SEO multilingue et international : Mode d’emploi et étude de cas

6 septembre 2021 - 55  min de lecture - par Koray Tuğberk GÜBÜR
Accueil > SEO Technique > SEO multilingue et international

Le SEO multilingue consiste à optimiser le processus SEO d’un site web pour plusieurs langues et plusieurs régions. Le SEO multilingue se concentre sur les différentes sections d’un site web, ou sur les multiples domaines d’une entité de marque pour différentes régions et langues. Il comprend le SEO technique, le SEO sémantique, le SEO local, les mesures liées au contenu et les principes de recherche contextuelle. Étant donné que les sites Web multilingues sont plus volumineux, plus coûteux mais aussi plus informatifs pour les utilisateurs des moteurs de recherche, la perspective des moteurs de recherche pour les sites Web multilingues se concentre sur la qualité des catégories, l’autorité thématique et le coût de la récupération des documents dans différentes langues.


ForexSuggest.com est le principal exemple que je vais montrer dans ce mode d’emploi et étude de cas en SEO multilingue. Il présente une quantité énorme de problèmes SEO techniques, mais malgré tout, grâce à des changements clés, il est capable de gagner deux mises à jour majeures de l’algorithme de Google de l’été 2021. Dans les sections suivantes, vous verrez les graphiques de performance de la GSC mis à jour en septembre.

Lorsqu’il s’agit de SEO multilingue, la plupart des SEOs se concentrent uniquement sur les hreflangs, ou, s’ils sont un peu plus prudents, ils se concentrent également sur les modèles d’URLs. Mais, en fait, pour le SEO international et multilingue, il y a beaucoup plus de choses sur lesquelles un moteur de recherche peut se concentrer. Un moteur de recherche peut utiliser des sites Web multinationaux pour améliorer sa compréhension de la langue, la reconnaissance des entités nommées et les algorithmes connexes, l’extraction des synonymes et les processus d’expansion des requêtes, ainsi que la qualité des SERPs. En outre, les sites Web multilingues peuvent utiliser cet intérêt des moteurs de recherche pour renforcer leur propre autorité et leur existence dans les SERPs.


Un article de Danny Sullivan datant de 2011 qui démontre l’importance de la recherche d’informations multilingues, et une annonce de Google de la même année qui montre l’importance des sites Web multilingues.

Dans cette étude de cas SEO, un site web qui ne répond même pas la plupart du temps avec sa version « www » sera montré pour illustrer comment sortir gagnant suite aux deux mises à jour majeures de l’algorithme de Google de l’été 2021.

« En mettant en œuvre les hreflangs pour les sections les plus populaires et les plus importantes du site ForexSuggest.com, et en rendant les différentes sections linguistiques plus cohérentes en termes de conception et de quantité de contenu, nous avons augmenté notre visibilité organique grâce au SEO multilingue. »

Louis Schoeman

Contexte de l’étude de cas sur le SEO et introduction

Ces directives de SEO multilingue et cette étude de cas illustreront le point de vue des moteurs de recherche, l’avantage attractif des sites multilingues, l’importance des balises hreflang et leur efficacité, et la symétrie entre les différentes sections de la page Web, en utilisant ForexSuggest.com avec 41 langues différentes comme étude de cas SEO.

Les résultats de l’étude de cas SEO de ForexSuggest.com sont présentés ci-dessous.

  • Augmentation de 435 % du trafic organique en six mois
  • 164% d’augmentation des impressions
  • Augmentation de 157 % des pages actives
  • Augmentation de 58 % du nombre de nouvelles requêtes
  • 72 % d’augmentation du CTR

Au cours de cette étude de cas SEO, ForexSuggest.com a publié plus de nouveaux contenus que ses concurrents. Grâce à son contenu multilingue et régional, à ses liens internes contextuels et à la cohérence de sa conception, et malgré le nombre considérable d’erreurs techniques de SEO, de contenus asymétriques et de problèmes de sites multilingues, il a réussi à prospérer en remportant deux mises à jour majeures de l’algorithme de Google au cours de l’été 2021.


Comparaison des 220 derniers jours de ForexSuggest.com

Quelles sont les erreurs de SEO technique et l’aspect général du projet ForexSuggest.com ?

ForexSuggest.com présentait tous les types d’erreurs de SEO technique possibles, y compris le fait de ne pas répondre aux variations de noms d’origine, par exemple avec « www ». Vous trouverez ci-dessous un aperçu général des erreurs de SEO technique du site.

  • Des milliers d’erreurs de canonicalisation et de contenu dupliqué
  • Des centaines de pages au contenu mince et insuffisant
  • Certaines de ces pages à contenu insuffisant sont perçues comme des soft 404
  • Des dizaines de milliers de redirections internes
  • Des dizaines de milliers d’URLs « Crawled not Indexed » (explorées mais pas indexées), ce qui est un signal pour des problèmes de qualité
  • Des centaines de pages 404
  • Des milliers de liens internes 404
  • Des centaines de pages découvertes mais non indexées, ce qui est un signal pour des problèmes de qualité et techniques aux yeux des moteurs de recherche
  • Erreurs d’analyse et de propriété des données structurées
  • URLs 404 dans le sitemap
  • La moitié des pages du site web ne figurent pas dans les sitemaps
  • Les URLs non indexées figurent dans le sitemap
  • Balises canoniques manquantes
  • En-têtes de réponse de sécurité Web manquants
  • Des centaines d’erreurs 500
  • Des centaines d’erreurs « indexées mais bloquées »
  • 99 % du site Web ne passe pas les tests Core Web Vitals
  • Ne répond pas avec la version « www »
  • Erreurs de contenu mixte pour des milliers de pages
  • Le site Web n’a pas de consolidation d’URLs pour les barres obliques de fin de ligne ou les lettres majuscules et minuscules
  • 80% des paginations sont défectueuses
  • Il y a des centaines de nofollow internes
  • La taille du HTML, la quantité de code inutilisé ou tout type d’optimisation de PageSpeed et d’efficacité des crawls sont absents
  • Plus d’une balise H1, ou pas de hiérarchie de titres appropriée pour l’accessibilité


Une vue générale de la section exclue de ForexSuggest.com à partir de Google Search Console. Le nombre réel d’erreurs est beaucoup plus élevé que dans l’image.

Outre les problèmes de SEO technique, il existe également des problèmes liés au contenu en termes de SEO multilingue, comme une structure de site Web asymétrique, de grandes quantités de contenu non traduit, des textes d’ancrage changeants, ou la conception et la mise en page des pages Web. Pour être honnête, jusqu’à présent, je n’ai même pas parlé des 40% de problèmes généraux de SEO du site web de l’étude de cas de SEO multilingue. J’aimerais parler des problèmes liés à l’AMP, comme la structure HTML AMP non valide, et l’ouverture vide des URLs AMP, par exemple : “https://forexsuggest.com/fr/examen-infinox/amp/”.


Graphique de l’évolution des performances de recherche organique de ForexSuggest.com au cours des 6 derniers mois. Au cours de ces mois, 5 grandes mises à jour non confirmées de Google, deux mises à jour de l’algorithme de base, une mise à jour du spam, une mise à jour de PageSpeed et de Page Experience ont eu lieu.

Mais, j’ai dit à mes amis Oncrawl de garder cet article court, et comme vous l’avez déjà remarqué, j’ai échoué comme toujours. Mais, si vous voulez en savoir plus sur les concepts du SEO multilingue, et si vous avez une compréhension avancée des moteurs de recherche, de leur structure, des arbres de décision et de l’écosystème, lisez la version longue du Guide du SEO multilingue et étude de cas pour découvrir d’autres concepts, perspectives et une compréhension approfondie.


Un exemple de test AMP de l’outil de validation AMP de Google pour ForexSuggest.com et son résultat.

À moins que vous n’ayez un niveau décent de compréhension des moteurs de recherche, vous devriez lire cette brève version que j’ai préparée pour vous avec Oncrawl plutôt que la version longue.


