Êtes-vous prêts pour l’index Mobile-First de Google ? C’est une question légitime qui a récemment secoué le monde du SEO. Google parle de ce changement depuis quelques mois maintenant et il semble que la mise à jour ait été lancée plus tôt que prévu. Il se trouve que depuis mai 2015, les recherches mobiles sont plus importantes que les recherches desktop sur Google. Dans ce contexte, avoir des résultats mobiles plus pertinents est devenu un objectif clé pour les moteurs de recherche.
De plus, John Mueller de Google a dernièrement indiqué que quelques sites avaient déjà été testés sur l’index mobile-first et que le seul moyen de vérifier si vous étiez impactés était de vérifier vos fichiers de log. Dans cet article, nous allons discuter de cette notion, de comment vous pouvez contrôler cette transition et de comment être préparé.

Qu’est-ce que l’index mobile-first ?

L’index mobile-first a pour objectif de classer les sites web en fonction de la manière dont Google a crawlé la version mobile plutôt que la version desktop. Cela signifie que Google va créer et classer ses listings de recherche en se basant sur la version mobile du contenu, même pour les listings qui sont affichés aux utilisateurs desktop et va utiliser la version desktop seulement si la version mobile n’est pas disponible.
Comme le nombre d’utilisateurs sur mobile continue de grandir et qu’il dépasse le nombre d’utilisateurs desktop, Google a décidé de prendre des mesures. Le moteur de recherche a réalisé qu’il était plus logique de favoriser cette large base d’utilisateurs mobile et de leur fournir les meilleurs résultats de recherche et la meilleure expérience utilisateur possible en terme de contenu.
Jusqu’à présent, les classements mobiles étaient basés sur la version desktop des sites. En novembre 2016, Google a donné des détails au sujet de l’index mobile-first mais sans communiquer une date de lancement officielle.
L’index mobile-first représente un changement majeur concernant la manière dont Google découvre, évalue et priorise le contenu.

Qu’est-ce que Google en dit ?

Le 15 Décembre, John Mueller a annoncé que Google avait commencé à tester quelques sites dans son index mobile-first et a montré comment les experts SEO pouvaient identifier s’ils avaient procédé à la transition !

“Je pense que vous le reconnaîtrez certainement dans vos fichiers de log. Si vous regardez maintenant, probablement que quelque chose comme 80 % du crawl est effectué avec le Googlebot Desktop et peut être que 20 % est réalisé en mobile avec le Googlebot pour smartphone.
Sans doute que cela va évoluer avec le temps, que la plupart des crawls seront fait avec le Googlebot pour smartphone et que beaucoup moins seront fait avec le Googlebot descktop.
Donc si vous aimez vraiment surveiller vos fichiers de log, vous l’avez probablement déjà clairement remarqué.”
John Mueller

Comment savoir si vous faites partie de l’index mobile-first ?

Comme seulement quelques sites ont déjà fait leur transition vers l’index mobile-first de Google, il n’existe pas encore beaucoup de documentation en ce qui concerne la manière de surveiller ce changement. Il y a quelques jours, John Mueller a officiellement conseillé de consulter vos fichiers de log afin de remarquer la transition. Il a aussi expliqué qu’en moyenne un site reçoit environ 80 % de crawl de la part du Googlebot desktop et approximativement 20 % du Googlebot pour smartphone. Si votre site a été orienté vers l’index mobile-first, la tendance précédente devrait se renverser.

Répartition des hits entre Google mobile et Google desktop – Tableaux de bord OnCrawl

Chez OnCrawl, nous savons depuis un long moment que surveiller vos fichiers de log est essentiel pour avoir une vue générale complète et précise sur la manière dont votre site web se comporte et comment les moteurs de recherche le crawle. Les logs n’ont pas besoin d’être techniques et effrayants. Utiliser un analyseur de fichiers de log compréhensible comme OnCrawl vous offre l’opportunité d’obtenir un tableau clair et user-friendly de ce qui a été fait sur votre site web par les utilisateurs et les bots des moteurs de recherche. Si vous faites face à un changement clair par rapport à la répartition entre Google desktop et Google mobile, il y a des chances pour que vous ayez été déplacé vers l’index mobile-first.

Comment se préparer à l’index Mobile-First ?

Google a partagé quelques recommandations au sujet de cette nouvelle façon d’indexer les sites web. Si vous ne disposez pas d’une version mobile de votre site web, il n’y a pas de raison de vous inquiéter. Le moteur de recherche va plutôt crawler votre version desktop.

“Si vous avez seulement un site desktop, nous allons continuer d’indexer votre site desktop correctement, même si nous utilisons un user agent mobile pour regarder votre site”, Doantam Phan, Product Manager chez Google.

D’un autre côté, si vous possédez une version mobile, assurez-vous que les contenus et les liens sont bien similaires à votre version desktop afin que Google continue à classer votre site comme il le faisait avec la version desktop. En fait, si Google remarque moins de contenu sur une page mobile contrairement à la version desktop de cette page, alors il va probablement juste voir la version mobile avec moins de contenu.
Si vous avez besoin d’optimiser l’organisation du contenu sur la version mobile, Gary Illyes de Google a déclaré que le contenu expansible comme les onglets, cases ou accordéons pourraient être une solution précieuse pour l’expérience utilisateur et ne seront pas considérés comme du contenu en moins sur une page.
En fait, une approche responsive semble être la manière la plus simple pour conserver la même quantité de contenu sur une base page-par-page entre desktop et mobile.
Globalement, Google n’a pas encore confirmé l’impact réel de l’index mobile-first sur les classements mais il y a des chances pour qu’il s’accorde avec ceux de la mise à jour mobile-friendly qui favorise les résultats optimisés sur mobile.

Comment optimiser votre site web pour l’index mobile-first ?

Il y a différents points sur lesquels se concentrer pour se préparer à la diffusion mondiale de l’index mobile-first.

Contenu

Comparez votre contenu entre vos versions mobile et desktop. Assurez-vous que le même contenu qualitatif, informatif et user-friendly est aussi disponible sur votre version mobile. Vérifiez vos données structurées, elles sont importantes pour une meilleure indexation : elles doivent être présentes sur les deux versions mobile et desktop de votre site.

Maillage interne

Vérifiez si votre version mobile utilise un service dynamique ou des URLs séparées depuis le site web desktop. Cela peut causer des problèmes de maillage interne et d’expérience utilisateur s’il est plus compliqué pour les lecteurs de trouver du contenu quand ils parcourent le site sur mobile que lorsqu’ils le consultent sur desktop. Pour les sites utilisant des URLs mobiles séparées, il faut conserver les éléments existants link rel=canonical et link rel=alternate entre ces versions.

Performance

La vitesse de page est un facteur de classement important qui a encore plus d’importance sur mobile. Dans la plupart des cas, les versions mobile et desktop n’ont pas les mêmes performances en ce qui concerne les temps de chargement. L’objectif n’est pas d’avoir deux nombres exactement identiques mais d’avoir une bonne performance sur les deux versions.

Budget de crawl

Assurez-vous d’optimiser votre budget de crawl pour le crawl mobile. Les fichiers de log peuvent être utilisés pour gérer des problèmes qui endommagent probablement votre budget de crawl comme les pages orphelines, les erreurs 4xx, les erreurs de crawl ou les activités de crawl anormales.
Google a partagé un article pratique à propos des optimisations on-site qui peuvent être faites. Et vous, avez-vous constaté des changements récemment ?