[Tech & Tricks] Évaluer la distribution de la richesse SEO sur votre site pour identifier et optimiser les cas extrêmes

22 mars 2019 - 5  min de lecture - par Rebecca Berbel
Accueil > SEO Technique > [Tech & Tricks] Évaluer la distribution de la richesse SEO sur votre site pour identifier et optimiser les cas extrêmes

Dans les tableaux du rapport Ranking d’OnCrawl, nous présentons les impressions et les visites des googlebots comme la presse discuterait de la richesse globale ou nationale. Plutôt que de parler du 1 % (des personnes les plus riches), nous indiquons les 10 % (des pages les plus riches en impressions) ou les 10 % (des pages les plus pauvres en visites des googlebots).

Cette approche vous permet d’évaluer les cas extrêmes : les pages les plus performantes ou démunies sur votre site en ce qui concerne le positionnement. Vous pouvez visualiser la distribution de la richesse SEO (c’est-à-dire les visites des googlebots et les impressions dans les SERPs) sur votre site via l’abscisse. Votre site est-il relativement équitable ? Est-ce que certaines pages sont très riches pendant que d’autres sont très pauvres ?

Et, le plus important, est-ce que votre site devrait distribuer la richesse SEO de façon équitable à toutes vos pages, ou est-ce que la richesse inégale vous sert d’indicateur pour les opportunités d’optimisation ?

Comment fonctionnent les déciles dans OnCrawl ?

Comme la richesse, les impressions ne sont pas distribuées de façon équitable à toutes les pages. Les visites des googlebots non plus. Certaines pages en reçoivent plus que d’autres.

Pour mieux visualiser ce type d’inégalité, OnCrawl fournit des graphiques utilisant des déciles. Après avoir ordonné vos pages par nombre d’impressions obtenues (ou par visites de bots), ces graphiques trient vos pages dans dix groupes, avec chacun le même nombre de pages.

Pour les impressions, les groupes se créent de la façon suivante :

Astuce OnCrawl : Comme chaque groupe contient le même nombre de pages, ils sont faciles à compter: cinq groupes représentent 50 % du total des pages ; deux groupes en représentent 20 %…

Chaque décile de pages correspond à une colonne dans le graphique, avec une barre qui mesure les données pour ce groupe de pages. Le nombre total d’impressions (ou hits) est indiqué par la ligne tracée au-dessus des barres.

La barre rose montre le nombre moyen de clics par page dans un décile donné. Chaque barre rose représente 10 % du total des pages. (La barre à droite montre clairement que 10 % des pages reçoivent beaucoup plus de clics que l’ensemble des 90 % restants.) La ligne bleue montre la distribution des impressions totales pour chaque groupe de pages.

Les déciles sont disponibles pour les données suivantes :

Déciles de pages, ordonnés selon le nombre d’impressions

  • Nombre moyen d’impressions par page
  • Nombre moyen de clics par page
  • Pages indexées dans la structure
  • Distribution selon la profondeur
  • Distribution selon l’Inrank
  • Temps de chargement des pages indexées
  • Nombre moyen de liens « follow » vers les pages indexées
  • Nombre de mots sur les pages indexées
  • État de duplication du titre des pages indexées

Déciles de pages, ordonnés selon le nombre de visites des googlebots

  • Pages qui sont indexées et crawlées par Google
  • Nombre d’impressions obtenues par les pages crawlées par Google
  • CTR (taux de clic)

Utiliser les données par décile pour trouver les opportunités d’optimisation rapides

Rendre les relations visibles

Les déciles sont utiles pour voir certaines différences importantes qui ne sont pas visibles sur d’autres graphiques.

Par exemple, pour comprendre ce qui pourrait influencer le CTR, vous pouvez regarder la distribution du CTR avec des segmentations différentes :

Or, si cela ne vous permet pas d’obtenir des conclusions actionnables, il peut y avoir une relation évidente entre la fréquence des visites des googlebots et le CTR :

Sur ce site, plus une page est visitée par un bot, plus il est probable que la page ait un CTR positif. De plus, il serait intéressant d’étudier et de dupliquer le cas des pages dans le troisième décile en partant de la droite avec un CTR plutôt élevé. Les pages avec un CTR de zéro dans la première colonne de droite sont de bons candidats pour débuter une optimisation.

Identifier les gains rapides grâce aux cas extrêmes

Les projets SEO consomment du temps et des ressources. Quelles pages prioriser ?

Si vos graphiques montrent une corrélation entre les facteurs de positionnement et les déciles des pages pour les impressions, vous pourriez obtenir des résultats significatifs en termes de performances SEO en optimisant :

  • les 10% des pages les plus performantes : les petites améliorations donnent des résultats importants grâce au volume d’impressions concernées.
  • les 10% des pages les moins performantes : le potentiel d’amélioration grâce à des actions plutôt simples à mettre en place est énorme.

Certains cas extrêmes offrent des opportunités d’optimisation rapides. D’autres ne montrent pas de corrélation assez forte pour pouvoir espérer de bons résultats. Voici quelques exemples :

 

À vous de trouver vos opportunités d’optimisation avec les statistiques et les cas extrêmes

Une approche statistique des données peut révéler des tendances et des corrélations qui ne sont pas visibles dans d’autres graphiques. Les graphiques OnCrawl basés sur les déciles vous montrent comment la performance SEO, quantifiée par le nombre d’impressions dans les SERPs et par le nombre de visites des googlebots, se distribue sur votre site.

Si vous vous apercevez que les pages les plus ou les moins performantes se différencient de manière significative de la page type sur votre site, vous avez trouvé les cas extrêmes où les optimisations peuvent produire des résultats rapides pour le référencement. Pour vous aider à identifier les améliorations à cibler, les analyses croisées d’OnCrawl révèlent comment les facteurs de positionnement impactent les performances SEO sur votre site.

Vous n’êtes pas encore utilisateur OnCrawl ? C’est le moment idéal pour commencer votre essai gratuit, acquérir de nouvelles perspectives grâce aux vraies données de votre site web et profiter de l’expertise de nos Customer Success Managers chez OnCrawl.

Rebecca travaille comme Product Marketing Manager chez Oncrawl. Elle est passionnée de NLP et de modèles informatiques de langage, ainsi que des systèmes de tout type et leur fonctionnement. Elle n'est jamais en manque de sujets techniques à partager, et elle croit dans l'importance de l'évangelisation des technologies et de l'utilisation des données pour mieux comprendre le référencement. Elle contribue régulièrement au blog Oncrawl.
Sujets en lien :