Un exemple d’URL AMP vide pour le site web.

Enfin, dois-je mentionner que le site Web a beaucoup de liens externes nuisibles au spam et qu’il n’a pas encore de fichier de disavow approprié ? Donc, sous tous les angles du SEO, le site web a beaucoup de problèmes, mais il est quand même capable de gagner chaque mise à jour de Google en doublant son trafic tous les deux mois.


Quand je vois tous ces problèmes techniques et non techniques, j’ai l’impression d’assister à la création d’un GIF génial pour les SEO par Izzi Smith.

Processus de prise de décision et d’établissement des priorités pour cette étude de cas de SEO multilingue

L’étude de cas SEO de ForexSuggest est également un bon exemple pour un SEO pour prendre des décisions sur les dépenses de ressources sur les bons problèmes pour améliorer la qualité globale du site, la clarté et la compréhensibilité pour les moteurs de recherche pour gagner les mises à jour majeures de l’algorithme. Dans la section contenu, la plupart du contenu a été publié lorsque j’ai commencé à travailler sur le projet, et il a continué à être publié.


Voici un exemple de fin de crawl des Bing Webmaster Tools pour ForexSuggest.com. Et, surtout si la taille du HTML est trop longue, les erreurs peuvent provoquer une indexation partielle, une mise en cache partielle, tout en rendant la digestion du HTML plus difficile pour les moteurs de recherche.

Pour que les directives internationales en matière de SEO restent ordonnées, je vais donner l’arbre de décision que j’ai utilisé ainsi que les améliorations possibles pour utiliser toute la main-d’œuvre avec la meilleure efficacité dès le départ.

  1. Je ne me suis pas concentré sur les problèmes de SEO techniques car il faudrait des mois à une équipe de 20 personnes pour résoudre ces problèmes.
  2. Je ne me suis pas concentré sur les problèmes de contenu car le propriétaire du projet avait déjà investi beaucoup d’argent dans le contenu antérieur, tout ce que je pouvais faire était de donner aux rédacteurs une formation et des conseils pour maintenir la fréquence de publication du contenu plus élevée que celle des concurrents en diminuant l’asymétrie entre les différentes sections linguistiques.
  3. Il y avait essentiellement deux avantages à ce que le site Web montre son potentiel : le fait d’être multilingue le rendait plus important que ses concurrents pour les moteurs de recherche. Le deuxième avantage était le large attrait du site.
  4. Pour utiliser ces deux avantages, je devais me concentrer sur quatre concepts principaux pour le SEO multilingue.
  1. La symétrie entre les différentes sections linguistiques, en termes de liens internes, de textes d’ancrage, de quantité de contenu.
  2. La cohérence en termes de conception, de mise en page, de composants, d’identité et de couleurs de la marque entre les différentes sections linguistiques.
  3. La correspondance entre les différentes sections linguistiques, en termes de profil de contenu, de paires de textes d’en-tête et de nombre d’URLs.
  4. Donner la priorité à la version canonique, au sujet populaire et à la langue populaire.

La hiérarchisation, la symétrie, la correspondance et la cohérence sont les principes fondamentaux de cette étude de cas de SEO multilingue et des directives de SEO international.
Dans les sections suivantes, 20 points expliqueront ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire et ce qu’il faut comprendre du SEO international selon ces principes, du point de vue des moteurs de recherche pour les sites Web multilingues.


Statista Statistiques sur l’utilisation des langues par les internautes.

1. Comprendre la valeur de la version canonique d’un site web multilingue

La version canonique du site Web est le site Web dont la langue est canonique. Le principal public cible d’un site Web multilingue est celui de la langue et de l’emplacement de la version canonique. C’est l’une des erreurs les plus courantes commises sur les sites Web multilingues.

N’oubliez pas que le public cible complet est le public visé par la section des différentes langues et régions du site Web. Toutefois, ce sont les besoins du public cible principal qui doivent être satisfaits par le contenu du site Web. Cela peut être mesuré par la satisfaction des clics, afin que les moteurs de recherche puissent faire confiance à la même source pour la recherche d’informations multilingues et l’indexation et le classement multilingues.


Pour la version canonique, le CTR et la position moyenne sont beaucoup plus élevés que pour les autres versions. Dans notre cas, il s’agit de l’Afrique du Sud.

Pour les sites Web multilingues, les éléments à respecter pour la version canonique sont les suivants.

  1. Fréquence de publication et taille du contenu: La version canonique du site Web doit être priorisée en termes de fréquence de publication du contenu et de la quantité d’informations qui sera servie.
  2. Direction du flux de liens: La version canonique doit avoir plus de liens internes pointant vers elle que les autres versions.
  3. Symétrique: Les versions canoniques du site Web multilingue et les versions alternatives du site Web multilingue doivent avoir une structure symétrique les unes par rapport aux autres.
  4. Vérification: La version canonique doit faire l’objet d’un audit de pertinence et de qualité en termes de contenu, d’expérience utilisateur, de mise en page ou d’optimisation des performances de chargement des pages.

La distribution de la langue pour le contenu sur le web.

Effet d’autorité thématique des sites web multilingues et versions canoniques

Un manque de qualité, de pertinence ou de couverture thématique et un contenu non exhaustif sur la version canonique peuvent nuire à l’autorité thématique du site Web multilingue plus que des problèmes similaires avec les autres versions. Il est possible de devenir une autorité thématique pour un secteur d’activité ou un sujet à l’aide du SEO sémantique en couvrant chaque entité, attribut, activité de recherche possible et intention de recherche connexe avec la structure de contenu correcte à l’aide de données historiques. Sur cette base, un site web multilingue peut augmenter son autorité thématique grâce à la nature agnostique de la langue du SEO sémantique.


Lindsey Wiebe (responsable SEO du New York Times) a posé une question à John Mueller, de Google, concernant la perspective du moteur de recherche pour différentes langues et zones géographiques pour les News SEO, and Top Carrousel Sélection.

La couverture d’un sujet par un réseau de contenu complet dans plusieurs langues génère des données historiques et une autorité thématique de meilleure qualité pour la source, avec une affectation de qualité prédéfinie. Pour savoir ce qu’est l’autorité thématique et comment l’utiliser pour le SEO, vous pouvez lire le guide et l’étude de cas sur le SEO.

Une section du brevet « Website quality signal generation » de Google.

2. Utiliser une structure de liens internes et un flux de liens cohérents

Le flux de liens est la direction et l’intensité des liens entre les pages Web. Une structure de liens internes cohérente entre la version canonique du site Web multilingue et les versions alternatives comprend la même arborescence et une structure de site symétrique. Si un site Web multilingue a une structure de liens internes et une popularité de liens internes différentes de celles d’une autre version alternative, cela peut créer une structure de site Web asymétrique entre les différentes sections de langue et de région.


Voici la capture d’écran du 4 septembre pour le projet de SEO multilingue de ForexSuggest.

Le fait de disposer de versions alternatives incohérentes en termes d’arborescence du site et de chemin de crawl pour les moteurs de recherche peut rendre le processus de crawl plus difficile et, par conséquent, la mise en relation de différentes pages ou sections web sur la base de concepts, de phrases et d’intentions sera plus coûteuse.


Même structure de liens internes et même conception de la page d’accueil pour chaque section linguistique.

L’utilisation de la même structure de liens internes et de la même conception du flux de liens entre les variantes créera une pertinence, un contexte et un chemin de crawl cohérents et clairs pour les moteurs de recherche, ainsi qu’un bon chemin de navigation pour les utilisateurs.

Les structures de liens cohérentes entre les variantes et les versions canoniques sont plus importantes lorsqu’il s’agit de la page d’accueil.

  1. Utilisez la même structure de liens internes pour les sections multilingues.
  2. Utilisez le même flux de liens et la même direction, la popularité pour les différentes sections.
  3. Liez davantage la version canonique que les versions alternatives.


