Demandware (maintenant connue sous le nom de Salesforce Commerce Cloud) est une plateforme e-commerce pour détaillants. Cette dernière, qui convient particulièrement aux grandes marques internationales, leur permet de développer et de gérer des sites adaptés pour mobiles et desktops.

Aujourd’hui, Demandware est utilisée par des marques mondiales comme Adidas, Lacoste et Puma, et on estime que 21% des 10 000 meilleurs sites employant des technologies émergentes utilisent Demandware. La plateforme n’est cependant pas sans ses propres défis SEO, qui une fois surmontés, peuvent améliorer la performance du site au niveau de la recherche organique.

Toutefois, les principes d’un bon SEO restent les mêmes, quel que soit le type de site et de projet. Ayant eu l’expérience de travailler avec des clients utilisant Demandware auparavant, nous sommes désormais conscients des problèmes à surveiller avant d’entamer toute analyse.

Demandware s’appuie sur des solutions personnalisées, comme le font d’ailleurs de nombreuses plateformes, mais ce procédé peut souvent conduire à des oublis et des erreurs. Comment les expliquer ? C’est parce que (malheureusement) la liste des priorités d’un développeur n’est pas toujours alignée avec celle d’un SEO (ou des meilleures pratiques SEO).

Cela signifie que si l’on entreprend pas une campagne de SEO technique, plusieurs opportunités pourraient être négligées dues à des erreurs techniques sur le site, créant ainsi une barrière invisible et limitant les performances au sein de la recherche organique. Voici quelques problèmes courants du Demandware et quelques solutions pour les résoudre.

Navigation à facettes

Les navigations à facettes peuvent causer des complications sur les sites e-commerce et ce, peu importe s’il y a utilisation de Demandware ou non.

Avec Demandware, chaque filtre de recherche ajoute un paramètre à l’URL, créant une page en double. Si ces URLs sont indexées, cela peut provoquer des problèmes d’indexation, des problèmes liés à votre budget de crawl et des problèmes de duplication.

Par exemple, dans votre navigation à facettes, vous pouvez filtrer les produits par marque, de sorte que votre URL ressemble à:

https://onlinestore.com/sneakers/mens?brand=adidas

Le contenu Adidas est accessible sans les paramètres et donc pour résoudre ce problème, vous devez :

  1. Définir le paramètre dans Google Search Console sur “Yes, Changes, reorders or narrows page content” et laisser “Let Googlebot decide”
  2. Définir votre fichier robots.txt au paramètre noindex, donc cela ressemblerait à : Disallow: *?brand *

URLs de plusieurs produits

Il est courant pour Demandware d’insérer un paramètre sur la fin d’une URL de produit, qui change en fonction de la façon dont vous y accédez. Sur certaines grilles de produits, le paramètre ajouté reflète la position dans la grille (donc le premier produit devient ?start = 1, le second devient ?start = 2 et ainsi de suite).

Comme les produits se déplacent dans les mises en page de la grille, de multiples URLs seront générées avec un nouveau paramètre à chaque fois – à cet effet, un simple blocage *?start* dans le fichier robots.txt ne résoudra pas le problème.

La solution à long terme pour cela serait de faire en sorte que les pages du produit ne nécessitent pas de paramètres, mais à court terme l’ajout d’un référencement canonique automatique à la page du produit, moins le paramètre devrait atténuer le problème :

Alors https://onlinestore.com/sneakers/adidas-neo?start=1 n’aurait pas de balise canonicale pointant vers https://onlinestore.com/sneakers/adidas-neo.

Configuration de la page d’accueil

Demandware génère parfois des URLs de page d’accueil peu intuitives, par exemple :

http://www.columbiasportswear.co.uk/on/demandware.store/Sites-Columbia_EU-Site/default/Home-Show

et

http://www.geox.com/on/demandware.store/Sites-geox-Site/fr/Home-Show

Ces deux pages ont été codées des 301s pointant vers le domaine principal. Il est important que celles-ci soient traitées avec un référencement canonique automatique, sinon vous pourriez vous retrouver avec des pages d’accueil doublées.