: »([^ »]+) »

« addressLocality »: »([^ »]+) »

« postalCode »: »([^ »]+) »

« streetAddress »: »([^\ »]+)

« addressCountry »: « ([^\ »]+) »

Une fois le crawl terminé, vous pouvez utiliser la requête suivante pour récupérer les annonces avec un élément incomplet:

Il ne vous reste plus qu’à compléter et enrichir les annonces incomplètes.

[Étude de cas] Gérer le crawl du robot de Google

Avec plus de 26 000 références produit, 10001pneus avait besoin d’un outil fiable pour surveiller leur performance SEO et s’assurer que le budget de crawl de Google était bien dédié aux bonnes catégories et aux bonnes pages. Découvrez comment OnCrawl les a aidé à contrôler le comportement de Google et à optimiser le budget de crawl du sites e-commerce.

Sitemap

Dos & Donts
Pour indexer plus rapidement vos offres d’emploi, Google met à votre disposition l’API d’indexation. Si vous n’utilisez pas cette API mais un sitemap xml, il faut transmettre un nouveau sitemap à Google en envoyant une requête GET à l’URL suivante : http://www.google.com/ping?sitemap=location_of_sitemap
Exemple : http://www.google.com/ping?sitemap=http://www.example.com/sitemap.xml
Google va explorer les pages des annonces pour lesquelles l’heure du lastmod est postérieure à la dernière exploration.
Ce qu’il faut faire :

  • Inclure l’ensemble des pages annonces dans le sitemap xml

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Avoir des pages annonces absentes du sitemap xml

Dashboard oncrawl : Repérer les pages annonces absents du sitemap

Ici pas besoin de scraping, il suffit d’avoir intégrer le sitemap.xml à votre crawl profil comme ci-dessous :

Puis d’utiliser la requête suivante pour les pages offres d’emploi qui ne sont pas inclues dans le sitemap :

Il ne reste plus qu’à intégrer ces pages au sitemap.xml.

Annonces expirées

Dos & Donts

L’optimisation de votre SEO passe également par la bonne gestion des annonces expirées. Il vaut mieux éviter que des offres d’emploi ayant expiré restent visibles et continuent de se positionner dans les SERPs alors que l’annonce n’est plus valide.

Ce qu’il faut faire :

    • Retirer les données structurées JobPosting sur la page d’une offre d’emploi ayant expirée

OU

    • Supprimer complètement la page de sorte qu’elle renvoie un status code 404 ou 410.

OU

  • Avoir la propriété validTrough qui indique la date d’expiration de l’offre d’emploi

Ce qu’il ne faut pas faire :

    • Ne pas avoir spécifié de date d’expiration (à moins que l’offre n’expire jamais)

ET

  • Laisser l’annonce en ligne avec les données structurées renseignées

Scraping : Repérer les annonces expirées encore en ligne

La règle de scraping pour s’assurer que la propriété “validTrough” est complétée est la suivante:

« validThrough »: »([^\+]+)

Vous devez ensuite scraper tout élément sur la page permettant de dire que l’annonce est pourvue. Cela peut varier d’un site à l’autre.

Une fois le crawl terminé vous pourrez faire la requête suivante pour identifier les annonces expirées encore présentes sur le site et n’ayant pas de validThrough date.

Il ne vous reste plus qu’à corriger (ou faire corriger 🙂 ) les annonces expirées.

Aller plus loin : mesurer l’impact des optimisations

En suivant cette même logique de scraping et d’utilisation des filtres sur Oncrawl, vous pouvez pousser l’analyse un peu plus loin et chercher à mesurer l’impact des différentes propriétés de vos annonces.

Si vous avez d’importantes disparités sur la qualité de vos offres d’emplois, vis à vis des recommandations de Google, il sera intéressant de créer une segmentation à partir des différents champs scraper pour comparer les performances de deux groupes :

  • Les pages optimisées
  • Les pages non optimisées

Cette comparaison peut-être pour chacune des propriétés schema.org et sur les KPIs suivants par exemples :

    • Trafic SEO (SEO impact report)
    • Bounce rate (SEO impact report)
    • Clics (ranking report)
    • Impressions (ranking report)
    • CTR (ranking report)
Jérôme Salomon est Customer Success Manager chez OnCrawl. Passionné de marketing digital, Jérôme est spécialisé en SEO. En tant que chef de projet SEO pour une société immobilière, il acquiert une expertise technique en SEO mais garde en tête les enjeux marketing de ce canal d'acquisition. Curieux des nouvelles techniques SEO, il rejoint l'équipe Customer Success d'OnCrawl pour mettre son expérience à profit.
Sujets en lien :