Ceci est le rapport de performance de ForexSuggest.com du moteur de recherche Bing pour les 6 derniers mois. J’inclurai également le rapport de performance de Bing dans les futures études de cas SEO. Et, pendant l’été, nous pouvons également dire que Bing effectue ses propres mises à jour, et l’augmentation de la performance de recherche organique est valable pour Bing Search aussi.

4. Utiliser des textes d’ancrage similaires dans toutes les langues

Les moteurs de recherche traitent le texte du lien pour comprendre l’objectif du lien et la relation entre les pages Web source et cible du lien. Tout comme l’utilisation d’une structure de liens internes cohérente, il est important d’utiliser des textes d’ancrage symétriques dans toutes les langues. Si de la page « A » à la page « B », vous utilisez C comme texte de lien, pour une autre langue, vous devriez utiliser la traduction la plus proche de « C » comme texte de lien.

Imaginez que vous êtes un moteur de recherche et que vous essayez de crawler et de comprendre un site Web multilingue, vous vous rendrez compte que cela coûte plus cher qu’un site Web monolingue, car il est beaucoup plus grand, et il y a plus de requêtes pertinentes à travers les langues, des données historiques, et des signaux de classement et de qualité supplémentaires. Dans ce contexte, si vous liez la page Web « Lits pour enfants » à partir de la page Web « Puériculture » avec le texte d’ancrage « Prix des lits pour enfants », et pour une autre langue et version alternative, si vous utilisez le texte d’ancrage « Amélioration du sommeil des enfants » pour les mêmes pages, cette incohérence peut diluer la pertinence et le contexte de la page Web et de ses alternatives.


En ce qui concerne la popularité des liens internes, l’asymétrie du site multilingue s’est améliorée, mais il reste le plus populaire, et les versions canoniques du site international ne sont pas correctement hiérarchisées.

L’utilisation de la même structure de liens, de la même direction de flux de liens, de la même distribution de popularité avec les textes de liens facilitera le crawl, la compréhension et la mise en correspondance des versions alternatives symétriques avec la version canonique.

Enfin, pour connaître la langue principale d’un site Web multilingue, un moteur de recherche peut comparer les textes d’ancrage multilingues, ainsi que leur nombre. Par conséquent, il est également important de donner la priorité à la version canonique pour l’utilisation de textes d’ancrage dans plusieurs langues. Et soyez sûr que la balise canonique traduite conservera sa pertinence par rapport au titre et aux en-têtes de la page Web source du lien et au titre et aux en-têtes de la page Web cible, même si vous les traduisez. Il ne s’agit donc pas d’un simple processus de traduction. Le contenu traduit doit également contenir le texte d’ancrage tel quel en termes de signification du texte d’ancrage.

  1. Utilisez des textes d’ancrage cohérents avec leurs significations.
  2. Traduisez tous les textes d’ancrage.
  3. Créez la même pertinence et la même direction de navigation dans toutes les langues.
  4. Traduisez les titres et les en-têtes tels quels et assurez-vous que le texte d’ancrage existe dans le contenu ciblé en tant que texte multilingue.
  5. Donnez la priorité à la version canonique pour l’utilisation du texte d’ancrage.


La plupart des textes d’ancrage des références externes sont en langue anglaise. Pour un site Web multilingue réussi, il est également important d’utiliser la diversification de l’audience pour chaque signal basé sur l’utilisateur.

5. Traduire l’ensemble du contenu sans exception

La compréhension de la langue du site Web et du contenu des pages Web peut être problématique pour un moteur de recherche. Par exemple, si un site Web comporte 500 pages Web dont 250 sont en anglais, 50 en allemand et 200 en français, cela peut perturber le moteur de recherche pour les questions ci-dessous.

  1. Quelle est la version canonique de ce site Web ?
  2. Quel est le principal public visé par ce site multilingue ?
  3. Ces contenus sont-ils équivalents les uns aux autres ?
  4. Publie-t-il du contenu pour le même sujet dans différentes langues ?
  5. A-t-il un service pour la France, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande, le Canada, le Royaume-Uni, la Turquie en même temps ?
  6. Quel contenu peut être associé à quel service ?
  7. Y a-t-il un signal hreflang, et est-il correctement utilisé ?
  8. Existe-t-il une répartition des URLs ?
  9. Quelle est la section la plus populaire en termes de liens internes ?
  10. D’où viennent les liens ? Du Royaume-Uni ou des États-Unis ?
  11. Quelle est la langue principale de leurs textes d’ancrage ?
  12. Y a-t-il une adresse, un numéro de téléphone ou des informations sur le fondateur pour les versions localisées ?
  13. Quelle langue utilisent-ils dans leurs médias sociaux et leurs sections de coopération ?
  14. Quelle est l’adresse IP et la zone DNS de la version canonique ?

En plus de ces questions, il y en a beaucoup d’autres pour un moteur de recherche, mais pour la version brève de ce guide de SEO multilingue, celles-ci seront suffisantes. Pour comprendre l’identité principale et le domaine de service du site multilingue, un moteur de recherche vérifiera la langue de la page d’accueil et la langue du texte d’ancrage. Mais, si les versions alternatives ne sont pas suffisamment traduites, cela créera une rétrogradation de qualité interlinguistique.


Un schéma du brevet « Augmentation des requêtes avec des synonymes sélectionnés à l’aide de statistiques linguistiques » de Google.

Dans certains cas, certaines sources sur le Web utilisent du contenu non traduit dans le contenu de base, comme les barres latérales, les en-têtes et les pieds de page. Un site Web multilingue doit traduire à la fois le contenu de base et le contenu principal. La langue principale de cette section spécifique, qu’il s’agisse d’un sous-domaine, d’un sous-dossier ou d’un domaine distinct, doit être utilisée dans son intégralité sur chaque pouce de la page Web.

Les moteurs de recherche s’intéressent davantage au contenu visible, aux liens visibles, aux textes et aux éléments visuels pour déterminer la langue de la page Web, d’où l’importance d’une conception claire et de signaux visuels.

  1. Traduisez le contenu standard des templates.
  2. Traduisez le contenu principal.
  3. Traduisez les slogans, les sections mineures.
  4. Traduisez toutes les différentes sections du site Web sans exception, sauf s’il existe une raison culturelle valable.

[Étude de cas] Stimuler la croissance sur de nouveaux marchés grâce au SEO on-page

Lorsqu’AssoConnect a commencé à envisager de s’étendre au marché nord-américain, le SEO on-page a été identifié comme l’un des facteurs d’un démarrage réussi sur un nouveau marché. Découvrez comment passer de 0 à la réussite avec le SEO technique pour votre stratégie de contenu.

6. Vérifier la qualité de la traduction avec les auteurs et les équipes locales

Un référenceur ne peut pas connaître toutes les langues, mais dans le cadre de projets de SEO multilingue, vous gérez les performances de SEO pour les langues que vous ne connaissez pas vraiment. Le SEO technique est indépendant de la langue. En d’autres termes, il est valable pour toutes les langues avec les mêmes méthodes. En revanche, le SEO multilingue est basé sur les différences linguistiques. Ainsi, l’audit de la qualité du contenu d’un site web peut ne pas être facile à comprendre dans une langue étrangère.


La prise de position de Google concernant le contenu généré automatiquement par traduction.

Dans ce contexte, la langue des versions alternatives doit être vérifiée par les équipes locales, ou bien le rédacteur et l’auditeur doivent être des personnes différentes qui ne se connaissent pas. Si la qualité de la traduction n’est pas suffisante pour une langue et une version alternative, un contenu de mauvaise qualité affectera également l’autorité thématique, la qualité catégorielle et la pertinence des versions alternatives.

  1. Auditez le contenu dans les différentes langues avec les locuteurs natifs.
  2. Informez les locuteurs natifs sur votre perspective et votre stratégie de SEO.
  3. Les auditeurs et les auteurs ne doivent pas se connaître.
  4. Auditez les auditeurs, si nécessaire, avec d’autres auditeurs.


Vue générale du rapport sur l’expérience de la page du site ForexSuggest.com.

7. Localiser les versions alternatives de la section canonique

Un site Web multilingue asymétrique peut présenter des performances de SEO médiocres dans certaines langues, ce qui rend difficile le crawl et la mise en correspondance des parties pertinentes. Cependant, en raison des différences régionales et culturelles, certaines parties d’un site Web multilingue peuvent être asymétriques.

La localisation du contenu est importante pour que chaque section du site Web multilingue reste pertinente et de qualité pour les éventuelles activités de recherche connexes. La localisation du contenu consiste à optimiser le contenu d’une page Web en fonction de la culture et de la langue locales, pour le public visé. Par conséquent, certaines pages Web peuvent ne pas être traduites dans une langue, ou une page Web peut comporter des sections supplémentaires dans certains cas.


Une section du brevet « Cross-language search » de Google. Pour la connectivité locale, il existe deux types d’entités différentes, les entités locales et les entités distantes. Une entité peut être distante pour un site web monolingue, mais pour un site web multilingue organisé, les entités d’un même sujet peuvent être locales, et plus pertinentes.

Cependant, il n’est pas possible pour un site Web d’atteindre un point asymétrique avec de tels exemples de localisation. En créant un contenu basé sur des modèles, la conjugaison peut être fournie pour les noms de pays, les noms de ville, les noms de région ou d’autres entités nommées et leurs attributs. Ainsi, lors de la mise à jour d’un contenu spécifique à une région, celui-ci peut également être marqué comme une alternative. Vous trouverez ci-dessous quelques remarques concernant les versions alternatives localisées.

  1. Utilisez la localisation du contenu pour accroître la qualité et la pertinence des autres versions.
  2. Si le contenu n’a pas de sens pour une région ou une culture, ne le traduisez pas.
  3. Essayez de garder le contenu localisé aussi symétrique que possible au contenu basé sur un modèle.


Module d’évaluation des requêtes pour le Cross-Language, une section du brevet « Cross-language search » de Google.

8. Ne jamais ignorer l’utilisation du hreflang

Hreflang est une balise SEO pertinente et multilingue entre la version alternative et la version canonique d’une page Web. Le hreflang peut aider les moteurs de recherche à mieux crawler les pages Web, à faire correspondre les versions alternatives et à partager les signaux de PageRank, de qualité et de pertinence entre eux.

Ainsi, le hreflang ne consiste pas seulement à faire correspondre les versions alternatives, mais aussi à partager les signaux de qualité, de pertinence et d’autorité en aidant les moteurs de recherche à crawler le site Web plus facilement. La symétrie du contenu et la traduction complète sont donc importantes. Si une page web n’a pas la moitié du contenu de la version canonique, le hreflang peut être ignoré par les moteurs de recherche car il inclut des signaux manquants et incohérents.


« Identification des langues des documents pertinents grâce au contexte des liens » brevet de Google. L’importance des boutons de transition linguistique pour le SEO multilingue ressort également de ce schéma.

Les balises hreflang font partie du SEO multilingue, mais ne constituent pas la totalité du SEO multilingue et international. Cependant, dans le cadre d’une stratégie de SEO multilingue, il convient d’utiliser les balises hreflang pour les langues dont le code est ISO 639-1 et les régions dont le code est ISO 3166-1.

  1. Utilisez les hreflangs dès le début.
  2. N’utilisez pas d’URLs relatives avec des hreflangs.
  3. Ajoutez des hreflang pour toutes les versions alternatives.
  4. Utilisez la forme correcte pour les langues et les régions dans les balises hreflang.
  5. Si vous n’avez pas utilisé les hreflangs dès le début, vérifiez le changement de position moyen après l’ajout des hreflangs, ainsi que les changements du nombre de requêtes pour les versions alternatives.

Après avoir ajouté les hreflangs au projet de SEO multilingue de ForexSuggest.com, une augmentation des clics organiques d’environ 100 % s’est produite. Cette augmentation a varié quelque peu d’une région à l’autre : pour certaines régions, elle était meilleure, et pour d’autres, elle était moindre.

Les liens internes entre les différentes sections et le bouton de changement de langue doivent toujours être visibles.

9. Utiliser des serveurs CDN ou plusieurs serveurs locaux

Un moteur de recherche peut vérifier la zone DNS et l’adresse IP d’un site web pour connaître l’emplacement du site et le relier au public visé. L’utilisation d’un serveur unique pour un site multilingue et multirégional peut rendre difficile le marquage des différentes sections du site et leur mise en relation avec le public visé. L’utilisation d’un serveur local facilitera non seulement le processus de mise en correspondance de chaque partie du site web avec une région et une langue différentes, mais permettra également aux utilisateurs utilisant la langue appropriée dans la région concernée d’accéder plus rapidement au site web.


Longueur totale du contenu pour les versions alternatives et la version canonique, ainsi que leurs pourcentages par rapport à la longueur totale du contenu du site Web multilingue.

L’utilisation d’un serveur distinct pour chaque région et chaque langue peut réduire le temps de chargement du premier octet d’un site Web multilingue. Cela sera bénéfique pour les crawlers des moteurs de recherche qui viennent directement de différentes régions pour crawler votre site Web, et l’amélioration de l’expérience de la page contribuera directement et indirectement au SEO.

  1. Utilisez des adresses IP locales et des zones DNS pour chaque langue et chaque région.
  2. Utilisez plusieurs serveurs pour les publics multilingues et régionaux.

Au cours du projet ForexSuggest.com, pour chaque langue et région, un serveur, une base de données et une configuration WordPress différents sont utilisés à partir de la région locale avec une IP localisée. Mon raisonnement est également basé sur l’expérience : dans le passé, j’ai connu des situations où un site web polonais attirait principalement du trafic en provenance d’Ukraine à cause de l’adresse IP ukrainienne. Même si les moteurs de recherche peuvent résoudre ces problèmes plus tard, le fait de donner des signaux cohérents et clairs dès le départ permettra à un site Web de mieux se positionner au fil du temps.


Graphique circulaire pour la quantité de contenu et la longueur du contenu pour les différentes sections.

10. Utiliser un design, des couleurs de marque, une identité et une mise en page cohérents entre les différentes sections.

Une identité de marque cohérente à travers chaque URL d’un site Web, ainsi que des modèles, des couleurs, une mise en page Web user-friendly sont utiles pour donner une communication visuelle cohérente. Cela diminue le temps d’apprentissage des utilisateurs et augmente le niveau de confiance des moteurs de recherche, les empêchant de percevoir une structure de site inorganique . Une structure de site inorganique est une structure compliquée, non intégrée à travers différents sous-domaines, différents domaines ou sous-dossiers. Les changements de conception ou de logo, ainsi que les modifications de la mise en page d’une page Web peuvent modifier la signification, le contexte et l’usabilité d’une page Web.

Les sites Web multilingues et multirégionaux peuvent avoir une structure de site inorganique en raison des multiples serveurs, ou des multiples équipes de conception frontale, dorsale et d’auteur. Si le logo de la marque, le slogan, les adresses, les numéros de téléphone, la mise en page, les couleurs et la typographie du site Web changent, cela rendra plus difficile le suivi visuel et la valorisation de la marque tout en faisant croire aux moteurs de recherche que le site Web n’appartient pas à une seule entité de marque.


En raison du HTML cassé, les textes d’ancrage extraits ne sont pas dans le meilleur état, mais le bouton de transition linguistique et ses liens internes peuvent être vus dans un ordre sémantique. Et ceci malgré « Read review » et d’autres types de textes d’ancrage « non contextuels ».

Pour comprendre le problème de la structure inorganique des sites, vous pouvez utiliser les directives de Bing qui expliquent ce qu’elle est et pourquoi elle doit être évitée. Avant 2017, de nombreux propriétaires de sites louaient leurs sous-domaines ou sous-dossiers à d’autres marques. Comme les domaines de premier niveau faisant autorité sont plus faciles à classer, les gens louaient des sections de ces sites Web pour leurs propres sujets ou marques. Par ailleurs, dans le secteur du black hat, des sous-domaines conçus différemment sont utilisés pour canaliser le flux de PageRank vers l’extérieur, même si le sous-domaine appartient au domaine principal. En d’autres termes, si le design, le thème et l’identité sont différents, les moteurs de recherche pensent qu’il s’agit en fait d’un site web différent. Toutefois, cette pratique se poursuit dans une certaine mesure aujourd’hui.


Augmentation des requêtes avec des synonymes sélectionnés à l’aide de statistiques linguistiques brevetées pour Google. Google peut utiliser la « fréquence relative » pour choisir la possibilité de satisfaction des clics d’une source, et la pertinence locale pour les autres pays.

Il est donc important d’utiliser un design, une mise en page, un logo, un nom de marque, une base de référence de la marque, des adresses localisées, une typographie et un placement des composants Web cohérents pour rendre un site Web multilingue cohérent. Cette cohérence rend également la transition linguistique plus fluide pour les utilisateurs en termes d’usabilité.

  • Utilisez le même design, les mêmes couleurs et les mêmes éléments visuels pour chaque sous-section.
  • Utilisez le même logo, le même nom de marque, la même devise de marque, les mêmes couleurs de marque pour chaque sous-section.
  • Utilisez la même mise en page, les mêmes composants de page Web et le même emplacement pour chaque sous-section.

Au cours de l’étude de cas sur le SEO de ForexSuggest.com, la plupart des sites Web avaient le même design pour les sections importantes telles que la page d’accueil, mais aussi dans certaines sections il y a des designs différents et des modèles d’usabilité qui devraient être corrigés.


Après 10 ans d’existence de l’article de Danny Sullivan sur la recherche d’informations multilingues et l’annonce par Google de la « suppression de la barrière linguistique », Google a commencé à traduire des documents pour combler le fossé informationnel entre les langues afin de satisfaire les requêtes provenant d’autres pays et d’autres langues. C’est aussi un signal qui montre pourquoi les référenceurs devraient penser à rendre leur site web multilingue.

11. Utiliser plusieurs sitemaps et des comptes distincts dans Google Search Console pour faciliter l’analyse

L’utilisation de sitemaps multiples est utile pour analyser le rapport de couverture de la Google Search Console pour différentes sections. Si un site Web multilingue compte 41 langues différentes ou plus, l’analyse de chaque section Web pour une langue différente en termes de trafic organique, de comportements des utilisateurs, de conversions, ou d’indexation et de SEO technique nécessite un niveau élevé de filtrage des données. Le filtrage et le regroupement de toutes les URLs depuis le début via des sitemaps différents et segmentés sont utiles pour faciliter l’analyse des données pour le SEO.


Les sitemaps erronés sont visibles pour ForexSuggest.com à partir de la Google Search Console et des Bing Webmaster Tools.

L’analyse des données et la data science constituent une partie importante pour le SEO. Une partie de ce processus est la préparation des données, et l’examen de la bonne partie des données à chaque étape. Une autre partie de ce processus est la visualisation. Je montrerai quelques exemples de visualisation plus tard, mais si vous voulez en savoir plus sur la data science et la visualisation pour le SEO, vous pouvez lire les directives correspondantes.


Google Question Hub a pour but de satisfaire les questions qui n’ont pas de réponse sur le Web. Une question peut trouver une réponse dans une langue, mais pas dans une autre. Dans ce contexte, Question Hub et la recherche d’information multilingue, le crawl, l’indexation et l’expansion des requêtes sont liés les uns aux autres.

Lors de la préparation des données, la segmentation des données disponibles en fonction des axes que vous souhaitez analyser est une étape importante. Ainsi, la segmentation des sitemaps est importante comme la création de différentes consoles de recherche Google pour différentes sous-sections. Des configurations de compte GSC différentes pour chaque section linguistique d’un site Web multilingue et international sont utiles pour faciliter l’analyse des performances de recherche organique, du rapport sur l’expérience des pages et du rapport sur les liens.


Il existe 45 sitemaps différents pour cette étude de cas de SEO multilingue, et l’asymétrie et les différences de couverture thématique sont clairement visibles.

Le fait de disposer de sitemaps multiples mais plus petits peut aider un moteur de recherche à télécharger le sitemap plus fréquemment à des fins de crawl et de rafraîchissement. Dans le cadre du référencement des actualités, des sitemaps plus petits pour des segments de site similaires permettent généralement d’augmenter le nombre de pages Web indexées. Un site Web multilingue peut également utiliser des sitemaps plus petits et multiples aux mêmes fins.

  1. Utilisez des comptes Google Search Console différents pour chaque section linguistique et régionale.
  2. Utilisez des sitemaps différents pour chaque section de langue et de région.
  3. Réduisez la taille des fichiers sitemap si possible et utilisez des sitemaps et des comptes Google Search Console différents pour l’analyse des données.


Pour chaque sous-section ou sous-dossier linguistique du site web multilingue, l’examen du rapport de couverture sera plus efficace.

12. Comprendre la valeur des sites web multilingues et régionaux pour les moteurs de recherche

Les sites Web multirégionaux et multilingues sont précieux pour les moteurs de recherche, car ils permettent d’étendre les requêtes pour la recherche et l’indexation d’informations multilingues.


Google a publié un document de recherche sur les préjugés liés au sexe sur le Web ouvert, qui affectent le traitement automatique des langues et l’apprentissage automatique des langues. Google parle de la traduction du contenu de Wikipédia sans aucun biais lié au genre en expliquant les différences structurelles basées sur la langue, et cela inclut également les différences culturelles.

L’objectif de la recherche d’informations multilingue est de comprendre plusieurs langues pour un sujet en reconnaissant les entités, en comprenant les structures de phrases et en faisant correspondre les synonymes. La deuxième valeur des sites Web multilingues pour un moteur de recherche est qu’ils satisfont les utilisateurs qui recherchent plusieurs langues pour un même sujet. Au lieu de crawler, de restituer, de comprendre, d’évaluer, d’indexer et de positionner 10 sources différentes sur le Web, un moteur de recherche peut choisir une seule source avec un « large attrait » pour un sujet multilingue. Les sites multilingues de qualité aident un moteur de recherche à mieux comprendre un sujet en examinant les requêtes dans différentes langues, et à satisfaire davantage d’utilisateurs de cultures et de segments différents.


Il s’agit d’un autre exemple pour un tout autre secteur. La principale différence est que les sections les plus importantes sont traduites dans les autres langues. De plus, les pages Web de e-commerce et d’information ont amélioré les performances de recherche organique pour toutes les régions réunies.

La troisième valeur des sites Web multilingues pour un moteur de recherche est qu’ils aident les moteurs de recherche à trouver des documents de qualité pour d’autres langues par regroupement. Un moteur de recherche peut trouver un document de qualité, puis regrouper d’autres documents similaires pour ce document spécifique. Si une source fait autorité dans plusieurs langues pour un sujet donné, ces documents peuvent être utilisés pour prédire la qualité de nouveaux documents ou de nouvelles sources provenant de ces sources.

Une courte liste des avantages et des valeurs des sites Web multilingues pour les moteurs de recherche est présentée ci-dessous.

  1. Aide à l’expansion des requêtes
  2. Aide à la recherche d’information multilingue
  3. Aide à l’indexation et au classement multilingues
  4. Aide à l’extraction de synonymes multilingues
  5. Aide à l’évaluation de la qualité de documents similaires dans les deux langues
  6. Aide à l’extraction d’entités et à la compréhension du langage naturel dans les deux langues


Le changement pour les différents pays dans le deuxième exemple après la traduction est réciproque, comme prévu. Chaque amélioration des performances en matière de recherche organique pour un pays a également profité aux autres profils de performance en matière de recherche organique pour les autres pays.

13. Comprendre l’indexation et le positionnement multilingues pour les moteurs de recherche

L’indexation et le positionnement multilingues sont le processus d’indexation et de classement comparatifs dans différentes langues sur la base de différentes requêtes, entités et intentions de recherche possibles. Avec l’aide du SEO sémantique, Google a commencé à comprendre les entités d’une manière indépendante de la langue et à relier les questions et les activités de recherche possibles entre elles dans toutes les langues.

Le principal obstacle à l’unification de toutes les données des utilisateurs du monde entier est la création d’une liste cohérente de synonymes et de phrases co-occurrentes pour chaque domaine contextuel. Les entités n’ont pas besoin d’une langue pour être exprimées ou pour exister, mais les utilisateurs des moteurs de recherche sur le web ont besoin de phrases pour exprimer leurs besoins derrière la requête. Ainsi, l’indexation et le classement multilingues aident un moteur de recherche à améliorer la qualité des SERPs et la pertinence des documents pour certaines entités sur la base de concepts multilingues.

Un moteur de recherche peut collecter tous les n-grams, les phrases co-occurrentes et les entités d’un site Web multilingue de manière comparative. Chaque entité sera traitée avec des phrases différentes mais aussi des angles différents selon la géographie. Winston Churchill est le vainqueur de la Seconde Guerre mondiale pour un journal britannique, mais un journal indien peut avoir un attribut différent pour la même entité. Ainsi, l’indexation et le positionnement multilingues aideront un moteur de recherche à augmenter son score de confiance pour certaines connexions entre des phrases et des entités en améliorant son graphe de connaissances rempli de faits entre les entités.


Un article de recherche de 2018 dans Google. Daniel Vrandecic cherche des méthodes pour rendre l’information plus disponible pour différentes langues en traduisant les articles de Wikipédia dans d’autres langues en protégeant l’objectivité. C’est aussi un bon article de recherche pour voir les signaux de confiance, et la perception de la subjectivité d’un moteur de recherche.

L’indexation et le classement multilingues sont possibles grâce au crawl et à la recherche d’informations multilingues. Google est un moteur de recherche sémantique et les sources créées sémantiquement et contenant des informations sémantiques se démarqueront dans les SERPs. Google est également un moteur de recherche multilingue. Un site Web multilingue aura l’avantage d’aligner ses propres caractéristiques et sa structure sur le moteur de recherche.


Il est utile de créer une autorité thématique pour une source dans une langue donnée, mais il est plus utile de faire la même chose dans plusieurs langues, ce qui augmentera la valeur de la source.

  1. L’expansion de requête est le processus de traduction d’une requête dans une autre langue pour récupérer des documents de qualité dans le but de trouver les documents les plus similaires à partir de sources similaires dans la langue de la requête originale.
  2. L’indexation multilingue peut aider un moteur de recherche à réunir les données et les commentaires des utilisateurs dans plusieurs langues afin de générer des algorithmes de détection de qualité plus satisfaisants.
  3. Les moteurs de recherche multilingues disposent de leurs propres traducteurs et permettent aux utilisateurs d’utiliser des versions traduites des documents si la langue du document est différente de la langue de l’appareil, du système d’exploitation ou du navigateur.
  4. Google appelle la langue d’origine de la requête « langue source » et appelle la requête d’origine « requête source ».
  5. Certaines requêtes sont communes à toutes les langues, ce qui rend la détection de la langue difficile. Pour ces requêtes, Google propose une instance SERP multilingue. Google l’appelle « recherche inter-langue ».
  6. Google utilise l’abréviation « CLIR » pour « Cross-Language Information Retrieval » (recherche inter-langue d’information).
  7. Dans les documents, le moteur de recherche se rend compte qu’il y a un biais entre les langues pour les entités controversées, donc les sources avec autorité, preuve, et E-A-T seront priorisées par les systèmes CLIR.


Un schéma du brevet de recherche inter-lingue de Google.

14. Utiliser la diversification de l’audience avec des références, des mentions et des connexions externes

La diversification de l’audience et la popularité pour la recherche multilingue sont liées l’une à l’autre aux yeux des moteurs de recherche. Google mentionne les « signaux de popularité » pour la « désambiguïsation d’un terme d’une requête orale », le « scoring des auteurs de posts », “l’identification améliorée des points d’intérêt », “l’affichage d’informations liées au contenu lu sur un appareil ». Google peut utiliser la popularité comme une boussole pour la fiabilité et la qualité. La diversification de l’audience est le processus de diversification des adresses IP des références externes avec des liens, des mentions, ou des éléments visuels, des visiteurs. Les adresses IP peuvent indiquer la localisation d’un utilisateur, même si ce dernier tente de cacher son adresse IP, Google connaît le FAI (fournisseur d’accès à Internet) de l’utilisateur. En outre, les serveurs DNS de Google sont utiles à Google pour suivre les utilisateurs en fonction des termes qu’ils ont recherchés, des sites Web qu’ils ont visités, ou même des chansons qu’ils ont écoutées sur le Web, ou des films qu’ils ont téléchargés.


Affiner les estimations de la localisation et inverser le géocodage en se basant sur un schéma de profil utilisateur issu du brevet de Google pour deviner la géolocalisation d’un utilisateur.

Pour le SEO multilingue, compte tenu des signaux de popularité, de fiabilité et de qualité dans les différentes langues, il est important de diversifier tous les points d’information pour qu’ils soient pertinents pour une zone géographique, une langue et un segment d’utilisateurs différents.

  1. Diversification des adresses IP des références externes
  2. Diversifier les signaux de popularité en diversifiant le trafic réel dans les différentes langues.
  3. Augmenter la demande de recherche pour la requête de navigation de la marque dans toutes les langues.
  4. Utilisez les médias sociaux dans plusieurs langues pour améliorer les signaux de popularité.


Google peut déclencher différents types d’algorithmes en fonction des signaux de popularité, qu’il s’agisse d’une requête ou d’une source, et ce dans plusieurs langues, « Dynamic Language Model », un brevet de Google.

Pour en savoir plus sur la diversification de l’audience, vous pouvez lire son importance pour le référencement des actualités.

[Étude de cas] Optimiser les liens pour favoriser les pages les plus ROIstes

Sur une période de deux ans, RegionsJob, acteur leader sur le marché des offres d’emploi en France, s’est lancé le défi d’améliorer son ROI en perfectionnant le maillage interne de son site pour construire une architecture efficace.

15. Ne pas utiliser de pages Web adaptées aux conditions locales

Les pages adaptatives locales sont des pages vers lesquelles les utilisateurs sont redirigés à partir d’une autre URL en fonction de leur adresse IP. Elles peuvent également afficher un contenu dans une langue différente en fonction de la langue du navigateur, du système d’exploitation ou du périphérique. Les pages adaptatives locales peuvent empêcher une source d’utiliser sa propre page d’accueil pour accueillir un crawler de moteur de recherche. La page Web la plus importante d’une source est sa page d’accueil, car elle permet de comprendre les liens internes les plus importants, les textes d’ancrage, le contexte et l’identité de la source. Ainsi, rediriger le robot de crawl du moteur de recherche vers une page autre que la page d’accueil, ou une page de remplacement de la page d’accueil avec des pages Web adaptées au contexte local, n’est pas une communication ni une pratique « friendly » pour les moteurs de recherche.


Une annonce de Google pour les « pages adaptées au contexte local » et leur processus de crawling en 2018.

Le fait de rediriger les robots des moteurs de recherche et les utilisateurs vers différentes URLs en fonction de différentes IP affaiblira le score de confiance d’un moteur de recherche pour comprendre la pertinence d’une page web pour une certaine géographie, une certaine langue, ainsi que l’intention, le concept et la phrase de recherche.

  1. Le fait d’être redirigé vers différentes URLs en fonction de différentes IP dilue le contexte de la page Web et rend plus difficile la compréhension du contenu original de la page Web.
  2. Ne redirigez pas les utilisateurs lorsqu’ils essaient d’accéder à la page d’accueil. N’utilisez pas de pages de remplacement localisées à la place de la page d’accueil réelle. Reflétez la langue de votre public principal sur la page d’accueil.
  3. Si vous bloquez les utilisateurs d’une certaine zone géographique, bloquez également les robots d’indexation des moteurs de recherche de ces zones.
  4. Soyez cohérent avec la structure de l’URL et du contenu avec les « URLs locales distinctes ».

Enfin, Google prend en charge le « crawling géo-distribué » et le « crawling dépendant de la langue » en modifiant son en-tête HTTP « Accept-Language » et son adresse IP pour voir le contenu réel de la page Web. Google prend en charge les pages Web adaptées localement pour qu’elles fonctionnent sur le Web tel qu’elles le trouvent, mais cela ne signifie pas pour autant que pour le SEO international, les pages adaptées localement sont plus coûteuses et moins compréhensibles du point de vue des moteurs de recherche.


Voici la visualisation du modèle d’URL de ForexSuggest.com pour les différentes sections linguistiques, et leur fréquence dans l’arborescence du site. La structure asymétrique peut être vue ici.

16. Utiliser toujours une page d’accueil cohérente

Il est important d’avoir une page d’accueil cohérente dans les différentes langues du site pour le SEO multilingue et international, car elle reflète l’identité de la source et les sections les plus importantes du site. Un robot d’exploration des moteurs de recherche visite la page d’accueil juste après avoir consulté le fichier robots.txt. Des pages d’accueil incohérentes entre différentes langues peuvent diluer l’identité, le profil de la marque et la pertinence de la source pour un secteur spécifique. Il existe des sources sur le web qui n’ont pas de page d’accueil, mais qui utilisent des sous-répertoires comme page d’accueil pour une langue et une région spécifiques. Cette situation nuit à la clarté de la source et réduit le potentiel d’une meilleure distribution du PageRank et des signaux de pertinence via la page d’accueil.


Voici un exemple de visualisation de l’implémentation Hreflang de ForexSuggest.com. Les sections prioritaires, l’asymétrie, les sections retardées et les parties manquantes en général sont facilement visibles.

Même si un projet de SEO utilise un rendu dynamique, rediriger l’utilisateur et le crawler vers une URL différente avec une incohérence nuira à la fiabilité de la source, et à l’efficacité de la communication avec le moteur de recherche. Même s’il y a un test A/B SEO avec un changement d’URL, en utilisant des redirections 302, une durée de deux semaines seulement est la durée idéale. Après deux semaines, Bing suppose que les redirections 302 sont en fait destinées à être utilisées comme des redirections 301 ; Google considère que les redirections 302 laissées en place pendant une période excessivement longue sont destinées à tromper les moteurs de recherche, mais il ne définit pas la durée exacte de ce déclencheur d’algorithme spécifique.


Le nombre d’URLs pour la version anglaise canonique et les versions alternatives avec leurs pourcentages.

Vous trouverez ci-dessous les avantages d’une page d’accueil cohérente pour le SEO multilingue.

  1. Amélioration de l’efficacité de la distribution du PageRank.
  2. Amélioration de l’efficacité du crawling.
  3. Refléter l’identité de la source et l’audience prioritaire à partir de la page d’accueil.
  4. Donner les termes, n-grams et textes d’ancrage les plus importants à partir de la page d’accueil.
  5. Refléter l’identité de la marque aux utilisateurs et aux moteurs de recherche.
  6. Avoir une URL cohérente pour le Knowledge Panel de la marque.
  7. Diversification plus cohérente de l’audience pour les références externes et le trafic organique.

17. Utiliser le codage UTF-8 dans la mesure du possible

L’UTF-8 utilise un système d’un octet (8 bits) pour coder tous les caractères existants, qui sont au nombre de 1 112 064. L’autorité officielle Internet Assigned Numbers Authority (IANA) utilise le codage UTF-8. En outre, il s’agit d’une norme pour tous les documents CSS, HTML, XML, les ressources et les en-têtes HTTP. Ainsi, Google préfère l’UTF-8 pour faciliter et rendre moins coûteux les processus de crawl, d’indexation, de compréhension et de classement. En raison des projets SEO multilingues, multirégionaux et internationaux, un domaine peut comporter des caractères non ASCII et des documents non UTF-8, des lettres dans les ressources, les documents, les en-têtes ou les URLs (noms et chemins des documents sur le serveur).


Pour tout le site Web international du sujet de l’étude de cas sur le SEO, l’UTF-8 est utilisé.

Les habitudes d’un moteur de recherche s’observent également pour les données structurées comme dans l’encodage UTF-8, ou d’autres types de balises liées au SEO. Pour le balisage Schema, Google préfère JSON-LD, car il est moins coûteux de comprendre et d’extraire des données d’un JSON-LD que des microdonnées ou RDFa. L’utilisation de noms de domaine internationalisés peut être utile pour entrer en contact avec le principal public visé, mais elle peut néanmoins être difficile à comprendre pour l’ensemble de ce public.

Pour effectuer les conversions entre les caractères ASCII et non-ASCII, un moteur de recherche peut avoir besoin d’utiliser des algorithmes de type ToASCII et ToUnicode. Et, tout travail algorithmique supplémentaire ou toute étape pour comprendre ou indexer un site web, peut rendre le SEO international plus complexe. Une bonne compréhension des normes internationales est plus utile pour la perception des moteurs de recherche et la compréhension des utilisateurs.


Une section du brevet « Identifying common co-occurring elements in lists » de Google pour la désambiguïsation des entités et l’expansion des informations sur les entités dans Knowledge Graph.

18. Ne pas se fier aux balises HTML des langues et des régions

Les balises HTML et méta liées à la langue et à la région peuvent être utilisées pour définir la langue du contenu du document HTML ou la langue prévue, ainsi que la région géographique à servir. Google ignore l’attribut HTML Lang et les autres balises HTML liées à la région, car il s’agit de certains des signaux les plus mal utilisés et les moins cohérents du Web.

Les sites Web multilingues peuvent augmenter leur efficacité de crawl en utilisant une structure de site sémantique dans les différentes sections linguistiques, que ce soit dans les URLs, les fils d’Ariane, le bouton de transition linguistique ou le hreflang. ForexSuggest.com a un temps de réponse de 869 MS pour le Googlebot, ce qui est plus de 4x les suggestions de Google.

La plupart des balises HTML Lang proviennent de la langue du thème du site Web, et non de la langue du contenu, et la plupart des propriétaires de sites Web ne savent pas comment utiliser ou modifier les métabalises de localisation. Étant donné que les moteurs de recherche essaient de prendre le contrôle de leur propre perception des opérateurs de sites Web et des référenceurs vers leurs propres systèmes internes en transformant la plupart des « commandes » pour le SEO en « conseils », les balises HTML et méta multilingues et régionales sont ignorées par les moteurs de recherche.

Certaines des balises méta régionales sont énumérées ci-dessous.

  1. Attribut HTML Lang
  2. Méta-tag « Geo.region » pour le nom du district, de la ville ou du pays.
  3. Métabalise « Geo.position » pour les coordonnées avec le séparateur  » ; ».
  4. Métabalise « ICBM » pour les coordonnées avec le séparateur « , ».

19. Audit des processus de positionnement initial et de re-positionnement pour plusieurs régions et langues

Le positionnement initial et le re-positionnement sont deux phases des algorithmes et processus de positionnement des moteurs de recherche. Le positionnement initial est le processus de positionnement d’un document indexé pour la première fois. Le re-positionnement est le processus de modification du positionnement d’un document existant sur la SERP. Les processus de re-positionnement et de positionnement initial peuvent être exécutés par les algorithmes mutuels, répétés et toujours actifs, ainsi que par des algorithmes différents et partiellement activés.


Pour ce projet SEO international, nous avons au moins une impression de 241 pays différents. Dans ce contexte, comme je le sais, nous n’avons que 195 pays, mais Google a une perspective différente pour définir le nombre total de pays sur la planète pour améliorer la qualité des résultats de recherche.

Dans le cadre d’un projet de SEO international, une source peut être mieux positionnée pour certaines requêtes provenant d’une langue que d’autres langues, ou elle peut être mieux positionnée pour certains sujets que d’autres. La même situation peut se produire pour des sections de site Web différentes, des auteurs différents ou d’autres types de différences telles que les partages sur les médias sociaux, l’inclusion d’URLs dans le plan du site ou les liens depuis la page d’accueil. Le processus de positionnement initial et de repositionnement peut être affecté par la suppression de liens externes et internes, la modification des liens internes ou des textes d’ancrage, l’autorité thématique de la source, l’augmentation ou la diminution de la demande de requêtes, ainsi que les signaux de qualité, de fiabilité et de pertinence.


En termes de reclassement et de classement initial dans le contexte de l’importance de la version canonique, puisque la version canonique est en Afrique du Sud, d’autres pays africains proches ont également de meilleures positions moyennes, car si un SEO international est situé dans un pays X, il peut également être lié aux pays voisins et à l’audience de ces pays.

Dans ce contexte, l’observation du processus de positionnement initial et de re-positionnement peut être utilisée pour le SEO international et multilingue comme ci-dessous.

  1. Surveillez le délai de crawl, le délai d’indexation et le positionnement initial du nouveau contenu publié.
  2. Utilisez tous les signaux de pertinence, de proéminence, de fiabilité et de qualité pour améliorer le classement initial de chaque URL, comme tous les signaux d’indexation, les opportunités de partage du PageRank et les entités liées avec les attributs les plus importants du contexte.
  3. Comparez les positionnements initiaux entre différentes langues, sujets, auteurs, modèles d’URL ou modèles de fil d’Ariane.
  4. Utilisez hreflang pour que chaque section soit sémantiquement perçue par les moteurs de recherche dans toutes les langues afin de partager les signaux de qualité et de pertinence entre les différentes versions pour obtenir un meilleur positionnement initial.
  5. Créez des liens entre le contenu publié et le contenu principal de la page d’accueil.
  6. Auditez les pages des concurrents pour les pages initialement mal positionnées afin de trouver des modèles.
  7. Attendez de voir le déclenchement du processus de re-positionnement, sa fréquence et sa direction.
  8. Vérifiez comment les moteurs de recherche repositionnent la page en fonction de la « confiance dans la qualité des SERP ».
  9. Créez une alerte pour les changements de sitemap de votre concurrent et vérifiez les processus de re-positionnement et de positionnement initial des concurrents pour voir leur autorité et leur importance dans la perception des moteurs de recherche.

À l’avenir, je publierai une nouvelle étude de cas de SEO et de nouvelles directives pour utiliser le positionnement initial afin de créer un avantage pour les processus de re-positionnement dans les avantages d’un site Web en utilisant l’autorité thématique et le SEO sémantique.


En ce qui concerne la traduction du contenu standard du template, et la cohérence pour la conception, les textes d’ancrage, on peut voir l’exemple ci-dessus.

20. Donner la priorité aux langues et aux publics les plus courants de votre niche

La priorisation de la langue et de l’audience les plus courants est le processus de priorisation de la publication du contenu, et la fréquence de mise à jour pour la langue qui est la plus utilisée, et crée une valeur de données historiques. Un site Web multilingue comporte différentes sections linguistiques pour son SEO international, et chaque section générera un niveau de valeur différent pour le moteur de recherche.

La proposition de valeur du lien est la valeur qui a été proposée par la source qui a été choisie par le moteur de recherche pour les pages de résultats du moteur de recherche. Si une source fournit une valeur pour la qualité de la SERP dans les limites du lien (snippet) qui a été donné lui-même, le moteur de recherche sera plus confiant pour positionner la source plus loin. Un projet de SEO international peut garantir ses chances d’être mieux positionné, non seulement au départ, mais aussi pendant le processus de repositionnement, en créant davantage de données historiques via les langues les plus courants.


Si vous vérifiez la comparaison du design du pied de page, vous devriez vous rendre compte que le site Web utilise une adresse luxembourgeoise. Et, avec beaucoup de pays africains grâce aux signaux canoniques de l’Afrique du Sud, nous voyons aussi que le Luxembourg a une meilleure position moyenne. Certains de ces résultats sont dus à une faible concurrence, mais d’autres sont dus aux signaux de pertinence locaux.

Les méthodes globales de priorisation en termes de publication de contenu et de paires de versions canoniques-alternatives pour le SEO international sont présentées ci-dessous.

  1. Donnez la priorité à la version canonique du site Web.
  2. Donnez la priorité aux entités centrales et aux sous-thèmes centraux.
  3. Donnez la priorité aux langues les plus populaires parmi les versions linguistiques alternatives.

Essai gratuit de 14 jours

Découvrez dès aujourd'hui la plateforme SEO technique la plus récompensée du marché. Pas de carte de crédit requise, pas d'obligation : juste 14 jours pour accéder à la totalité de la plateforme.

Dernières pensées sur le SEO multilingue et international

En rédigeant ces directives de SEO multilingue et international, j’ai essayé de couvrir des éléments qui ne sont pas mentionnés dans les directives générales de SEO, mais que les moteurs de recherche connaissent, prennent en compte et exploitent. La plupart du temps, pour le SEO multilingue, la plupart des référenceurs se concentrent uniquement sur les hreflangs, mais en réalité, il y a beaucoup plus de choses que les hreflangs qui affectent les performances de SEO international du site web multilingue.


Les pays les plus performants pour ForexSuggest.com. De l’Afrique aux autres continents, il y a une forte différence de position moyenne et de succès. La pertinence locale d’une page Web permet également de réduire le coût de calcul des moteurs de recherche pour créer des instances SERP de qualité.

Le SEO multilingue est lié au SEO technique, au SEO local, au SEO sémantique et aux connexions hypertextuelles (basées sur les liens). Pour les moteurs de recherche, les sites Web multilingues offrent une grande valeur en les aidant à combler l’écart dans leur graphe de connaissances entre les différentes langues, à extraire davantage de synonymes et à améliorer la qualité des SERPs multilingues par le biais du crawling, de l’indexation et du classement multilingues.

Le SEO sémantique permet de faire autorité sur un sujet donné. Le SEO multilingue permet de verrouiller l’autorité thématique en augmentant les données historiques dans toutes les langues.


La présence des liens internes cassés, ou le « internal link rot » affecte également l’efficacité du crawl de Googlebot. Les données de crawl du SGC ne sont pas complètes, mais même la section partielle montre l’effet des fichiers CSS et JS inutiles, ainsi que des URLs qui ne sont pas au nombre de 200. Pour un site Web multilingue, ces problèmes peuvent affecter les performances du SEO international et le jugement du moteur de recherche sur la qualité et la confiance du site Web multilingue.

Dans ces directives de SEO multilingue, j’ai essayé de prêter attention à la relation entre les versions canoniques et alternatives des sites Web multilingues et régionaux, à l’identité de la marque, à la cohérence du design, au PageRank du hreflang et à l’effet de partage de la qualité en traitant les perspectives des moteurs de recherche via leurs documents. Pour ce faire, j’ai utilisé un site web présentant des tonnes d’erreurs en termes de SEO technique ainsi que son élan de croissance en réparant certaines des erreurs clés.

L’importance de cette étude de cas de SEO ne vient pas de la quantité de trafic, ni de l’augmentation de plus de 400 % des clics organiques. Elle vient du fait qu’elle permet de comprendre le point de vue des moteurs de recherche sur les sites Web multilingues.

À bientôt pour d’autres études de cas et expériences sur le SEO.

Koray Tuğberk GÜBÜR est un expert SEO holistique. Il examine les changements dans l'algorithme de Google en observant chaque centimètre de SERPs. Son expertise principale est l'E-A-T et le SEO technique ainsi que le marketing digital an général.
Sujets en lien :